> >

[] [ ]

Hommage ce crtin fini de BHL

(Tags)
 
Hommage laction de Mourad Boukechoura Emir Abdelkader 0 2014-03-19 04:36 PM
Hommage la femme algrienne Emir Abdelkader 0 2014-03-08 01:31 PM
Hommage aux 15 journalistes morts... Emir Abdelkader 0 2014-03-05 10:50 AM
Ultime hommage de Clinton lAlgrie Emir Abdelkader 0 2013-02-02 07:41 PM
LAlgrie franaise, cest fini Emir Abdelkader 0 2012-11-04 01:29 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-08-20
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,948 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Hommage ce crtin fini de BHL

Hommage ce crtin fini de BHL








Je reproduits lexcellent texte de La Scherer, du Nouvel Observateur, Que sont devenus les hros libyens de BHL ? . Que ce mec parle alors quil na rien dire, cest le phnomne connu des canards qui on a coup la tte et qui continuent de marcher. Mais quon lcoute, et quun journal comme Le Point lui laisse une tribune, a donne une juste ide des maladies de la presse franaise et de ceux qui la finance. Notre beau pays souffre de toutes ces btises vaniteuses.
Dans son rcit La Guerre sans laimer (Ed. Grasset, 2011), Bernard-Henri Lvy raconte son engagement dans le conflit libyen, en 2011. Une pope mise en scne la manire dune vitrine didaux colossaux, aux accents de Lawrence dArabie
Dans le chaos libyen de lpoque, BHL fait dfiler un certain nombre dhommes, dhorizons divers, dont ceux quil a amens lElyse puisquil revendique le fait davoir convaincu Nicolas Sarkozy de les soutenir et dintervenir militairement ensuite pour renverser le rgime de Kadhafi.
Sept dentre-eux ont jou un rle denvergure dans le renversement du rgime libyen, dont Ali Essawi, Mahmoud Jibril, et Ali Zeidan, qui ont fait partie du groupe dmissaires envoys lElyse le 10 mars 2011, afin de demander une reconnaissance officielle par lEtat franais de lopposition au rgime kadhafiste.
Cette reconnaissance, ils lobtiendront de Nicolas Sarkozy. Beaucoup, y compris au sein de la diplomatie franaise, reprocheront au Prsident sa trop grande connivence avec lintellectuel BHL sur la question libyenne.
Ces hommes providentiels, BHL les a prsents dans son ouvrage comme dterminants pour lavenir de la dmocratie en Libye. Mme sil reconnat au dbut de laventure : Je ne sais rien deux. Je connais peine leurs noms
Que sont devenus ces hommes qui, en lire BHL, devaient instaurer la dmocratie en Libye ? Hlne Bravin, chercheur spcialiste lIPSE (Institut prospectives et scurit en Europe), et auteure du livre Kadhafi, vie et mort dun dictateur (Editions Bourin, 2011), nous a aid y rpondre.

1/ Mustafa Abdeljalil
Ancien prsident du Conseil national de transition (CNT)
BHL disait de lui quil avait cet air de solitude extrme que jai toujours trouv ceux qui, mains nues, affrontent la tyrannie . Une fois celle-ci tombe, son parcours tournera toutefois vite court.
A la tte du Conseil national de transition (CNT) en 2011, Moustafa Abdeljalil a commis lirrparable erreur davoir confi la scurit des sites officiels lislamiste Abdelhakim Bel Haj, provoquant une surenchre des milices pour loccupation de ces derniers.
Islamiste dans lme, ds son installation la prsidence du CNT, il a rclam lapplication exclusive de la charia (ce qui nest pas le cas de tous les hommes politiques libyens).
Une fois la passation de pouvoir entre le CNT et le Parlement lu en juillet 2012, Mustafa Abdeljalil sest alors fait trs discret . Il est retourn dans sa ville dorigine Al Baida (Est). Il sest fait le garant, avec sa milice, de la protection des membres du comit de rdaction de la Constitution qui sest install dans cette ville.
Pour pacifier le conflit entre milices Tripoli qui se battent pour conqurir le site stratgique de laroport de Tripoli, il a t nomm, mais en vain, rconciliateur. Il a d aujourdhui y renoncer.
2/ Ali Essawi
Emissaire lors de la rencontre avec Nicolas Sarkozy en mars 2011
Il est souponn par la tribu du gnral Abdul Fatah Youns, ancien commandant de larme de larme de libration nationale, davoir particip lassassinat de ce dernier, mort dans des conditions pouvantables.
Il sest rfugi au Qatar.
3/ Mahmoud Jibril
Emissaire lors de la rencontre avec Nicolas Sarkozy en mars 2011
Ex-membre du gouvernement de Kadhafi, il a t proche de son fils Saif El Islam. En 2011, il a rejoint la rvolution. Aujourdhui, il est actuellement retenu par les milices de Zentan.
BHL raconte dans son livre comment, la demande de Sarkozy qui souhaitait un geste de nos amis de Benghazi , il a rdig le 25 mars 2011 un texte au nom de Mahmoud Jibril remerciant la France, et que le philosophe envoya aussitt Etienne Mougeotte pour quil le publie dans Le Figaro
[Avec Gilles Herzog] nous rdigeons, comme la grande poque bosniaque, un projet de lettre de remerciement au peuple franais que Mansour traduit en arabe et envoie aussitt Mahmoud Jibril qui est, depuis ce matin, le Premier ministre du CNT.
Je la trouve, la relecture, trop mlodramatique. Mais elle est dans le mme ton de toutes les lettres du mme genre que nous crivions, il y a quinze ans, pour Izetbegovitch [Prsident de la Bosnie-Herzgovine, ndlr].
Et Jibril, surtout, la valide. Il y ajoute une phrase, une seule, au dbuut, celle o mon nom est mentionn. Mais il valide le reste et me le renvoie, sign, sur papier en-tte et avec cachet officiel du Conseil.
En vue des lections parlementaires post-Kadhafi de juillet 2012, Mahmoud Jibril a cr son propre parti dont il est le prsident : lAlliance des forces nationale (AFN).
Si lAFN a obtenu 39 siges au Parlement, lors de ces premires lections, lui, en revanche na pas t lu. Se sentant vis directement, il a t trs actif contre la loi d isolation politique initie notamment par les islamistes et qui visait destituer bon nombre de libyens ayant travaills sous le rgime de Kadhafi.
Trs ambitieux, menant un jeu personnel, il a reproch, entre autres, Ali Zeidan, lex-Premier ministre, sa passivit face la situation scuritaire, allant jusqu participer activement avec les islamistes la destitution de Ali Zeidan en mars 2014.
Certains des membres de son parti, sorte de boutique sans programme, ne lont dailleurs pas suivi sur cette question.
Depuis lentre en scne lEst de la Libye du gnral Haftar, il a apport son soutien officiel laction contre les djihadistes mene par ce gnral.
Aprs un bref passage Paris, avant les lections lgislatives du 25 juin, o il a t reu au Quai dOrsay, il se fait depuis trs discret et est retourn ses affaires. Il a une stratgie politique long terme.
4/ Ali Zeidan
Emissaire lors de la rencontre avec Nicolas Sarkozy en mars 2011
Elu premier ministre le 14 octobre 2012 par le Congrs gnral national (CGN), Ali Zeidan est enlev un an aprs par la cellule dopration du Conseil suprme de lunion des rvolutionnaires libyens (CSUR) alors quil rsidait lhtel Corinthia. Il est relch quelques heures plus tard.
Depuis lors, une motion de dfiance, notamment voulue par les islamistes radicaux, et mme par des membres de lAFN de Jibril, a t vote contre lui, le 11 mars 2014.
Zeidan est sous le coup dune interdiction de sortie de territoire mise par le procureur gnral pour les besoins dune enqute concernant des faits de corruption qui lui sont reprochs. Mais lex-Premier ministre a prfr quitter la Libye le soir mme de sa destitution au grand tonnement des libyens , qui se seraient attendus de sa part moins de lchet .
Son dpart peru en Libye comme une fuite, la conduit tout dabord Malte, puis en Allemagne.
Le 25 Juin 2014, Ali Zeidan est de retour Tripoli, o il a vot lors des dernires lections lgislatives. Bien quil ait lanc un mandat darrt contre le gnral Haftar en fvrier, date de la premire dclaration du gnral annonant sa volont de faire tomber les institutions libyennes, il a dcid, depuis, de soutenir ce gnral.
5/ Gnral Mahmoud Al-Obeidi
Successeur du Gnral Youns pour le commandement des forces rebelles libyennes en 2011
Ce membre de la tribu de lest libyen Al-Habidate fut trs proche de Kadhafi en son temps (il a fait partie du coup dEtat des Officiers libres libyens de septembre 1969 et na fait dfection quau dbut de la rvolution en 2011).
Bernard-Henri Lvy revendique un rle dans sa nomination pour succder au gnral Youns pour le commandement des forces rebelles. Il crit, la date du 30 juillet 2011, sous le titre Quand je recommande un successeur pour le gnral assassin :
Message Abdeljalil : Veillez bien, Monsieur le Prsident, au choix du successeur ; si vous prenez Khalifa Hifter ou Omar Hariri, vous nourrirez les supons de division au sein du Conseil ; car ctaient les deux rivaux de Youns. ses challengers depuis le dbut ; navez vous pas un autre bon gnral dont on ne puisse pas dire quil conspirait contre le dfunt ?
Message en retour du Prsident : il nommera Souleiman Mahmoud Al-Obeidi, qui est un bon soldat et qui prsente lavantage supplmentaire dappartenir la tribu des Obeidi, qui fut celle dAbdelfattah.
Aujourdhui, Al-Obeidi se trouve Benghazi, la mtropole de lest libyen. Son premier fils a t enlev, il y a neuf mois, puis son second fils, il y a environ trois semaines.
Il est depuis terr chez lui, sous bonne garde, en attente de retrouver leur trace. Les soupons se portent sur les islamistes, qui lui reprochent son rle durant lre Kadhafi. Il a en effet t gouverneur militaire de Benghazi.
6/ Souleiman Forti
Lhomme de Misrata
Homme daffaires sous Kadhafi aprs avoir enseign pendant huit ans en Arabie saoudite, celui qui se faisait appeler au moment de la rvolution libyenne le hros de Misrata , demeure toujours au sein de sa ville dorigine.
Depuis, il joue les guides spirituels des milices de Misrata, dont certaines combattent actuellement les milices de Zentan Tripoli.
7/ Mustafa El-Sagezli
Responsable des rebelles blesss durant la Rvolution
Islamiste farouche et membre des Frres musulmans, Mustafa El-Sagezli a t nomm au sein du CNT en 2011, responsable des rebelles blesss durant la Rvolution, un poste trs lucratif et objet de nombreux abus
Beaucoup de blesss ont en effet pu bnficier de soins ltranger avec leur nombreuse famille.
Il est trs actif au sein du Parti pour la justice et la construction (PJC), parti des Frres musulmans.





 

()


: 1 ( 0 1)
 

Hommage ce crtin fini de BHL




10:46 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,