> >

[] [ ]

Bouteflika : les 100 jours du 4e mandat

(Tags)
 
Bouteflika nira pas au terme de son 4me mandat... Emir Abdelkader 0 2014-05-01 11:12 PM
Quatrime mandat, 4) Les quarante jours qui vont branler lAlgrie Emir Abdelkader 0 2014-03-14 09:06 PM
Quatrime mandat de Bouteflika : Des intellectuels disent non ! Emir Abdelkader 0 2014-03-13 02:35 PM
Le 4e mandat de Bouteflika divise les Algriens Emir Abdelkader 0 2014-02-26 05:52 PM
Rassemblement samedi contre le 4e mandat de Bouteflika : Emir Abdelkader 0 2014-02-22 06:22 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-07-31
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Bouteflika : les 100 jours du 4e mandat

Bouteflika : les 100 jours du 4e mandat






Le prsident Abdelaziz Bouteflika, la tte du pays depuis 1999, vient de franchir le cap des cents jours de son quatrime mandat. Toujours en convalescence puisque aucun communiqu nest venu affirmer le contraire.
Abdelaziz Bouteflika se contente du service minimum dans la gestion des affaires de lÉtat : accueil des dlgations officielles trangres, lettres de flicitation, ou de condolance diffuses par le biais des medias publics. Le reste du temps, le Prsident est compltement absent, effac de la scne politique, laissant linitiative des hommes srs et de confiance.
Mais cette absence, qui dure depuis dj trois ans, commence peser. Le chef de lÉtat sest octroy toutes les prrogatives pendant plus dune dcennie et au moment de passer le relais, il se trouve confront des institutions compltement paralyses, incapables de prendre des initiatives. Dernire preuve en date : le crash du vol Air Algrie AH 5017. LAlgrie a attendu 10 heures pour annoncer laccident. La communication se fait au compte-goutte. Linitiative est laisse la France qui agit comme si ctait un avion dAir France qui stait cras au Mali.
Quant Bouteflika, il attend plus de vingt-quatre heures pour diffuser un message dcrtant un deuil de 3 jours. Encore une fois, le Prsident prfre se taire, au lieu de sadresser directement aux familles des victimes et la Nation. Pourtant, si on se rfre au communiqu de la prsidence diffus via lAPS, ce mercredi 30 juillet, le prsident de la Rpublique est en mesure de parler puisquil sest entretenu avec son homologue gyptien, Abdelfetah Al Sissi, ainsi quavec lÉmir du Qatar, Temim Ben Hamed Al Thani, sur la situation Gaza.
Prcisment, sur le dossier palestinien, Alger na pas brill. Le locataire du palais dEl Mouradia attend la fin du mois sacr du ramadan et le massacre de plus de 1 000 Palestiniens pour sortir enfin de son mutisme et dcider dune aide de 25 millions de dollars la population de Gaza. Mieux vaut tard que jamais, diront certains puisque pour Ghardaa, le Prsident na pas encore trouv le temps pour sexprimer sur la violence qui ronge cette wilaya depuis plusieurs mois.
Rvision de la Constitution, une priorit absolue
Ds sa rlection, le prsident Bouteflika a fait de la rvision de la loi fondamentale une priorit exclusive. Le chantier, lanc en juin, sera boucl en un temps record. Le texte passerait au Parlement durant la session dautomne. Une clrit tonnante, sachant que le chef de lÉtat est lu pour cinq ans. Officiellement, le Prsident promet plus douverture, plus de libert dans le texte qui est remis aux partenaires, mais dans les faits, la situation est toute autre.
La CNLTD, qui regroupe les principaux partis de lopposition, a t empche de tenir une confrence sur les modalits de transition politique. Dautre part, le 25 juillet dernier Alger, la police a tent dempcher une marche de soutien Gaza. En matire douverture politique, le Prsident est en passe dappliquer lun des slogans de sa campagne lectorale, le changement dans la continuit.
Au niveau de lExcutif, on rejette ces critiques. Interrog par TSA, un ministre parle de spculation et ajoute : Le Prsident est prsent partout. Vous ne voulez pas le voir, cest votre problme. Mais cest bien lui qui dirige le pays et cest grce lui que nous vivons dans la stabilit , martle notre source, avant de nous inviter regarder ce qui se passe en Libye, en Tunisie, en Égypte. La presse et les Algriens doivent remercier le Prsident qui a su viter le chaos notre pays . Pour ce membre du gouvernement, le Prsident na pas besoin de parler pour mriter son mandat. En politique, tout se passe dans les coulisses. Le pays fonctionne. Ne fates pas du Prsident une obsession , conclut-il, agac.
Loin de ces propos lnifiants dun membre de lExcutif, les Algriens, ceux qui ont vot ou non, pour Bouteflika, 100 jours aprs son investiture se pose la mme question lancinante : o est le Prsident ? Est-il en mesure dachever son mandat ? Les agitations dAbdelaziz Belkhadem qui tente le tout pour le tout pour rcuprer le FLN relance le dbat sur la succession qui ne se fera pas au vu et au su des Algriens.


TSA-Algrie | Tout sur l'Algrie

 

()


: 1 ( 0 1)
 

Bouteflika : les 100 jours du 4e mandat




01:46 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,