> >

[] [ ]

Afflux de milliers de migrants libyens la frontire tunisienne

(Tags)
 
Migrants Non, il ny a pas dinvasion Emir Abdelkader 0 2014-05-30 06:26 PM
LOnusida scandalise par des articles sur les migrants africains Emir Abdelkader 0 2014-05-13 06:41 AM
46 migrants nigriens morts de soif prs dIn Guezzam Emir Abdelkader 0 2014-05-11 02:08 PM
7 terroristes abattus la frontire algro-tunisienne Emir Abdelkader 0 2014-05-10 03:53 PM
Les dplacements forcs de migrants l'intrieur du Maroc sont illgaux Emir Abdelkader 0 2014-03-27 04:31 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-07-31
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Afflux de milliers de migrants libyens la frontire tunisienne

Afflux de milliers de migrants libyens la frontire tunisienne








Fuyant les combats entre milices Tripoli ou Benghazi, plusieurs milliers de Libyens tentent de passer la frontire tunisienne, ce qui pose des problmes sanitaires et scuritaires.
À Ras el-Jdir, principal poste frontire entre la Tunisie et la Libye, entre 5 000 et 6 000 personnes de diverses nationalits attendaient lundi de quitter le territoire libyen, daprs une source de la protection civile tunisienne sur place. Ces chiffres, pour la seule journe du 29 juillet, rappellent lexode massif des Libyens vers la Tunisie en fvier 2011 au dclenchement de la rbellion contre Kadhafi et la crise humanitaire qui sen est suivie.
>> À lire : des islamistes s'emparent de la principale base militaire de Benghazi
"À Tripoli, cest la guerre", affirme Renato Scucci, un cadre ptrolier arriv avec difficults jusqu Djerba. Mais "par rapport 2011, la donne est diffrente, explique un mdecin tunisien. Les blesss exfiltrs vers la Tunisie sont plus souvent touchs par des obus que par des balles et ne peuvent tre soigns que dans de rares tablissements. "Souvent, ils meurent en cours de transport ou leur arrive. Se pose alors le problme du rapatriement des corps ; on ne sait qui sadresser", poursuit un bnvole du Croissant rouge tunisien.
"Qui paiera la facture ?"
Du ct des cliniques prives, celles mme de donner ces soins, on sent une certaine inquitude. "Qui paiera la facture ? Le gouvernement de transition libyen en 2011 avait conclu des accords de prise en charge avec la Tunisie ; l, cest le sauve-qui-peut, mais nous ne pouvons offrir nos prestations", explique un responsable de la clinique Hannibal Tunis. Du ct des autorits tunisiennes, on craint dabord une crise sanitaire provoque par cet afflux de grande ampleur en pleine canicule, mais on tente surtout destimer les risques en matire de terrorisme et dentre illicite darmes faveur de la pagaille aux frontires.
>> Lire aussi Algrie - Tunisie : quand le business finance le terrorisme
"La conjoncture est diffrente ; il y a trois ans, nous avions les moyens et les capacits humaines pour monter des camps de rfugis et les grer avec laide internationale, aujourdhui, lalerte scuritaire est telle que nous ne souhaitons pas prendre de risques" assure, sous couvert de l'anonymat, un colonel des forces spciales qui rappelle qu loccasion de l'Ad el-Fitr, un communiqu de lorganisation Ansar al-Charia a propos une trve aux forces scuritaires et militaires.


 

()


: 1 ( 0 1)
 

Afflux de milliers de migrants libyens la frontire tunisienne




11:35 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,