> >

[] [ ]

Valls avait promis de soutenir Isral...

(Tags)
 
"Ce qui s'est pass Sarcelles est intolrable", dnonce Valls Emir Abdelkader 0 2014-07-21 12:57 PM
Ne disait-on pas que le Maroc avait dtrn l'Algrie au Mali? Emir Abdelkader 0 2014-05-21 11:55 PM
Elle avait hberg abane, ben mhidi et krim Emir Abdelkader 0 2014-04-29 03:06 PM
Il ny avait pas foule Marseille Emir Abdelkader 0 2014-04-13 02:50 PM
procs des journalistes d'Al-Jazira accuss de soutenir les islamistes Emir Abdelkader 0 2014-02-20 11:46 AM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-08-13
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,971 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Valls avait promis de soutenir Isral...

Serment dallgeance : Valls avait promis de soutenir Isral, quoi quil arrive



INFO PANAMZA. En 2012, Manuel Valls s'tait engag auprs d'une radio communautaire juive soutenir Isral, quoi qu'il arrive .

Il continue de faire profil bas sur le sujet.


Contrairement Franois Hollande et Laurent Fabius, Manuel Valls n'a exprim aucune condamnation explicite propos des oprations militaires israliennes. Aprs avoir initialement soutenu le gouvernement de Tel Aviv, le chef de l'État et le ministre des Affaires trangres ont rtro-pdal en usant finalement des termes massacre et carnage pour dcrire les ravages causs dans la population palestinienne.
Qu'en est-il du Premier ministre? Silence radio. Hormis une brve compassion humanitaire affiche, le 24 juillet, sur l'antenne de RTL, Manuel Valls s'est tenu en retrait.
Pour cause: l'homme n'a pas dmrit sa rputation de partisan inconditionnel du rgime colonial et sgrgationniste de Tel Aviv.

Un lment-cl d'information demeure pass sous silence par les mdias traditionnels: la dclamation -prononce en 2012 lors d'un gala organis par Radio J- de son engagement absolu envers Isral. Ces propos avaient t dcouverts et rapports par Panamza le 11 septembre 2013. Alors ministre de l'Intrieur, Manuel Valls avait promis -au nom de la France- de soutenir l'État hbreu, quoi qu'il arrive .

Le contexte n'est pas anodin: trois semaines auparavant, Toulouse, Benyamin Netanyahou avait fanfaronn devant Franois Hollande en transformant un hommage aux victimes de la sombre affaire Merah en meeting nationaliste et pr-lectoral. Sans oublier l'vnement de ce mois de novembre 2012 qui venait de se terminer : "Pilier de dfense", l'opration militaire isralienne l'encontre des habitants de Gaza.
Dcouvrez par vous-mme la ferveur stupfiante d'un homme -Manuel Valls- cens incarner et dfendre la souverainet nationale -et non les intrts d'un rgime tranger, a fortiori hors-la-loi au regard du droit international.

BONUS
Depuis son lancement, Panamza a dj consacr plusieurs articles destins au citoyen-lecteur dsireux d'en savoir plus sur un sujet totalement pass sous silence par les mdias traditionnels: la singulire isralomanie du Premier ministre de France et le traitement de faveur politico-mdiatique envers la mouvance sioniste hexagonale qui en dcoule.
Conseil pratique: avant de vous plonger ventuellement dans ce sujet dense et tabou, la prparation d'une grande cafetire s'impose.
La plume de Valls est membre du Crif

INFO PANAMZA. L'homme charg d'laborer les discours du Premier ministre est un militant communautaire et sioniste. Rvlations.
Le 22.04.2014 18h18
Dlicate omission de la part des mdias traditionnels: en identifiant le "conseiller pour les discours" -officiellement nomm le 11 avril- du nouveau Premier ministre, Le Monde, Paris Match et Le Journal du dimanche ont pass sous silence ses connexions idologiques pour le moins singulires. Âg de 37 ans, Benjamin Djiane, dsormais prsent comme la "plume" de Manuel Valls, n'est pas seulement un produit typique de l'lite franaise, pass par Sciences Po Paris et l'École de management de Lyon.

L'homme est galement le vice-prsident de Socialisme et judasme, une association fonde la fin des annes 70 et devenue adhrente du Conseil reprsentatif des institutions juives de France en 1985.

Son but? Selon son site (dsormais hors-ligne), elle vise "tre un trait dunion entre un judasme de progrs, ancr dans les ralits de la socit et la gauche franaise" et "faire vivre, au sein de la gauche franaise, une vision plus quilibre de la question isralo-palestinienne". Benjamin Djiane en est le "vice-prsident charg de l'animation intellectuelle".
Opration sduction Tel Aviv
En 1990, un livre intitul "Mitterrand, Isral et les juifs" et rdig par le tandem Yves Azeroual-Yves Derai donnait une dfinition plus explicite des objectifs de l'association cree par Jacques Attali, Robert Badinter, Maurice Benassayag, Georges Dayan et Michel Dreyfus-Schmidt: "double mission: amener la majorit des voix juives dans l'escarcelle du PS et initier les cadres de ce dernier aux charmes de l'État d'Isral".
Sur ce dernier point, le prsident actuel de l'association n'a pas dmrit: Patrick Klugman, conseiller de la ville de Paris, avait accompagn Anne Hidalgo lors de sa visite guide en Isral et dans les Territoires palestiniens occups. Un autre homme influent faisait galement partie du voyage: Pierre Adenbaum, maire PS du 3me arrondissement de Paris, ancien prsident de la Licra, membre du comit d'honneur de Socialisme et judasme et ex-organisateur (en 2006) d'un colloque islamophobe initi par un think-tank amricain. Le 8 mars 2012, Pierre Adenbaum mettait d'ailleurs les locaux de la mairie disposition de son association afin d'organiser un dbat avec Julien Dray et Jean-Yves Camus.
Ancien assistant de Patrick Bloche, l'ex-maire du 11me arrondissement de Paris, Benjamin Djiane a t lu, le 31 mars, conseiller du 3me arrondissement parisien auprs de son camarade de Socialisme et judasme: Pierre Adenbaum, rlu la tte de sa mairie. Candidat aux lections municipales, Benjamin Djiane se prsentait durant la campagne comme un simple "passionn de littrature () qui travaille auprs du ministre de l'Intrieur". Aucune mention du groupe communautariste dont il fait partie et aucun clairage sur son rle exact auprs de Manuel Valls.
Querelles d'oprette au sein du lobby
Notons galement que son association a t rcemment encense sur le site du "Centre communautaire lac juif" de Belgique par Laurent-David Samama. Souvenez-vous: il s'agissait de ce journaliste des Inrockuptibles viscralement hostile Frdric Tadde et dont Panamza avait rvl son passage antrieur dans un lobby ultra-sioniste amricain. L'homme collabore aussi la revue de Bernard-Henri Lvy comme c'est galement le cas de Benjamin Djiane: ce dernier y avait fustig l'avocat UMP (et membre de la direction du Crif) Gilles-William Goldnadel en raison de son rapprochement tactique avec le Front national (et non pas cause de ses positions extrmistes sur la question isralo-palestinienne). Rappelons ici que le mpris de l'ancien rsistant Stphane Hessel par Goldnadel est partag par Valrie Maupas, une lue PS galement membre de Socialisme et judasme et signataire -comme Djiane- de l'appel "Franais juifs et de gauche" publi en fvrier 2012 par Libration.
Enfin, il convient de souligner que l'une des rares manifestations publiques de Benjamin Djiane dans le dbat d'ides a vis ternir, comme le tente actuellement Frdric Haziza, la rputation de Pascal Boniface. En mars 2012, lui et son ami Jrmy Sebbane rdigrent une tribune pour encourager le candidat Franois Hollande s'inspirer de "l'amiti de la gauche pour Isral" incarne par Franois Mitterrand. Au passage, ils gratignrent le gopolitologue pour avoir antrieurement dnonc la position indulgente du PS envers l'occupation isralienne des territoires palestiniens. Pascal Boniface leur avait alors rpondu en affirmant que leur objectif rel consistait "faire triompher le communautarisme de gauche sur le communautarisme de droite". Le tandem Djiane-Sebbane a rtorqu en niant curieusement leur appartenance proclame ailleurs ("notre suppose judit") et en procdant par amalgame, laissant entendre que le gopolitologue se serait arrt leur patronyme: "en lisant nos noms, sans regarder nos qualits, Pascal Boniface a tabli son diagnostic: il s'agit d'une parole juive".

Benjamin Djiane: tel est l'homme dsormais plac au sommet de l'État pour peaufiner les discours d'un Premier ministre ultra-sioniste (dj assist par Harold Hauzy, conseiller en communication et membre depuis 2011 -comme Manuel Valls- d'un "programme ducatif" sur Isral) qui n'hsite pas prsenter publiquement les "juifs de France" comme "l'avant-garde de la Rpublique et de nos valeurs".
Ironie du sort, le nouveau conseiller prend ses fonctions deux mois seulement aprs le dpart contraint de Paul Bernard, ancien co-rdacteur des discours de Franois Hollande et membre du comit directeur du Crif.
En rsum, deux hommes, dvolus l'art oratoire du pouvoir, se sont presque croiss: un militant communautaire et sioniste, peine install Matignon, succde ainsi un autre militant du mme bord, tout juste vacu de l'Élyse.
Il suffit d'imaginer une analogie avec deux citoyens intellectuellement similaires au duo Djiane-Bernard mais qui seraient, quant eux, des musulmans identitaires et pro-palestiniens assums pour comprendre l'extraordinaire d'une situation pourtant passe sous silence par les mdias traditionnels.
Cela porte un nom dans le monde du grand banditisme : omerta.
HICHAM HAMZA





 

()


: 1 ( 0 1)
 

Valls avait promis de soutenir Isral...




07:00 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,