> >

[] [ ]

La Libye se prpare au pire

(Tags)
 
Le RCD dnonce la politique du pire pratique par le Gouvernement Emir Abdelkader 0 2014-07-26 10:15 PM
Benflis est rgionaliste et Benbitour est pire que lui Emir Abdelkader 0 2014-02-08 11:15 PM
Les scnarios du pire de lex-patron de la CIA Emir Abdelkader 0 2013-12-14 02:25 PM
Lavenir incertain ou le pire scnario Emir Abdelkader 0 2013-08-18 02:50 PM
Algrie Mali, lengrenage du pire Emir Abdelkader 0 2013-01-18 07:52 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-08-04
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
La Libye se prpare au pire

La Libye se prpare au pire






Le flux des milliers dtrangers quittant la Libye ces derniers jours par les frontires terrestres avec la Tunisie et lEgypte traduit la peur de ce chaos gnralis qui sest install progressivement dans le pays, Pourtant, les affrontements arms sont locaux, aussi bien Tripoli qu Benghazi, Que se passe-t-il vraiment en Libye ?


Tunis
De notre correspondant

La succession des vnements en Libye montre que les structures de lEtat nont pas repris leur efficacit depuis la destitution de Ali Zeidan, le 11 mars 2014. Ctait lamorce de la dissociation de lalliance entre laxe de Misrata et celui de Zentane qui a gouvern depuis la chute dEl Gueddafi, explique Ahmed Drid, doyen de la facult de droit de Ghariane. Depuis cette date, le pouvoir en Libye est entr en phase dextrme tension. Le congrs national gnral na pas pu installer un remplaant Zeidan.
Lintrimaire Abdallah Thane, ministre de la Dfense de Zeidan, est toujours en poste ainsi que tous les autres ministres. La Loi des finances 2014 na t vote qu la mi-juin 2014 et lactivit ptrolire ne se poursuit que sur les champs off-shore. La Libye est au bord du chaos malgr la tenue des lections du 25 juin 2014. Paralllement ces tiraillements politiques, les affrontements militaires ont commenc avec le lancement de la campagne du gnral Khalifa Haftar, en mai dernier, contre Ansar Charia.
Khalifa Haftar a t soutenu par les forces du ministre de lIntrieur, installes Benghazi (les troupes de la Saka). En face, les forces du bouclier de lEst de la Libye, relevant du ministre de la Dfense, ont soutenu les extrmistes religieux. Les affrontements arms nont t enregistrs louest qu partir du 13 juillet avec la bataille autour de laroport de Tripoli. Les forces du bouclier du centre (Misrata) affrontent les rgiments El Kaka et Saouek (Zentane). La tension ne cesse de monter depuis des mois, sans quil ny ait de vritable guerre ouverte et gnralise sur le terrain, remarque Ahmed Fitouri, le directeur de lhebdomadaire Mayadine. Les observateurs ne cessent de sinterroger sur les perspectives de cette spirale.
Troublantes rvlations
De simples phrases aident, parfois, plus que les analyses des experts comprendre une situation complexe comme celle traverse par la Libye en ce moment. Celles dun proche dun chef de guerre de Misrata sont, ce propos, trs difiantes sur ce qui sy passe. Et, surtout, ce qui risque de sy produire durant les prochains jours. Concernant lissue de la guerre, il a dit : Nous navons pas encore mis toutes nos forces dans la bataille. Nous attendons que les trangers partent et que le pays se vide des journalistes pour faire notre assaut final. Nous avons sous nos ordres 63 000 hommes. Le Qatar et la Turquie nous ont envoy des quantits normes darmes et de munitions travers les aroports de Syrte et de Misrata. Nous sommes en train de les essayer et de nous entraner leur utilisation dans la valle de Syrte.
Pour ce qui est de laffrontement avec lautre clan, ce combattant de Misrata explique : Il ny a que le sang pour mettre fin cette guerre contre les vestiges dEl Gueddafi. Les milices prtendues de Zentane (Kaka et Saouek) ne sont quune renaissance rvolutionnaire du rgiment 32 renforc qui tait dirig par Khamis El Gueddafi. Il faut les exterminer. Il ny a pas plus clair que cela concernant les plans de Misrata. La raison a, jusque-l, empch une telle option. Serait-ce encore possible ? Dans tous les cas, il faudrait visiblement se prparer au pire.
Immobilisme international
Face une telle tension et un ventuel dessein affreux de lavenir libyen, la situation internationale est caractrise par limmobilisme, comme lindiquent les propos de lancien Secrtaire gnral de la Ligue arabe, Amr Moussa, qui a parl, pas plus tard quhier, de la ncessit de mobiliser le soutien international si jamais lintervention en Libye deviendrait invitable. Une telle mission ncessiterait des mois pour tre mise sur pied car elle a besoin de dcisions qui ne viennent jamais temps car il ny a pas de volont internationale pour y parvenir. La dernire runion urgente des ministres des Affaires trangres des pays arabes, tenue au Caire le 14 juillet, na abouti, elle aussi, aucune mesure concrte.
La runion tenue Tunis, les 13 et 14 juillet, des ministres des Affaires trangres des pays limitrophes de la Libye, court-circuite par celle des ministres des Affaires trangres arabes, navait pas pu, non plus, prendre de dcisions importantes en raison de labsence du ministre libyen, empch de se dplacer aprs la fermeture de laroport de Tripoli. Pour leur part, les principales missions diplomatiques accrdites Tripoli (USA, France, Allemagne, Italie et Grande-Bretagne) se sont contentes de publier une dclaration commune, le 22 juillet dernier, pour exprimer leur soutien la transition dmocratique, saluer la proclamation des rsultats des lections de la Chambre des dputs et appeler un dialogue national libyen sans exclusion et un gouvernement dunion nationale.
La communaut internationale tourne en rond concernant cet pineux dossier. Le dialogue national est au point mort depuis des mois. La Chambre des dputs, qui va tre installe aujourdhui Toubrouk, na aucune autorit relle. Mais toutes les missions de rconciliation, locales et internationales, nont pas abouti. Se dirige-t-on, peu peu, vers une guerre sans merci ? Les Libyens prient trs fort pour que cela ne soit pas le cas.

Au moins 22 morts dans les combats de samedi Tripoli

Vingt-deux personnes ont t tues et 72 autres blesses samedi dans des combats entre milices rivales Tripoli, a annonc hier le gouvernement libyen dans un communiqu.
Ce dernier bilan porte 124 morts et plus de 500 blesss le nombre de victimes depuis le dbut, le 13 juillet, des heurts Tripoli. Selon une source mdicale, le nombre des victimes serait beaucoup plus important, le bilan officiel ne prenant pas en compte plusieurs personnes hospitalises lextrieur de Tripoli, en particulier dans la ville de Misrata, dont des milices participant aux combats dans la capitale. Le gouvernement de transition a galement fait tat de centaines de familles dplaces et mis en garde contre laggravation de la situation humanitaire Tripoli, qui souffre dune pnurie de carburant et de gaz et de problmes dapprovisionnement en produits alimentaires.
Un immense nuage de fume noir schappant dun dpt dhydrocarbures en feu, une dizaine de kilomtres, couvre toujours la capitale. Lincendie, provoqu il y a une semaine par un tir de roquette, nest toujours pas matris et plusieurs rservoirs sont dsormais en feu.


(R. I.)

Mourad Sellami




 

()


: 1 ( 0 1)
 

La Libye se prpare au pire




03:18 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,