> >

[] [ ]

Les salafistes bombent le torse

(Tags)
 
Les salafistes wahhabites libyens dtruisent un site de 12.000 ans dge Emir Abdelkader 0 2014-05-25 06:36 PM
Des enfants syriens exploits par des salafistes Emir Abdelkader 0 2014-04-10 04:29 PM
Provocations des salafistes Aghribs Emir Abdelkader 0 2013-09-22 02:34 PM
Tunisie : que faire des salafistes ? Emir Abdelkader 0 2013-06-03 06:02 PM
Tunisie: le rassemblement des salafistes interdit Emir Abdelkader 0 2013-05-18 02:37 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-07-31
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,947 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Les salafistes bombent le torse

BÉJAÏA

Les salafistes bombent le torse






Depuis le dbut de l't, les salafistes ont montr leurs crocs deux reprises marquant ainsi leur monte en puissance aids en cela par la passivit de toutes celles et ceux qui ont toujours chant les vertus des droits de l'homme.
Dfini comme un mois de pit, le Ramadhan aura t celui de tous les dpassements. Il aura t aussi plein d'enseignements. Depuis le dbut de l't, les salafistes ont montr leurs crocs deux reprises, marquant ainsi leur monte en puissance aids en cela par la passivit de toutes celles et ceux qui ont toujours chant les vertus des droits de l'homme. Que l'on en juge! Deux faits majeurs ont marqu le mois de Ramadhan qui s'achve. Les non-jeneurs et deux jeunes filles ont fait l'objet d'agression connotation politico-religieuse. Mme si les services de police n'ont reu aucune plainte, cela ne fait que confirmer la thse d'acte motiv par des considrations religieuses et politiques. C'est connu que lorsqu'il s'agit d'agression de ce genre on porte rarement plainte auprs des services concerns. Toute la ville en parle depuis. Et la mouvance salafiste est directement dsigne d'un doigt accusateur.
Le premier fait remonte au 20 juillet dernier. Un groupe de militants politiques organise un rassemblement de protestation sur l'esplanade de la Maison de la culture. Ce groupe tait sa troisime action depuis le dbut du mois sacr rien qu' Bjaa. Des actions qui se sont toutes droules dans le calme, sauf une Bjaa.
Un groupe se dfinissant comme reprsentant de la socit civile dcide de s'y opposer et organise une contre-manifestation qui vire rapidement l'affrontement. Neuf personnes se retrouvent l'hpital. L'esplanade d'animation de la Maison de la culture Taos Amrouche devient cit interdite. Quelques associations ragiront quatre jours aprs dans un communiqu laconique.
Aucune arrestation. Ce qui semble donner des ailes aux agresseurs politiques, puisque mercredi de la semaine dernire, deux jeunes filles se font agresser par des barbus pour avoir quitt la maison durant la nuit sans tre accompagnes, c'est du moins ce qui est colport a et l. C'est en fait le scnario de l'an dernier qui se rpte mais cette fois-ci le sang a coul et l'inquitude est grande. Si l'anne dernire on s'est content d'interdire, cette anne, les crocs des salafistes ont t plus sanglants. Voil la situation que connat une rgion vocation touristique. Une rgion appele demain tre la rescousse d'une conomie nationale paralyse par la corruption et les dtournements. Et dire que parmi les militants opposs aux jeneurs publics faisait partie une association pour la promotion du tourisme. C'est le monde l'envers! En dfinitive, ce que les salafistes n'ont pas russi concrtiser durant les annes 1990 en Kabylie, ils sont en passe de le raliser ces dernires annes. Un passager dans la rgion de Bjaa ne s'empcherait pas de se remmorer les annes 1990 quand la capitale et bien d'autres villes taient la chasse-garde de l'ex-FIS. Triste image que Bjaa tend prendre l'avenir et cela ne semble mouvoir personne y compris les politiques qu'on aurait aim plus boulimiques en paroles qu'en bouffe.




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Les salafistes bombent le torse




01:28 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,