> >

[] [ ]

Repres : Grandeur et dcadence

(Tags)
 
Sans pre ni repres ,Ces enfants ns dans les maquis islamistes Emir Abdelkader 0 2013-02-22 07:05 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-08-25
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,966 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Repres : Grandeur et dcadence

Repres : Grandeur et dcadence



Comment en sommes-nous arrivs l ? Le drame, qui sest produit, samedi soir au stade de Tizi Ouzou, restera irrmdiablement une tache noire dans lhistoire prestigieuse du club du Djurdjura et du sport algrien. Cet odieux acte couronne tragiquement la dcadence dun football national aux mains de dirigeants vreux mus uniquement par le seul souci de se faire de largent. La Jeunesse sportive de Kabylie est plus quun club. Il a t pendant longtemps un espace autour duquel sest forge une conscience politique et dducation citoyenne quand la parole libre tait interdite.
Ctait un symbole pas seulement dune rgion mais de tout un pays. Son emblme est arbor firement dans toute lAfrique. Ce continent qui tente de sen sortir grce aussi au gnie de ses joueurs de football qui procurent du bonheur aux millions de personnes dans le monde. Le Cameroun, pays dAlbert Eboss, en est le cur vivant. La JSK, autrefois grande tribune dexpression politique, depuis la mort tragique de son meilleur joueur, devient un nom qui sera difficile porter.
Il ne va plus renvoyer la gloire des annes dor, mais devient dsormais le symbole dune dchance, dune clochardisation qui gangrnent tous les secteurs de la vie publique. Les prsidents des clubs de football sont devenus des potentats locaux qui ont accapar les quipes pour en faire de grands centres commerciaux privs avec la complicit politique dAlger. La JSK na pas chapp cette rgle de la marchandisation outrancire du football qui a fait perdre au club son me.
Elle a dvoy la JSK comme tous les autres clubs de leur mission dducation de la jeunesse et de transmission des valeurs de paix, de tolrance, de srnit et de sportivit. Depuis quelques annes, la violence rythme les comptitions sportives. Non seulement dans les tribunes, mais galement sur le terrain. Les joueurs censs donner lexemple de fair-play sont comme des gladiateurs qui passent plus de temps se bagarrer qu jouer au foot. Les matchs ne se gagnent plus sur le rectangle vert, mais dans les coulisses o transite largent sale.
Pour pouvoir durer, ces dirigeants de club recrutent au sein dune jeunesse dsuvre pour en faire des hordes faisant rgner la terreur dans les stades et les villes. Tizi Ouzou ny a pas chapp.

Le vocabulaire sportif a dangereusement laiss place une littrature guerrire avant, pendant et aprs chaque match. Les stades sont devenus des arnes o se dverse la violence accumule dune jeunesse livre elle-mme. Les week-ends sportifs sont devenus des rendez-vous avec la mort o se cristallise une nvrose gnrale. Les pouvoirs publics qui agissent avec une lgret dconcertante endossent une grande responsabilit. Au lieu de prendre bras-le-corps un aussi grave problme quest la violence, les dcideurs politiques jouent avec le feu en instrumentalisant vulgairement les sports.
Parce que mobilisateurs, les clubs de football sont devenus galement des instruments entre leurs mains pour en faire des vecteurs de leur politique. Lors des rendez-vous lectoraux, le pouvoir sappuie sur ces clubs transforms en comits de soutien et exploite abusivement leur prestige pour chasser des voix. Dans une rcente interview tlvise, Albert Eboss disait : Le foot nest quun sport, un plaisir En Algrie, cher Albert, le foot comme la religion, on en a fait un opium dvastateur.


Hacen Ouali




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Repres : Grandeur et dcadence




07:30 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,