> >

[] [ ]

Irak: offensive kurde contre les jihadistes

(Tags)
 
En Irak, des jihadistes dtruisent une mosque chiite... Emir Abdelkader 0 2014-08-16 08:18 AM
Irak : les jihadistes menaceraient de tuer 300 familles yazidies Emir Abdelkader 0 2014-08-10 12:57 PM
Attaqus par les jihadistes, les Yazidis dIrak fuient en Turquie Emir Abdelkader 0 2014-08-07 07:14 PM
Une offensive jihadiste provoque un nouvel exode dans le nord de lIrak Emir Abdelkader 0 2014-08-07 03:11 PM
Irak : Les jihadistes de lEI ont ordonn des mutilations gnitales sur les femmes Emir Abdelkader 0 2014-07-24 03:24 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-08-19
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,944 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Irak: offensive kurde contre les jihadistes

Irak: offensive kurde contre les jihadistes, Obama promet une stratgie long terme



Les combattants kurdes et les forces irakiennes, appuys par des raids amricains, ont poursuivi lundi leur offensive face aux jihadistes contre lesquels le prsident Barack Obama a promis de "poursuivre une stratgie long terme".
"Nous allons continuer poursuivre une stratgie long terme pour inverser la tendance contre l'EI (Etat islamique) en soutenant le nouveau gouvernement irakien", a dit le prsident amricain lors d'une confrence de presse Washington.
Il a galement appel le Premier ministre dsign Hadar al-Abadi former un "gouvernement d'union dot d'un programme national qui reprsente les intrts de tous les Irakiens".
Le prsident s'exprimait alors que son aviation a men plus d'une trentaine de raids en trois jours pour aider les troupes kurdes et irakiennes au sol.
Le Premier ministre britannique David Cameron a rpt de son ct qu'il n'entendait pas tre "embarqu dans une guerre en Irak", avec des troupes au sol, a rapport un porte-parole de Downing Street l'issue d'une runion du comit d'urgence Cobra.
En revanche, "nous fournirons des armes aux forces kurdes", a poursuivi ce porte-parole.
Face aux dangers pesant sur les chrtiens et d'autres minorits menaces par l'EI, le pape Franois a quant lui appel une action collective de l'ONU pour "stopper l'agression injuste", jugeant indirectement insuffisants les raids amricains, et s'est dit "disponible" se rendre en Irak "si ncessaire" pour apporter son soutien aux dizaines de milliers de dplacs.
L'EI, qui sme galement la terreur en Syrie voisine, est aussi sous le feu de l'aviation du rgime de Bachar al-Assad qui a men des dizaines de raids contre ses positions dans le nord syrien.
La reprise dimanche du barrage de Mossoul dans le nord d'Irak est le revers le plus important inflig l'EI depuis que ce groupe ultra-radical a lanc le 9 juin une offensive fulgurante qui lui a permis de s'emparer de larges pans de territoire face une arme en droute.
Aprs avoir repris le contrle du barrage, les forces kurdes combattaient un "petit nombre" de jihadistes dans la localit de Tal Kayf, plus au sud-est, a indiqu un officier kurde.
"Les avions bombardent et les peshmergas (combattants kurdes) avancent", a dclar un combattant kurde.
- "Nous connaissons leur tactique" -

Des journalistes de l'AFP ont vu des colonnes de fume se dgager d'un secteur vis aprs un survol d'avions de combat prs du barrage situ 50 km de Mossoul, place forte de l'EI.
Selon le Pentagone, au cours des trois derniers jours, 35 raids ont vis des positions de l'EI aux environs du barrage, dtruisant 90 cibles. Ce sont les bombardements les plus massifs contre l'EI depuis le dbut des frappes amricaines le 8 aot.
Des quipes d'experts parcouraient de leur ct le site la recherche d'ventuels engins explosifs laisss par l'EI, aprs que le porte-parole irakien pour la scurit, le gnral Qassem Atta, a confirm la reprise totale du barrage.
"Au dpart, (l'EI) nous a pris par surprise avec son offensive. Mais maintenant nous connaissons leurs tactiques et ils ne peuvent plus prendre une quelconque portion du territoire", a dclar le gnral peshmerga Sardar Kamal, sur le front dans la rgion de Baqufa, proche du barrage.
Accus de multiples exactions --excutions sommaires, viols et perscutions-- le groupe ultra-radical de l'EI a proclam fin juin un "califat" islamique, cheval sur des territoires qu'il contrle en Irak et en Syrie.
Dbut aot, il a avanc en direction de la rgion autonome du Kurdistan (nord), poussant les combattants kurdes d'Irak, de Syrie et de Turquie unir leurs forces dans une rare alliance pour lui faire face.
Aprs un peu plus de deux mois de violences ayant plong le pays dans la tourmente, les puissances occidentales, soulages par le dpart du trs contest Premier ministre chiite Nouri al-Maliki, au pouvoir depuis huit ans, ont envoy de l'aide humanitaire aux centaines de milliers de rfugis ayant fui les jihadistes, ainsi que des armes aux Kurdes.

- Soulvement tribal dans l'ouest -

M. Maliki tait accus d'avoir aliment le chaos aprs huit ans au pouvoir, surtout la monte en force des jihadistes, en menant une politique autoritaire excluant la minorit sunnite dans un pays majoritairement chiite.
Aprs le dpart de ce chiite honni par les sunnites, surtout dans la province occidentale d'Al-Anbar, des puissantes tribus sunnites ont pris les armes pour aider les forces irakiennes chasser les jihadistes de cette rgion, reprenant la localit d'Al-Uqda, selon la police.
Sur le plan humanitaire, un grand nombre d'Irakiens appartenant aux minorits Yazidis, chrtienne, des Shabaks et des Turcomans, sont toujours menacs d'tre tus ou enlevs par les jihadistes, selon des ONG.
Des dizaines de milliers de personnes de la minorit kurdophone des Yazidis avaient fui leur bastion de Sinjar, pris le 3 aot par l'EI, se rfugiant dans les montagnes environnantes ou dans le Kurdistan. Leur situation dsespre avait dclench un lan international pour la livraison d'aide et particip la dcision amricaine de lancer des frappes.
Enfin, aprs le Conseil de scurit de l'ONU, les Etats-Unis ont mis sur leur liste noire de "terroristes internationaux" le porte-parole de l'EI, Abou Mohamed al-Adnani, qui avait annonc au nom de son groupe le rtablissement du califat et appel prendre Bagdad.



AFP






 

()


: 1 ( 0 1)
 

Irak: offensive kurde contre les jihadistes




10:18 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,