> >

[] [ ]

Bombardement mystrieux Tripoli : Des pistes et des interrogations

(Tags)
 
Sonatrach : Un limogeage et des interrogations Emir Abdelkader 0 2014-07-26 10:13 PM
Ouagadougou : Un crash, des interrogations Emir Abdelkader 0 2014-07-25 03:28 PM
Samuel Etoo soumis des interrogations, son passeport confisqu Emir Abdelkader 0 2014-07-06 10:24 PM
Syrie : 21 morts dans un bombardement terroristere sur un rassemblement pro-Assad Emir Abdelkader 0 2014-05-23 05:29 PM
Indignation, inquitude, interrogations Emir Abdelkader 0 2013-03-14 05:51 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-08-22
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,930 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Bombardement mystrieux Tripoli : Des pistes et des interrogations

Bombardement mystrieux Tripoli : Des pistes et des interrogations

Lundi 18 aot vers 2h du matin. Le ciel de la capitale libyenne est dchir par le bruit des racteurs davions de chasse. Sensuit une srie dexplosions qui secouent plusieurs endroits au sud et lest de la ville. De gigantesques boules de feu illuminent la nuit. Tripoli, secoue depuis presque deux mois par des combats entre factions autour de laroport et certains points sensibles, navait pas connu de bombardements ariens depuis la chute dEl Gueddafi.


Do venaient les bombardiers, invisibles la faveur de la nuit, qui ont dtruit deux campements des milices de Misrata et un dpt de munitions ? Premiers nier toute implication, la France, les Etats-Unis et la Grande Bretagne diffusent des communiqus de presse. LAlgrie leur embote le pas un peu plus tard, et lEgypte laisse planer le doute. Larme libyenne sinterroge aussi sur la provenance de ces avions et promet une enqute.
Le soir, un premier rapport est publi par ltat-major de larme de lair libyenne. Il donne des dtails peu prcis. Le bombardement est le fait dune arme de lair trangre, il est cart que les avions soient venus darodromes intrieurs ou de ceux matriss par les rebelles, les premiers ntant pas quips pour faire dcoller des appareils de nuit, et les seconds sont trop loigns. Les munitions utilises sont des bombes guides dont ne disposent pas les forces ariennes libyennes, affirme le premier communiqu.
Il sera suivi dun plus dtaill qui affirmera que plus dun appareil ont t impliqus dans le raid et quils ont engag leurs objectifs une dizaine de kilomtres de distance, confirmant le caractre chirurgical de la frappe. Plus tard dans la soire du 18, une photo dun dbris de bombe est diffuse, il porte un marquage spcifique li un type de munition occidental, la bombe MK82. Tout de suite, les analystes gyptiens revendiquent la paternit du raid travers les rseaux sociaux et les sites spcialiss, leur argument principal tant que lEgypte est le seul pays voisin de la Libye disposant de capacit de frappe de nuit et de bombes intelligentes amricaines comme celles utilises lors de ce raid.
Dmenti dAlger
Mais voil, si sur le papier les forces ariennes gyptiennes sont capables dune telle prouesse, elles sont trs loin de pouvoir lexcuter Tripoli, lEgypte ne disposant pas davions ayant un rayon daction suffisant, la base la plus louest qui est celle de Marsa Matrouh tant distante de 1350 kilomtres de la cible, soit presque trois fois la distance dengagement maximale dun F16. Larme de lair gyptienne nayant pas non plus de capacit de ravitaillement en vol et encore moins de missiles pouvant traiter des cibles aussi lointaines. Reste lAlgrie qui dispose de bombardiers Su24 ayant largement le rayon daction pour cibler Tripoli et de capacit de ravitaillement en vol.
La distance entre la capitale libyenne et certains arodromes algriens tant parfois juste de 600 km, toute la partie occidentale de la Libye est sous la couverture radar dAlger. Mieux, les forces ariennes algriennes utilisent elles aussi des bombes MK82 (copies en Afrique du Sud) non guides et auxquelles sont parfois adjoints des systmes externes de guidage dnomms Umbani de la mme origine, qui une fois installs transforment cette munition simple en bombe intelligente et dont les fragments retrouvs pourraient bien en tre issus.
Sauf que lAlgrie a ni toute implication dans lattaque, le dmenti a mme t suivi dune revendication tonnante par les forces rallies au gnral dissident Khalifa Haftar, dont les avions en tat de dcrpitude totale nont ni lallonge ni les capacits nocturnes, ni les munitions ncessaires ce genre doprations complexes. Le communiqu des forces de Haftar, non sans humour, explique que les deux avions utiliss, en invoquant un modle fictif, auraient t transports par route de leur base principale de Tobrouk vers la base arienne de Zintane, proche de la capitale.
Pis encore et toujours selon les infos distilles par les pro-Haftar, ces appareils auraient t mis en condition par des prisonniers russes et ukrainiens captifs des milices locales. Reste que ces affirmations sont trs difficiles croire et sont loin des ralits techniques de laviation de guerre. Enfin, si les USA ont ni et mme si aucun porte-avions ne croisait en Mditerrane ce jour prcis, ils restent tout fait en mesure davoir men discrtement cette attaque avec des moyens conventionnels ou mme exprimentaux.

Akram Kharief






 

()


: 1 ( 0 1)
 

Bombardement mystrieux Tripoli : Des pistes et des interrogations




07:59 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,