> >

[] [ ]

Il faut obliger le Maroc se conformer aux lois internationales

(Tags)
 
LIran prte accueillir les blesss de Gaza dnonant linaction des organisations internationales Emir Abdelkader 0 2014-07-22 03:26 PM
Crise libyenne : le gouvernement envisage de faire appel des forces internationales Emir Abdelkader 0 2014-07-15 12:54 PM
Lanalyse des questions internationales de Bouteflikaest trs importante Emir Abdelkader 0 2014-05-04 10:58 PM
Ubu lgislateur ou le problme des lois obsoltes au Maroc Emir Abdelkader 0 2013-11-20 05:15 PM
Lhomme quil faut Emir Abdelkader 0 2013-09-18 02:11 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-09-02
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,944 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Il faut obliger le Maroc se conformer aux lois internationales

Pierre Galand Algeriepatriotique : Il faut obliger le Maroc se conformer aux lois internationales



Pierre Galand : Tout peuple a le droit de se dfendre lorsquil est occup.




Algeriepatriotique : La visite du reprsentant spcial du secrtaire gnral des Nations unies, Christopher Ross, au Maroc est programme pour la mi-octobre. Pensez-vous que les autorits marocaines se conformeront, cette fois-ci, aux recommandations de lONU ?

Pierre Galand : Les autorits marocaines, en faisant fi de la lgalit internationale, en retardant lensemble du processus rfrendaire pour faire en sorte quelles puissent continuer leur politique doccupation du Sahara Occidental et en poursuivant lexploitation des ressources naturelles des Sahraouis, tentent de persuader la communaut nationale quil ny a pas dautre solution que lautonomie ou lintgration du Sahara au Maroc. Ce nest pas en comptant sur la bonne volont ou les bonnes intentions du Maroc quon fera avancer ce dossier. La seule manire pour le faire, cest de permettre M. Christopher Ross de remplir sa mission et dexiger quil puisse la remplir pour faire son rapport au secrtaire gnral des Nations unies, et obtenir ainsi que les droits fondamentaux du peuple sahraoui soient respects, c'est--dire lautodtermination.

Pourquoi le Conseil de scurit de lONU narrive-t-il pas contraindre le Maroc se conformer au droit international qui confre aux peuples le droit disposer deux-mmes ?

Bonne question. Il faudrait, pour y rpondre, se tourner vers la diplomatie franaise et savoir qui au Conseil de scurit des Nations unies, finalement, empche lextension du mandat de la Mission des Nations unies pour lorganisation dun rfrendum au Sahara occidental (Minurso) aux droits de lHomme et aux violations de ces droits dans les territoires occups, et empche, en fait, tout progrs dans le processus dautodtermination du peuple sahraoui. Il faudrait demander, peut-tre, lEspagne aussi de revoir sa position qui est une position qui date de lre franquiste, lpoque o avait t sign ce fameux accord, le 15 novembre 1974, qui na jamais t reconnu par lONU.
Vous accusez la France et lEspagne de retarder le processus dautodtermination du peuple sahraoui
Je les accuse carrment de trouver un intrt avec le Maroc dans une position attentive ou collaborationniste.


Des rapports et tmoignages accablent les autorits marocaines concernant des drapages et les violations des droits de lHomme dans les territoires sahraouis. Quels chos vous parviennent-ils ce propos ?

Effectivement, les grandes organisations internationales des droits de lHomme, qui ont eu mener des missions parlementaires dans les territoires occups, conviennent toutes de la violation caractrise des droits de lHomme dans les territoires occups et de la manire tout fait anormale avec laquelle se comporte loccupant, c'est--dire en violation de la IVe convention de Genve. Il y a l une srie de rapports accablants et le secrtaire gnral de lONU en a pris acte dans son rapport davril dernier. Il a galement dclar que sans un progrs rel dans les ngociations pour essayer de trouver des solutions ces questions de violation des droits de lHomme et au manque davancement dans le dossier tel quil est propos par les Nations unies, c'est--dire un processus rfrendaire, nous allons prendre des mesures alternatives.


Quelles sont ces mesures alternatives ?

Un, il y a la possibilit, sur le plan des droits de lHomme, dtendre le rapport de la Minurso, mme sil faut passer par Genve et sil faut que le Conseil des droits de lHomme envoie un dlgu spcial pour la question des territoires occups. Deux, il y a lobtention dun peu plus de cohrence de la part du Conseil de scurit des Nations unies pour mettre en uvre le processus dautodtermination du peuple sahraoui. Si ce nest pas par le processus rfrendaire qui consiste consulter les populations, ce sera par la prise dune dcision conforme aux rgles des Nations unies concernant les droits des peuples non autonomes obtenir leur indpendance.


Vous avez soulign rcemment quil fallait rorganiser la solidarit avec les Sahraouis et contrer activement la machine coloniale marocaine et sa propagande. Quel est votre programme daction pour y arriver ?

Cest un volet important et nous allons nous runir Madrid ce mois-ci pour prparer la confrence europenne internationale des comits de soutien aux Sahraouis. Lors de cette confrence, nous allons tablir un programme pour faire en sorte que les instances internationales et les Etats responsables prennent des mesures et faire pression celle-ci doit tre initie au sein des Parlements, aux assembles nationales, lAssemble des Nations unies et lAssemble des droits de lHomme pour obliger le Maroc se conformer aux lois internationales. Cest tout un travail de militants que nous allons radapter en fonction de cette exigence fondamentale.


Y a-t-il une position europenne claire vis--vis de la question du Sahara Occidental ? Si oui, peut-on savoir laquelle ? Quen est-il du poids de la France par rapport cette question sachant que le Maroc est considr comme un protectorat franais ?

Si vous me demandez la position de la Commission europenne, je vous rpondrai quelle est claire. Cette commission a raffirm, chaque fois, quelle dfendait la position des Nations unies et le droit lautodtermination du peuple sahraoui. La position europenne est claire, mais celle des Etats ne lest pas autant, notamment celle de la France et de lEspagne.


Quels lobbies le Maroc actionne-t-il en Europe et en Belgique pour maintenir le statu quo et empcher un rfrendum dautodtermination ?

Le rfrendum est dfini par les Nations unies depuis 1990. Il devait tre organis en 1992 et cest la politique marocaine qui a retard sa mise en uvre. Et, lorsque ce retard est devenu insupportable, le Maroc a propos une alternative, cest--dire lautonomie. LEurope estime quen cette matire, elle nest pas comptente. Et l, cest grave, parce que lEurope qui a des partenariats privilgis avec le Maroc pourrait, par des mesures, influencer et faire pression. Il se fait quau sein de lEurope, ceux qui empchent que cette pression puisse se faire, ce sont la France et lEspagne.


Larme marocaine est en tat dalerte et le Polisario a mobilis ses tudiants en prvision dune reprise des hostilits. Ce scnario est-il possible, selon vous ?

Evidemment ! Tout peuple a le droit de se dfendre lorsquil est occup. Tout peuple a le droit de prendre tous les moyens, dans le respect des conventions internationales, pour se dfendre. Quand il sagit doccupation militaire, reprendre les actions telles quelles taient entreprises par le Front Polisario dans les annes 70 et 80 est tout fait pensable et possible. Il faut savoir que le Front Polisario a toute la lgitimit pour reprendre la lutte arme qui est loutil des peuples sous occupation coloniale ; on ne peut pas lempcher de recourir aux mmes moyens dans le cadre dune lutte pour lmancipation du peuple sahraoui, mais que ce ne soit pas une guerre qui sattaque aux civils. Les conventions de Genve valent pour tout le monde mme pour le Front Polisario et je tiens dire quil les a toujours respectes. Le Maroc doit tre mis devant la contrainte de se retirer comme on a mis lAfrique du Sud devant la contrainte de mettre fin lapartheid. Cest une contrainte internationale qui oblige finalement un occupant se retirer ou bien cest la lutte populaire telle quelle a t engage par lensemble des pays coloniss, et les Algriens en savent quelque chose. Ces pays ont men une lutte de libration coloniale. Pour le peuple sahraoui, il sagit nouveau dune guerre de libration contre une colonisation.


Interview ralise par Mohamed El-Ghazi



 

()


: 1 ( 0 1)
 

Il faut obliger le Maroc se conformer aux lois internationales




07:38 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,