> >

[] [ ]

Stupeur et consternation Tizi Ouzou

(Tags)
 
Nouveau kidnapping Tizi Ouzou Emir Abdelkader 0 2014-07-14 10:33 PM
La tension monte a tizi ouzou : ... Emir Abdelkader 0 2014-04-12 06:22 PM
Le message de Tizi Ouzou est des plus mouvants.. Emir Abdelkader 0 2014-04-06 11:35 PM
Des milliers de personnes Tizi Ouzou Emir Abdelkader 0 2013-04-21 02:45 PM
Le RCD et le MAK marcheront Tizi Ouzou Emir Abdelkader 0 2013-04-14 02:54 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-08-25
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,944 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Stupeur et consternation Tizi Ouzou

Stupeur et consternation Tizi Ouzou



Il a t atteint par un projectile provenant des tribunes, le joueur a rendu lme juste aprs son admission au CHU Nedir Mohamed. Sa dpouille a t transfre hier lhpital militaire de An Nadja, Alger, en attendant son rapatriement vers son pays, le Cameroun.


Cest lindignation et la consternation Tizi Ouzou, aprs la mort du joueur de la JSK dorigine camerounaise, Albert Eboss, qui a succomb ses blesss aprs avoir t atteint dun projectile provenant des tribunes, la fin du match qui a oppos, samedi, la JSK lUSM Alger, au stade du 1er Novembre. La victime a rendu son dernier soupir juste aprs son admission aux services des urgences du CHU Nedir Mohamed. Eboss a reu un coup violent et mortel. Il est arriv lhpital agonisant. Il a eu aussi un arrt cardiaque.
Nous avons essay de le ranimer mais en vain, a dclar Abbes Ziri, directeur du CHU de Tizi Ouzou , un tablissement hospitalier assailli de monde tout le long de la journe. Il y a des citoyens qui sont venus aussi, samedi soir, juste aprs lannonce de la mort de ce joueur. Dailleurs, 23 heures, des inconditionnels des Canaris narrivaient pas croire la nouvelle de la mort du joueur camerounais. Cest vraiment effrayant dentendre une telle information qui a afflig tout le monde tant la victime tait la personne la plus adule des joueurs de la JSK.
Il tait quelquun de trs modeste et surtout courtois, nous a confi un jeune rencontr en ville deux heures aprs la fin du match lissue duquel des troubles ont clat. Des jeunes, en furie aprs la dfaite des Canaris, ont jet des pierres et autres projectiles sur la pelouse. Le joueur a t mortellement touch la nuque alors quil allait rentrer dans le tunnel qui mne vers les vestiaires. Il est tomb par terre puis avant quil ne soit vacu par les lments de la Protection civile. Nous avons assist des scnes de violence terribles la fin de la rencontre. Aucun mot ne peut exprimer notre chagrin surtout dans de telles circonstances.
Cest affreux ce qui sest pass. Cest inadmissible, regrettent dautres citoyens rencontrs en ville, visiblement abattus par la nouvelle du drame. La tristesse et la consternation se lisaient sur tous les visages. Le dcs de lattaquant camerounais lge de 24 ans a suscit beaucoup de ractions et des condamnations unanimes. Nos tentatives hier dapprocher les joueurs du club pour recueillir leurs tmoignages sur les circonstances exactes du drame se sont avres vaines. Le prsident des Canaris, Moh Cherif Hannachi, narrive pas retenir ses larmes devant cette dure preuve aussi bien pour le club kabyle que pour la famille du dfunt. Je nai pas de mot pour exprimer ma douleur devant un tel acte. Le dcs dEboss nous a abattus, dira-t-il.
Samedi, la fin de la rencontre qui avait oppos la JSK lUSMA a t maille de scnes de violence pour le moins regrettables. Des supporters ont lanc une pluie de projectiles sur le terrain avant denvahir la ville o ils ont arrach des pylnes lectriques et saccag tout ce qui tait sur leur passage. Hier encore, les ruelles du centre de la capitale du Djurdjura taient jonches de dbris et autres dtritus jets, la veille, par les manifestants.
Loin de larne du foot, le dcs de lattaquant de la JS Kabylie a jet moi et consternation au sein de la population. Des citoyens interrogs cet effet nont pas trouv le mot juste pour dsigner cette lche agression perptre sur un terrain de football. Cest abominable ! Une pareille tragdie Tizi Ouzou, rgion connue pour son hospitalit. Nanmoins, il fallait sy attendre, puisque depuis des dcennies, on voyait dj les gradins de nos stades saccags impunment par des drogus, des voyous qui nont aucun lien avec le football.
Ils y viennent pour tout bonnement sy dfouler. Combien de fois, en ce stade du 1er Novembre, ainsi quen dautres terrains dits de football travers le pays, lon a enregistr des scnes de pugilats, de casse de siges, dagressions entre pseudos supporters, dira un pre de famille. Vers 13h hier, la dpouille dAlbert Eboss est sortie de la morgue du CHU o des dizaines de personnes taient regroupes pour exprimer leur indignation.
Le corps de la victime a t transfr ensuite lhpital militaire de An Nadja, Alger, en attendant son rapatriement vers son pays, au Cameroun. Une dlgation compose des reprsentants des autorits et de la JSK accompagnera la dpouille de la victime pour prsenter les condolances la famille du dfunt, a indiqu, sur les ondes de la radio locale de Tizi Ouzou, Abderrahmane Iltache, directeur de la jeunesse et des sports.




Touch au nerf vagal

Touch au cou par un pav violemment balanc des gradins, Albert Bojongo Dominique Eboss est mort quelques minutes aprs son transfert au CHU de Tizi Ouzou la suite dun choc vagal, comme nous lont prcis des sources mdicales.
En fait, selon ces mmes sources, cest suite au projectile reu par le joueur qui a touch son nerf vagal que le joueur avait perdu connaissance avant de perdre la vie. En fait le choc vagal provient de la stimulation du systme nerveux appel parasympathique, ou nerf vague, charg notamment de ralentir lactivit cardiaque.
La frquence cardiaque et la tension artrielle baissent brutalement et deviennent difficiles mesurer. Cette baisse du dbit sanguin au cerveau va se traduire par un tourdissement, voire une perte de connaissance ou mme la mort.
Cest donc de ce choc quEboss est dcd, toujours selon les mmes sources, qui nous ont prcis que les efforts des ranimateurs du service des urgences du CHU de Tizi Ouzou le remettre en vie ont t vains du fait que le choc tait brutal. 




Elwatan.com


Ahcne Tahraoui, Hafid Azzouzi




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Stupeur et consternation Tizi Ouzou




04:06 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,