> >

[] [ ]

Les frontires, toujours les frontires

(Tags)
 
Mensonges sans frontires Emir Abdelkader 0 2014-08-02 07:48 PM
Dfense, Scurit aux frontires : ... Emir Abdelkader 0 2014-06-01 02:24 PM
La menace persiste aux frontires sud Emir Abdelkader 0 2014-05-07 02:18 PM
Le FIS, les harkis, les frontires, le MAK... Emir Abdelkader 0 2014-04-19 03:04 PM
Benflis, le FIS, les harkis, les frontires et le MAK Emir Abdelkader 0 2014-04-12 05:00 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-08-29
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,966 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Les frontires, toujours les frontires

Les frontires, toujours les frontires






Bientt un an depuis la prise de fonction de Ramtane Lamamra, et la diplomatie algrienne reprend des couleurs. Il faut dire que les dossiers sont aussi nombreux que complexes. Etat pivot, incontournable. Selon lancien ministre de la Communication, Abdelaziz Rahabi, leader naturel de la rgion et partenaire srieux pour les puissances occidentales, lAlgrie a bien senti quil tait temps de rompre avec une politique extrieure timide, voire lthargique.


En ces temps de rentre, le ministre des Affaires trangres doit grer plusieurs questions pineuses, face linstabilit croissante qui secoue bon nombre de nos pays frontaliers. On compte sur lAlgrie pour stabiliser la rgion. Dune part parce quelle bnficie dune solide exprience et de moyens, et dautre part parce quelle na pas le choix, souligne Abdelaziz Rahabi. Au rang des priorits, il y a bien sr la situation au Mali.
Les ngociations qui reprendront le 1er septembre Alger ont permis, pour lheure, de runir gouvernement et groupes arms autour dune mme table et de tracer une feuille de route comprenant un cessez-le-feu imminent et durable. En proie des oppositions internes depuis son indpendance, le Mali doit composer avec les revendications autonomistes des groupes arms du nord du pays, mais galement avec la prsence du Mujao, toujours menaant. A ce sujet, les groupes arms dtiennent toujours quatre otages algriens, parmi lesquels le consul de Gao, Boualem Sias.
Pour le moment, lExcutif algrien a deux objectifs : maintenir le contact avec les ravisseurs, mais aussi tenter de trouver un terrain dentente entre les groupes arms du Nord et le pouvoir central de Bamako. Les ngociations ne devront dboucher en aucun cas sur une sparation du territoire malien. Alger la communaut internationale ont fait de lintgrit tatique malienne une condition. Le gouvernement algrien souhaite vivement parvenir un accord quil pourra brandir louverture de la prochaine session de lAssemble gnrale des Nations unies, et simposer comme un partenaire crdible.
Selon un spcialiste de la question, il faut encourager Bamako favoriser la reprsentation des populations du Nord au sein du pouvoir, ainsi que le dveloppement conomique de ces rgions. Le gouvernement malien pense, tort, que perdre le pouvoir local revient perdre le pouvoir central.
Frontires
La diplomatie algrienne sexprime presque exclusivement sur le terrain scuritaire. Au cours des cinquante dernires annes, notre action diplomatique sest concentre sur le rglement de crises dans la rgion et ailleurs. Notre pays est sahlien, sa scurit intrieure est tributaire des soubresauts qui peuvent intervenir dans chacun des pays frontaliers, avait dclar M. Lamamra nos confrres de Jeune Afrique, il y a deux semaines. Notre approche du voisinage positif nest pas une vue de lesprit : lAlgrie est un pays exportateur net de stabilit. La menace terroriste, qui semble prendre chaque jour un peu plus dampleur sur lensemble du Sahel, est le principal cheval de bataille dAlger encourag par les puissances occidentales jouer son rle de pacificateur.
A vrai dire, le retour de lAlgrie sur la scne africaine est assez rcent, comme lexplique M. Rahabi : Pendant longtemps, lAlgrie a laiss lAfrique El Gueddafi et au Maroc. Pour rappel, le prsident Bouteflika na jamais effectu de visite officielle en Afrique subsaharienne, hors sommets internationaux (multilatraux). Depuis la chute dEl Gueddafi et le dsordre libyen, lAlgrie est de facto revenue sur le devant de la scne. Larrive au pouvoir dAl Sissi renforce la collaboration avec lEgypte.
Les Occidentaux ont quitt la Libye, sans attendre une phase de stabilisation pourtant primordiale. Le pouvoir algrien devrait profiter de ce relatif abandon pour fdrer autour delle et gagner en influence. Le terrorisme, notamment, est transfrontalier, on le dit depuis 1994. Et les frontires sont poreuses, ce qui entrane une contagion des soucis. Cela ncessite une riposte internationale, plaide Abdelaziz Rahabi. Scuriser la frontire est devenu une priorit, avant de parler de rglement politique du conflit.
Avec la Tunisie, o la menace terroriste ne dsenfle pas, Alger sera invitablement amen renforcer son soutien logistique, en plus de son expertise en matire de lutte antiterroriste. Enfin, limplication de lAlgrie au Moyen-Orient restera trs rduite, malgr ses tentatives dintermdiation, les pays du Golfe gardant la mainmise sur la Ligue arabe et collaborant troitement avec les puissances occidentales.



Gaspard Augendre




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Les frontires, toujours les frontires




09:03 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,