> >

[] [ ]

ce que l'Algrie doit faire pour en finir avec les "supportueurs

(Tags)
 
LAlgrie doit faire face une menace relle qui remet en cause ses acquis scuritaires Emir Abdelkader 0 2014-07-18 03:24 PM
ISRAEL. A Ashkelon, le dsir "d'en finir avec le problme Gaza" Emir Abdelkader 0 2014-07-10 11:31 AM
Ce que le nouveau musulman doit faire et ce quil doit abandonner 3 2014-03-25 07:27 PM
En finir avec ce systme qui a pouss lAlgrie au bord du prcipice Emir Abdelkader 0 2014-02-09 02:20 PM
Sil doit postuler pour un 4e mandat, Ce que Bouteflika devra faire Emir Abdelkader 0 2014-01-23 11:09 AM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-08-29
 
:: ::

  Emir Abdelkader   
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,943 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool ce que l'Algrie doit faire pour en finir avec les "supportueurs

Mort d'Eboss : ce que l'Algrie doit faire pour en finir avec les "supportueurs"






Le dcs dAlbert Eboss (24 ans), lattaquant camerounais de la JS Kabylie, atteint mortellement par un projectile lanc par un supporteur samedi lissue de la rencontre face lUSM Alger (1-2) a endeuill le monde du sport. Un drame prvisible, le football algrien tant gangren par une violence que les pouvoirs publics, les instances dirigeantes et les clubs ne mettent gure dnergie combattre.
Parce quun "supportueur" toujours pas identifi na vraisemblablement pas digr la dfaite de son quipe lors dun match de football, un jeune joueur de 24 ans a perdu la vie en quittant terrain. Un projectile "contondant et tranchant" a atteint lattaquant camerounais Albert Eboss le 23 aot lui provoquant une "hmorragie interne" fatale. Un drame qui dcoule de la violence endmique dont le football algrien s'est accomod depuis bien trop longtemps. "Cela devait malheureusement arriver. Tous les week-ends, des matches sont perturbs par des jets de projectiles divers et de fumignes. Des joueurs, des dirigeants ont t agresss, des supporteurs blesss ou tus, parfois larme blanche (en 2010, lors du match Algrie-Serbie). L, cest un footballeur qui est mort sur le terrain. Jespre que cela fera bouger les choses", ragit Alain Michel, lentraneur de la JS Saoura (Ligue 1).
Youcef Fates, sociologue franais dorigine algrienne et matre de confrence Paris-X, le rpte inlassablement depuis des annes. "Les supporteurs algriens sont excessifs et souvent violents. On a vu pendant la Coupe du monde que leur violence sexportait, notamment en France avec de nombreux incidents. Les autorits savent que la violence est une donne de la socit algrienne. Elles prfrent dune certaine faon que les comportements violents aient lieu dans les stades, o ils sont plus faciles canaliser, que dans les rues." Un agent de joueurs algrien voque mme "la passivit, voir la complicit des autorits et des clubs. À lentre des stades, il ny a pas de fouilles, ou alors elles sont sommaires", explique-t-il.
>> Lire l'interview de Youcef Fates en 2012 : "L'Algrie n'est pas l'abri d'une trs grosse catastrophe"
Laxisme et vtust
Abdelkrim Medouar, porte-parole de lASO Chlef et dput du Front de libration nationale (FLN, au pouvoir), ne nie pas lampleur du problme. "Si des projectiles divers et des couteaux entrent facilement dans les stades, cest quil y donc cas o des agents de scurit ou des dirigeants laissent faire." Mais outre le laxisme des contrles, la qualit des infrastructures est elle aussi en cause.
"LAlgrie est un pays riche, producteur de gaz et de ptrole, et pourtant, ses stades sont trop souvent inadapts. Cest anormal. Rares sont ceux quips dun tourniquet pour filtrer les entres, et ce nest pas difficile de casser les gradins et de se fabriquer des projectiles. Il y a un manque de volont politique damliorer les stades. Dans de telles conditions, la police dploye lors des matches ne sert quasiment rien !", regrette notre agent algrien.
Des dirigeants, des entraneurs et parfois des joueurs tiennent des propos choquants.
Double billeterie
Celui-ci voque galement la pratique assez rpandue de la double billetterie, sappuyant sur lexemple du match Algrie-Burkina Faso en qualifications pour la Coupe du monde 2014 en novembre dernier (1-0). "Des gens qui avaient des billets nont pas pu assister au match. Car en Algrie, la double billetterie arrange pas mal de monde. Nimporte qui peut pntrer dans un stade", affirme-t-il. "Il est exact que pas mal de personnes assistent des matches sans payer", confirme Abdelkrim Medouar. "Il ya des gens sans billet qui forcent pour entrer. Un jour, des policiers mont dit quils nintervenaient pas pour viter des bagarres", rapporte Alain Michel.
Diego Garzitto, lentraneur du CS Constantine, compare les stades algriens " des arnes. Il y a des supporteurs, ou pseudo-supporteurs, qui se croient tout permis. Face un certain laxisme, ils en profitent." Pour Hubert Velud, lentraneur de lUSM Alger, qui travaille depuis plus de deux ans en Algrie et qui tait prsent Tizi Ouzou samedi dernier, "ce qui est frappant, ce sont certaines dclarations guerrires avant les matches. Cela fait monter la tension." Un avis partag par Youcef Fates. "On lit des choses violentes. Des dirigeants, des entraneurs et parfois des joueurs tiennent des propos choquants. La presse, qui en rajoute rgulirement avec des titres racoleurs, ne sintresse qu la performance, comme les acteurs du foot. En Algrie, il ny a pas une vision ducative du sport", constate le sociologue.
Quelles solutions ?
Pour lagent de joueurs, le drame de Tizi Ouzou reflte plus largement ltat du football algrien. "O a fait le choix dune slection nationale forte, mais on dlaisse le foot local. Pas ou peu de scurit dans des stades souvent vtustes, une formation des jeunes quasi inexistante, beaucoup de corruption et damateurisme. Le foot algrien se dit professionnel, mais il en est loin"
"LAlgrie est soucieuse de son image linternational, elle ne peut pas rester sans rien faire, dautant plus quelle sest porte candidate lorganisation de la CAN 2017 aprs le dsistement de la Libye", espre Youcef Fates. Oumar Bentobal, le prsident du CS Constantine, numre les mesures urgentes prendre. "De vraies fouilles lentre, mise en place de comits de supporteurs qui auront des relations rgulires avec les clubs et les instances, crer des fichiers de supporteurs, procder des interdictions de stade" Et Abdelkrim Medouar prconise mme linstauration de matches huis-clos " chaque fois que cela est ncessaire." Cest--dire... trs souvent.







 

()


: 1 ( 0 1)
 

ce que l'Algrie doit faire pour en finir avec les "supportueurs




12:54 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,