> >

[] [ ]

Libye : la violence se double d'une crise politique

(Tags)
 
LONU fortement proccupe par la violence meurtrire en Libye Emir Abdelkader 0 2014-06-06 10:47 PM
Quand la violence rythme le dbat politique en Egypte Emir Abdelkader 0 2014-05-05 02:21 PM
M. Ould Khelifa appelle au dialogue en vue dune issue politique la crise en Syrie Emir Abdelkader 0 2014-01-26 12:55 PM
la Libye senfonce dans la violence Emir Abdelkader 0 2014-01-13 02:37 PM
la Libye senlise dans la violence Emir Abdelkader 0 2013-10-06 02:30 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-08-25
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,944 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Libye : la violence se double d'une crise politique

Libye : la violence se double d'une crise politique






Des miliciens islamistes libyens ont accus dimanche les Émirats arabes unis et l'Égypte d'tre impliqus dans les rcents bombardements de leur position prs de l'aroport de Tripoli. Une accusation aussitt rejete par les autorits gyptiennes.
La bataille pour l'aroport de l'aroport de Tripoli, dans un pays plong dans le chaos, a rvl la profondeur des divisions entre les autorits se prvalant d'une lgitimit lectorale et les islamistes affirmant vouloir dfendre les "acquis de la rvolution". Aprs plusieurs jours de spculations sur l'identit des avions qui ont bombard des miliciens islamistes participant un assaut contre l'aroport, ces derniers ont accus les Emirats arabes unis et l'Egypte d'en tre les responsables pour, selon eux, prter main forte leurs adversaires nationalistes qui dfendaient cette installation, hautement stratgique.
"Les Emirats et l'Egypte sont impliqus dans cette lche agression", a dclar samedi soir Mohamed Hadia, un porte-parole du groupe "Fajr Libya" (Aube de la Libye), accusant au passage le Parlement et le gouvernement provisoire de complicit. L'Egypte a "catgoriquement" dmenti toute implication dans ces raids mais les Emirats arabes unis, son alli dans la lutte contre les islamistes, n'avaient pas encore ragi dimanche.
Sans rpondre directement ces accusations, le Parlement libyen a quant lui qualifi de "terroristes" Fajr Libya et le groupe jihadiste d'Ansar Asharia, qui tient 80% de la deuxime ville de Libye, Benghazi dans l'Est. "Ces deux groupes sont une cible lgitime pour l'arme nationale, que nous soutenons avec force pour qu'elle continue sa guerre jusqu' les contraindre cesser les tueries et remettre leurs armes", a soulign le Parlement dans un communiqu.
Assemble sortante contre Parlement lu
Les islamistes de Fajr Libya, qui affirment avoir russi prendre le contrle de l'aroport de Tripoli, ont retir leur confiance au Parlement lu et au gouvernement, leur reprochant un "acte de trahison" pour avoir appel une intervention trangre en Libye. Ils ont demand, dans ce contexte, l'Assemble sortante, le Conseil gnral national (CGN), de reprendre ses activits pour "dfendre la souverainet" du pays.
Cette assemble, qui tait domine par les islamistes et dont le mandat a thoriquement expir avec l'lection du Parlement le 25 juin, a tout suite convoqu ses membres se runir d'urgence Tripoli. Le Parlement, o les islamistes n'ont pas la majorit, n'a jamais t rellement accept par eux. Son rcent appel une intervention trangre pour protger les civils a donn l'occasion aux islamistes de descendre dans la rue pour lui contester toute lgitimit.
Pour des raisons de scurit il a choisi de siger, comme le gouvernement provisoire, Tobrouk, 1.600 km l'est de Tripoli, alors qu'il tait cens se runir Benghazi, 600 km plus l'ouest. Ses appels dmanteler les milices armes sont rests sans rponse dans le pays o rgnent diffrentes milices qui puisent leurs armes dans l'arsenal gigantesque laiss par le pouvoir de Mouammar Khadhafi. Aucune date n'a t donne sur la runion Tripoli du CGN, qui s'il se rorganise, ferait de la Libye un pays avec deux assembles se disputant le pouvoir lgislatif.
Succs islamiste sur le terrain
Avec la prise de l'aroport de Tripoli, qui reste tre confirme de source indpendante, les islamistes peuvent se prvaloir d'un succs militaire contre les nationalistes. La bataille pour cette installation a donn lieu dix jours d'intenses combats entre les islamistes, venus essentiellement de Misrata (200 km l'est de Tripoli) et ceux de Zenten (180 km l'ouest de la capitale), les plus violents dans la ville depuis la chute de Kadhafi en 2011.
Les islamistes entendent capitaliser sur ces succs militaires en revenant sur la scne politique aprs leur revers lectoral du 25 juin. Ils n'ont pas hsit attaquer et saccager dimanche l'aube la tlvision "Al Assima" (La Capitale), favorable leurs adversaires de Zenten. Mais en face, le Parlement et le gouvernement semblent plus que jamais dtermins les radiquer en formant une vritable arme qui manque toujours la Libye de l'aprs-Kadhafi.







 

()


: 1 ( 0 1)
 

Libye : la violence se double d'une crise politique




05:49 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,