> >

[] [ ]

En Isral, il ne faut pas critiquer la guerre

(Tags)
 
Briser les 11 mythes qu'Isral a construit sur le Hamas, Gaza, et les crimes de guerre Emir Abdelkader 0 2014-07-31 11:02 PM
Condamnation des crimes de guerre commis par Isral Emir Abdelkader 0 2014-07-24 02:01 PM
Gaza : Navi Pillay accuse Isral de possibles crimes de guerre Emir Abdelkader 0 2014-07-23 11:14 AM
Nous sommes en guerre contre Isral, pas contre le Hamas Emir Abdelkader 0 2014-07-21 12:43 PM
Parce quil a os critiquer Sellal... Emir Abdelkader 0 2014-01-09 12:50 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-08-16
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
En Isral, il ne faut pas critiquer la guerre


En Isral, il ne faut pas critiquer la guerre

Critiquer la guerre Gaza est risqu en Isral. Si quelques rares voix se lvent pour demander la paix, ces dernires sont gnralement stigmatises, harceles, intimides, et parfois mme licencies.
Cest lun des conflits les plus meurtriers de lanne. Plus de 1 960 Palestiniens ont t tus et 64 soldats israliens sont morts au combat depuis le dbut des oprations militaires. Et pourtant, la seule manifestation qui a rellement mobilis a rassembl des milliers dIsraliens mcontents du retrait des troupes de Gaza.
Une chasse aux sorcires
Alors que le fragile cessez-le-feu a t prolong de cinq jours, ces manifestants appelaient jeudi soir en finir une fois pour toutes avec les tirs de roquettes palestiniennes. Le Haaretz, un quotidien libral dopposition, a dnonc vendredi une chasse aux sorcires contre la gauche et les dfenseurs des droits de lhomme aprs que lorganisation BTselem a t sortie de la liste des institutions accueillant des jeunes pour le service civil . Il tait jusquici possible pour les jeunes Israliens, au lieu de passer trois ans deux pour les filles dans larme, deffectuer un service civil au sein de cette ONG, qui critique les exactions de larme, notamment dans les Territoires occups.
Dnonant une organisation qui travaille contre lÉtat et contre ses soldats qui sacrifient hroquement leur vie , le directeur de ladministration du service civil, Sar-Shalom Jerbi, a accus BTselem de propager mensonges et calomnies pour servir les ennemis dIsral et encourager lantismitisme travers le monde .
LONG a, elle, dnonc une attaque contre la dmocratie et lanc une ptition de soutien en ligne.
Isral, otage de ses extrmistes
Pour Yizhar Beer, du Centre Keshev pour la protection de la dmocratie en Isral, exprimer son opposition na jamais t aussi difficile quaujourdhui en Isral qui se targue dtre la seule dmocratie du Moyen-Orient. La trs vaste majorit de lopinion est pour la guerre 95 % des Juifs israliens la soutiennent, selon un rcent sondage et dans le pays o le service militaire est obligatoire, tout le monde a un proche ou un ami dans larme.
Les tirs de roquettes, qui ont tu trois civils en Isral, ont provoqu une panique chez des millions dIsraliens, notamment dans les villages frontaliers de la bande de Gaza, escamotant dans leur esprit la mort de prs de 2 000 Palestiniens tus par le pilonnage des avions, de lartillerie et des chars sur lenclave exigu et surpeuple. Et pour ajouter lemballement belliqueux, les mdias ont allgrement jou sur la corde patriotique, soutenant inlassablement les soldats, leur envoyant des cadeaux et mettant en avant les souffrances du ct isralien tout en minimisant celles du ct palestinien.
Quelques voix sexpriment sur les rseaux sociaux
Au milieu de cette unanimit affiche, dnoncer la guerre, cest sexposer aux accusations de trahison , la mise au ban, mme lorsquon sexprime sur des pages
Facebook
prives. Plusieurs Arabes-Israliens affirment ainsi avoir perdu leur travail pour avoir exprim leur solidarit avec les Gazaouis sur les rseaux sociaux. Et cest ainsi, coup d intimidations , que les voix contestataires se sont tues, une une, et que ceux qui pensaient les rejoindre ont pris peur, affirme Steven Beck, de lAssociation des droits civiques en Isral, quand on linterroge sur la faible mobilisation anti-guerre. Lui voit de grandes similitudes entre aujourdhui et la priode qui a prcd lassassinat du Premier ministre Yitzhak Rabin, Prix Nobel de la paix abattu par un extrmiste juif en 1995. Des choses qui choquaient normment lpoque sont devenues tout fait normales. Le curseur est en train dtre lev un niveau extrme, la question est de savoir si a va exploser ou svaporer , dit M. Beck.
Les responsables sont connus, assure M. Beer, ce sont la droite religieuse et les communauts ultra-orthodoxes en pleine expansion, tout autant que linfluent mouvement des colons juifs et loccupation qui se poursuit en Cisjordanie. LÉtat dIsral est lotage de la frange extrmiste de la socit isralienne , dplore-t-il.


(Afp)






 

()


: 1 ( 0 1)
 

En Isral, il ne faut pas critiquer la guerre




06:16 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,