> >

[] [ ]

Le Pr Finkelstein ragit de nouveau l'agression isralienne...

(Tags)
 
Finkelstein arrt devant la Mission isralienne lONU ... Emir Abdelkader 0 2014-07-31 01:34 AM
Manifestation grandiose Paris pour larrt de lagression isralienne sur Gaza Emir Abdelkader 0 2014-07-24 12:30 PM
Gaza : des milliers manifestants europens contre l'agression isralienne Emir Abdelkader 0 2014-07-21 10:43 PM
Agression isralienne contre Ghaza : 100 morts en 4 jours Emir Abdelkader 0 2014-07-12 11:19 AM
Ali Benflis ragit la dclaration de Liamine Zeroual Emir Abdelkader 0 2014-03-20 06:33 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-08-03
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,944 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Le Pr Finkelstein ragit de nouveau l'agression isralienne...

Le Pr Finkelstein ragit de nouveau l'agression isralienne : Cessez-le-feu ou reddition Gaza ?








Certaines personnes ont suggr qu'au lieu d'crire mes analyses dans des articles, je le fasse dans des vidos pour faire savoir ce qui se passe avec le massacre isralien actuel Gaza. Chaque fois que je m'exprimerai sur Internet, j'essaierai de me concentrer sur une question particulire. Ce sera donc ma premire tentative, et on verra si cela a du succs. Aujourd'hui, je vais me consacrer la proposition faite par le secrtaire d'Etat, John Kerry, pour mettre fin au cycle actuel de violences ce ne sont pas vraiment des violences, c'est un massacre isralien. Il y a plusieurs versions de cette proposition de Kerry qui circulent sur Internet. Il est impossible pour un observateur extrieur de dterminer quelle est la vritable version propose par Kerry au cabinet isralien. Mais ce n'est pas vraiment important, car la substance de toutes les versions de la proposition est la mme, savoir le quiproquo : afin qu'Isral lve le blocus de Gaza, on demande aux Palestiniens de rpondre toutes les proccupations scuritaires israliennes, ce qui n'est qu'un euphmisme pour dire que les Palestiniens doivent procder un dsarmement. Je vais donc d'abord voquer la question du blocus, et voir ensuite si les Palestiniens doivent effectivement procder un dsarmement. La question du blocus est assez claire : au regard du droit international, le blocus de Gaza constitue une forme de punition collective, et il est donc illgal d'aprs le droit international. C'est l le consensus lgal l'exception d'Isral et de ses apologistes , savoir que le blocus est illgal. Il ne peut donc y avoir aucun qualificatif, aucun caveat (arguties), aucun si, et ou mais : le blocus tant une forme de punition collective, il doit tre lev. Il est important de garder l'esprit que dans les accords prcdents l'accord de cessez-le-feu de juin 2008, l'accord de cessez-le-feu de novembre 2012 , dans les deux accords de cessez-le-feu prcdents, il n'avait jamais t stipul ni demand aux Palestiniens de procder un dsarmement en change de la leve du blocus. Chacun des deux accords stipulait clairement que le blocus de Gaza devait prendre fin progressivement, et ce qui s'est produit dans les deux cas, c'est qu'Isral a reni ses engagements sur cette question, mais aucun de ces accords de cessez-le-feu, que ce soit en juin 2008 ou en novembre 2012, n'appelait les Palestiniens au dsarmement en tant que condition pour mettre fin au blocus. Donc, cette nouvelle clause a t ajoute, rpondre toutes les proccupations scuritaires israliennes, ce qui est distinct d'un cessez-le-feu : rpondre toutes les proccupations scuritaires israliennes ce qui en ralit signifie que les Palestiniens doivent procder un dsarmement , c'est sans prcdent et, bien videmment, cela n'a aucun fondement dans le droit international, car le blocus est illgal et doit tre lev sans considration pour les proccupations scuritaires d'Isral. Considrons maintenant cette question des proccupations scuritaires israliennes. Est-ce qu'Isral a le droit d'exiger des Palestiniens du Hamas et des (autres) groupes militants palestiniens qu'ils procdent un dsarmement ? Le droit international est parfaitement clair sur ce point : d'aprs le droit international, un peuple engag dans une lutte pour l'autodtermination n'a pas l'obligation lgale de ne pas recourir la force. Au sujet des peuples luttant pour leur autodtermination, le droit international dit ou bien que la loi soit neutre sur ce point, ou bien que ces peuples doivent recourir la force. Ce qui est clair, c'est que d'aprs le droit international, le recours la force n'est pas illgal pour ceux qui luttent pour leur autodtermination. D'un autre ct, d'aprs le droit international, un Etat qui essaye d'craser un mouvement pour l'autodtermination Isral dans ce cas n'a pas le droit de recourir la force. Par consquent, ce que nous avons ici est exactement et prcisment une inversion du droit international : ceux qui combattent pour leur autodtermination se voient ainsi dire que la condition de la leve du blocus est qu'ils renoncent l'usage de la force, mais une telle exigence n'est nullement impose la puissance qui crase la lutte pour l'autodtermination. En ralit, l'euphmisme rpondre toutes les proccupations scuritaires israliennes dit en substance qu'Isral a le droit de scuriser l'occupation. Et c'est une contradiction dans les termes, littralement, car d'aprs le droit international, la caractristique, la spcificit la plus fondamentale d'une occupation si vous consultez n'importe quel texte de loi de droit international la premire chose qui est stipule est qu'une occupation est cense tre temporaire. En un mot, une occupation est cense prendre fin. Si une occupation ne prend pas fin, ce n'est pas une occupation, c'est une annexion. Dans le droit international, une annexion est illgale. Donc, lorsquIsral parle de son droit de voir toutes ses proccupations scuritaires assures, il ne parle pas de son droit protger son pays, mais il invoque le droit de scuriser (perptuer impunment) son occupation. Concrtement, qu'est-ce que cela signifie ? Considrons le stade auquel taient parvenues les ngociations (isralo-palestiniennes) avant le dclenchement des hostilits actuelles, avant qu'Isral ne lance son dernier massacre. Jetons un il sur les ngociations. Les vnements ne sont pas absolument transparents, mais ils sont assez clairs. Le ct palestinien, l'Autorit palestinienne, tait d'accord pour concder Isral toutes ses exigences principales : ils taient d'accord pour concder les blocs de colonies israliennes, ils taient d'accord pour concder Isral le droit de retour des Palestiniens (= l'annuler). Donc, en fait, les Palestiniens offraient Isral non pas une rsolution (du conflit) sur la base du droit international, les Palestiniens offraient Isral une reddition. Et les Israliens ont refus une reddition palestinienne, dtermins maintenir l'occupation ternellement. C'tait vident mme dans la dclaration de John Kerry, lorsqu'il s'est exprim devant le Comit du Congrs, il a dit : Pfff... Ce sont les Israliens qui, de fait, ont mis fin aux ngociations et ont rendu une rsolution du conflit impossible. Donc, une chose peut tre tablie avec ce qu'on pourrait appeler une certitude scientifique : quelles que soient les circonstances, Isral ne mettra jamais fin l'occupation. Ainsi, lorsquIsral exige que toutes ses proccupations scuritaires soient assures, cela signifie qu'Isral exige le droit de maintenir ternellement son occupation, et il exige simultanment que les Palestiniens se dsarment, que les Palestiniens cessent de rsister l'occupation et qu'ils mettent fin leur combat pour l'autodtermination. Voil ce que signifie vritablement l'exigence d'Isral de voir ses proccupations scuritaires assures, car Isral conoit toute expression du combat des Palestiniens pour l'autodtermination comme menaant sa scurit, ou ses proccupations scuritaires. Ainsi, ce qui est vritablement dit prsent, c'est qu'Isral lvera le blocus Gaza si et lorsque les Palestiniens cesseront de lutter pour leur autodtermination, cessent de lutter pour leur indpendance, cessent de lutter pour avoir un Etat, et que les Palestiniens acceptent que l'occupation se perptue ternellement. Sans mme parler du point de vue moral, tout cela n'a aucun sens du point de vue lgal. Si Isral exige que toutes ses proccupations scuritaires soient assures, si toutes ses proccupations scuritaires incluent toute manifestation palestinienne de leur lutte pour l'autodtermination, et si cela signifie que l'occupation va se perptuer ternellement, alors ce n'est pas une occupation : c'est une annexion. Et une annexion est de manire flagrante, vidente, sans controverse possible illgale d'aprs le droit international. C'est le principe le plus lmentaire de la Charte des Nations unies, et il a t exprim dans la rsolution 242 de l'ONU, adopte unanimement en 1967, aprs la guerre des Six Jours, dclarant l'occupation des territoires palestiniens, gyptiens et syriens par Isral illgale : Il est inadmissible pour un pays de faire l'acquisition de territoires par la guerre. Isral a acquis la Cisjordanie, Gaza et Jrusalem-Est par la guerre, et n'a donc aucun droit ces territoires. S'ils exigent et c'est bien le cas un droit annexer ces territoires, alors c'est clairement, manifestement et de manire flagrante une violation du droit international.
Norman Finkelstein
Voir vido



Lire aussi:
Finkelstein arrt devant la Mission isralienne lONU pour avoir manifest contre Isral
Norman G. Finkelstein Algeriepatriotique : Les juifs utilisent lHolocauste pour immuniser Isral




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Le Pr Finkelstein ragit de nouveau l'agression isralienne...




06:03 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,