> >

[] [ ]

Les vritables enjeux gostratgiques...

(Tags)
 
Les vritables raisons de lacharnement du Maroc contre lenvoy spcial de lONU Christopher Ross Emir Abdelkader 0 2014-07-20 02:54 PM
Les vritables raisons de la crise entre Rabat et Paris Emir Abdelkader 0 2014-06-29 12:15 AM
LArme algrienne face aux nouveaux enjeux gostratgiques mondiaux Emir Abdelkader 0 2013-10-30 02:30 PM
LAlgrie face aux enjeux gostratgiques des USA et la France Emir Abdelkader 0 2013-02-22 07:00 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-08-02
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Les vritables enjeux gostratgiques...

Les vritables enjeux gostratgiques et conomiques de lattaque militaire dIsral contre Gaza








Les guerres modernes cachent souvent des raisons conomiques dont l nergie constitue le poumon de la scurit des Etats travers la volont de sapproprier les ressources (ptrole, gaz,). Me limitant aux mutations nergtiques mondiales, existant certainement dautres raisons, je pense pourtant que loffensive militaire isralienne sur Gaza mriterait dtre analyse selon cette grille de lecture, souvent occulte par les mdias.
1.-Des dcouvertes de gaz qui bouleverse la carte nergtique mditerranenne
Cest British Gaz (BG) qui avait fait, en lan 2000, la dcouverte de gaz naturel au large de Gaza et, ensuite dans les zones offshore isralienne et chypriote. Selon lUS Department of the Interior, Assessment of Undiscovered Oil and Gas Ressources of the Levant Basin Province, Eastern Mediterrnean de mars-avril 2010 , le bassin de Sibrie occidentale reclerait 18 200 milliards de mtres cubes de gaz, le Proche-Orient et lAfrique du Nord comprenant le bassin du Rub Al-Khali (12 062 milliards de mtres cubes de gaz) dans le Sud-Ouest de lArabie saoudite et le Ymen du Nord ; autours de Ghawar (Great Ghawar Uplift) dans lEst de lArabie saoudite (6 427 milliards de mtres cubes) et dans la chaine plisse du Zagros (6 003 milliards de mtres cubes) le long du Golfe persique en Irak et en Iran. LUSGS, en sappuyant sur les donnes des forages antrieurs et des tudes gologiques dans la rgion a conclu que les ressources ptrolires et gazires du bassin du Levant taient estimes 1,68 milliards de barils de ptrole, et 3 450 milliards de mtres cubes de gaz . En outre, selon ses estimations, les ressources non dcouvertes de ptrole et de gaz de la province du bassin du Nil (dlimit par le cne du Nil louest, par Strabon, au nord, par les failles de Pytheus et de Chypre lest et par le bassin du Levant au sud) sont estims environ 1,76 milliards de barils de ptrole et 6 850 milliards de mtres cubes de gaz naturel LUSGS a valu le total pour la Mditerrane orientale, dans son ensemble, 9 700 milliards de mtres cubes de gaz et 3,4 milliards de barils de ptrole. Face ces dcouvertes, la rgion est confronte de tous nouveaux conflits potentiels et dfis gopolitiques et pourraient entraner de profonds bouleversements gopolitiques pour laccs aux ressources ptrolires et gazires de la Mditerrane orientale, du bassin du Levant et de la mer Ege.
2.-Isral exportateur de gaz horizon 2017 ?
En Isral, un dbat a t lanc sur lutilisation de la nouvelle ressource. Une commission a statu que 47 % du gaz dcouvert sera consacr la consommation intrieure, tandis que les 53 % restants pourront tre exports. Premire conomie du Moyen-Orient, lEtat hbreu a t, jusqu aujourdhui, un grand importateur de ptrole et de gaz. Cependant, ces dcouvertes bouleversent la donne nergtique du pays, Isral envisageant la possibilit de devenir un pays exportateur de gaz. Cela modifie la donne gopolitique toutes les chelles. Au niveau national, des conflits mergent avec les pays riverains quant la dlimitation des frontires maritimes. Au niveau transnational, larrive de loffre isralienne sur le march change les quilibres (notamment en Europe, o le gaz russe est actuellement dominant) et pose la question de lacheminement de la ressource. Le transport par pipelines est plus conomique. A ce sujet, Isral pourrait profiter dinfrastructures dj existantes. Le gazoduc BTR (Bakou-Tbilissi-Erzurum) achemine dj le gaz du Caucase et de lIran vers la Turquie. A partir de l, le projet Nabucco , dont lide a t lance en 2002, prvoit de construire un pipeline dErzurum en Turquie jusqu Vienne en Autriche, permettant ainsi dapprovisionner lEurope Occidentale. Isral pourrait alors se connecter ce rseau pour accder au march europen. Ds lors on pourrait entrevoir lavenir une entente entre Isral et la Turquie tant pour son approvisionnement avec ses gisements Tamar et Lviathan, Isral avec une part significative de la consommation nergtique de lEurope. Le cot dun tel pipeline sous-marin serait bien moindre que linvestissement pour construire une usine de liqufaction de gaz Chypre, autre point dentre vers les marchs europens, passant par une normalisation pour le dossier chypriote avec la Turquie. Cependant, les tensions portent sur la dlimitation des zones maritimes contenant les champs gaziers. Les frontires maritimes sont floues et contestes ; la question de la souverainet sur le plancher ocanique de la Mditerrane se pose galement. Et se posent les tensions diplomatiques devant aplanir galement les divergences notamment avec la Turquie, la Syrie et le Liban. Ces ressources soulvent videmment un certain nombre de questions dordre scuritaire quant leur exploitation, puis leur exportation. Pour lexploration, toutefois, la plupart des pays riverains de la zone se sont entendus sur la dlimitation de leur ZEE. Chypre sest ainsi entendue avec lEgypte ds 2003, avec le Liban en 2007 et avec Isral en 2010. Il subsiste nanmoins des diffrends entre certains Etats, le plus important tant celui entre Chypre et la Turquie sur fond de non-rglement de la question chypriote. Ces dcouvertes vont aussi de pair avec la militarisation de la zone au cours de ces dernires annes.
3.-les vritables raisons de lattaque dIsral contre Gaza
Et cest l que se pose la question stratgique du gaz et la question palestinienne et notamment de la bande intrieure et ctire de Ghaza o se trouvent les gisements en hydrocarbures. En 1999, lAutorit palestinienne signe un accord avec la compagnie British Gas pour la prospection du gaz et du ptrole sur une dure de 25 ans. En fvrier 2013, Gazprom et Isral ont sign un accord portant sur lachat par le gant russe pour une dure de 20 ans de GNL isralien provenant du champ de Tamar. Les infrastructures seraient finances par Gazprom, qui chercherait aussi acqurir des parts pour lexploitation venir de Lviathan. Fin 2013, une entreprise russe, SoyuzNeftGaz, a sign avec Damas un accord portant sur loctroi dune licence dexploration gazire et ptrolire pour une priode de 25 ans pour les rserves situes offshore. Rcemment, en janvier 2014, lors dune visite Moscou du prsident de lAutorit palestinienne Mahmoud Abbas, celui-ci aurait manifest sa volont dimpliquer Gazprom dans lexploitation du gisement gazier de Gaza. Mais cest le Hamas qui dtient le pouvoir Gaza, pas Abbas. Il y a eu des tentatives daccord entre Israliens et Palestiniens au sujet du gaz, mais les autorits israliennes ont pos des exigences. il fallait que le gaz palestinien soit achemin terre par le pipeline dAshkelon. Enfin, Isral devait tre le principal client de ce gaz et bnficier de prix infrieurs ceux du march. La Palestine a contest ces exigences, ce qui a entran lchec des ngociations. Or, depuis 2006, le Hamas a pris le contrle de la bande de Gaza et ne reconnat pas la souverainet de lAutorit palestinienne, base Ramallah en Cisjordanie. Selon certains experts ,ce que lon oublie cest que lattaque isralienne dans la bande de Gaza de dcembre 2008-janvier 200 a fait plus dun millier de morts. Celle depuis le dbut juillet 2014 approche malheureusement le 01 aot 2014 environ 1500 morts. Ces attaques pour Isral officiellement, cest pour mettre fin aux tirs de roquettes du Hamas et son approvisionnement en armes (notamment par des tunnels creuss sous la frontire). En ralit, la guerre de Gaza ne cache-t-elle pas donc, derrire un alibi militaire, la volont isralienne de reprendre une zone gographique permettant lEtat hbreu de revendiquer les gisements gaziers? Noublions pas que les Israliens auraient engag des ngociations avec British Gas pour lexploitation leur compte des gisements. La seule certitude est que depuis la dcouverte en 2000 de ces ressources gazires, la guerre de lnergie donne un nouveau visage au conflit dans un contexte o les besoins nergtiques dIsral sont en croissance. Selon le Guardian, le sige de Gaza sexplique par lambition dIsral dliminer la puissance du Hamas dans la bande de Gaza afin de gnrer un climat politique permettant de mener un accord sur le gaz . . Le ministre isralien de la dfense a confirm que lopration militaire pour radiquer le Hamas a comme objectif de prendre le contrle des rserves de gaz de Gaza. Mais les transactions portants sur le gaz avec lAutorit palestinienne, impliqueront forcment par dfinition le Hamas affaibli qui se verrait bnficier des redevances afin dviter de saboter le projet. Bien entendu rentre des calculs de court terme, sous la pression des milieux extrmistes dont le groupe Libermann, comme la conservation et lextension des colonies en Cisjordanie, le contrle des approvisionnements en eau, via le Jourdain et donc de repousser la cration dun État palestinien dans les frontires de 1967 posant le statut futur de Jrusalem. Les courants extrmistes se nourrissent et nexistent que par la haine, et la crise mondiale actuelle les encourage, afin d occulter les vritables enjeux qui sont la fois une crise morale et conomiques des relations internationales et veulent opposer les juifs aux musulmans, crer un conflit de civilisations entre lOrient et lOccident alors que le dialogue des civilisations est la seule voie pour la prosprit de lhumanit. LIslam autant que le judasme et le christianisme pour men tenir aux religions monothistes, est une religion de tolrance et de paix. Tous les israliens conscients ne partagent pas le point de vu extrmiste, dfendant la cration dUn Etat palestinien qui est la condition de la survie de lEtat dIsral, ou juifs et arabes cohabiteraient pacifiquement grce un renouveau conomique pour une prosprit partage. En rsum comme on le constate lattaque isralienne sur Gaza dpasse largement lalibi militaire, autant de ce qui se passe au Sahel. Cela rentre dans le cadre dune large reconfiguration gostratgique tant du Moyen Orient que de lAfrique, continent enjeu conomique du XXIme sicle .


Professeur des Universits Expert international Dr Abderrahmane MEBTOUL



 

()


: 1 ( 0 1)
 

Les vritables enjeux gostratgiques...




06:50 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,