> >

[] [ ]

Les dmocrates peuvent-ils bousculer les islamistes dEnnahdha ?

(Tags)
 
Les quatre causes qui peuvent expliquer le crash du vol d'Air Algrie Emir Abdelkader 0 2014-07-26 02:36 PM
Les dmocrates peuvent-ils imaginer lavenir sans les islamistes ? Emir Abdelkader 0 2014-06-14 06:13 PM
Laccolade entre lex-prsident du RCD et le membre fondateur du FIS dissous choque les dmocrates Emir Abdelkader 0 2014-06-12 11:43 PM
Ennahdha retient la leon gyptienne Emir Abdelkader 0 2014-01-06 01:54 PM
Ennahdha accul des concessions douloureuses Emir Abdelkader 0 2013-08-15 02:37 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-09-08
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Les dmocrates peuvent-ils bousculer les islamistes dEnnahdha ?

Les dmocrates peuvent-ils bousculer les islamistes dEnnahdha ?

A moins de 50 jours des lections lgislatives, tous les scnarios sont envisageables en Tunisie qui vit une situation politique incertaine, marque par les risques scuritaires et la crise conomique. Les islamistes dEnnahdha agissent en force tranquille, alors que lopposition dmocratique se dmne pour remporter le prochain scrutin. Comment cela se prsente-t-il ?




Sept semaines sparent la Tunisie du premier des scrutins de cet automne, celui des lgislatives, dcisif pour lavenir politique du pays, puisquil dterminera le profil du pouvoir qui va gouverner en Tunisie durant les cinq prochaines annes. Les observateurs ne cessent de sinterroger sur la capacit des islamistes dEnnahdha rditer leur victoire lectorale de 2011, surtout quils ont quitt le pouvoir, volontairement, fin janvier dernier, au profit du gouvernement de technocrates de Mehdi Joma, aprs deux annes de gouvernance catastrophique de la troka, quils ont forme avec les partis dEttakattol de Mustapha Ben Jafar, prsident de lAssemble nationale constituante, et du Congrs de la Rpublique, du prsident Moncef Marzouki.
Ennahdha aura en face de lui un camp dmocrate divis. Saura-t-il tirer profit dune ventuelle sanction des urnes contre les islamistes ? Les 5 236 244 lecteurs tunisiens seront une nouvelle fois face lembarras du choix devant une pliade de listes lectorales, dont le nombre a certes chut de 1508 1316, aprs lannonce de llimination de 192 listes par lInstance suprieure indpendante des lections (ISIE). Mais le nombre de listes reste trs lev puisque llecteur aura choisir entre un minimum de 27 listes, comme cest le cas Kbili, toutefois, ce nombre de listes atteint 69 Kasserine, 64 Sidi Bouzid, 60 Jendouba et Kairouan et 59 Gafsa. Ce nest pas une mince affaire. Pour qui vont voter les Tunisiens ?

Mastodontes
De lavis de la majorit des observateurs, les partis Nidaa Tounes et Ennahdha mergent largement du lot des 65 partis tunisiens, en lice pour les lections, parmi les 200 organismes politiques lgaliss en Tunisie. Ils ne disposent pas uniquement de permanences dans toutes les dlgations de la Rpublique. Ce sont les seuls partis attirant lintrt des larges masses de citoyens, vritable rservoir lectoral, remarque un ex-responsable des lections du Rassemblement constitutionnel dmocratique (RCD), le parti dissous de Ben Ali, qui prfre garder lanonymat. Les rangs de ces deux partis pullulent dex-activistes RCD que je connais pour les avoir ctoys pendant des annes. Ennahdha et Nidaa Tounes ont des troupes leurs ordres dans les quartiers populaires et des hommes daffaires qui les soutiennent financirement, poursuit le mme responsable.
Pour ce destourien de souche, la naissance de Nidaa Tounes a marginalis tous les autres partis de lopposition de la mme famille politique social-dmocrate, comme Ettakattol, Al Joumhouri ou Al Massar, dautant plus que le parti de Bji Cad Essebsi na pas particip aux lections du 23 octobre 2011 et que son prsident bnficie dun prjug favorable auprs des citoyens pour avoir men bien les lections et remis le pouvoir Ennahdha aprs la premire phase de la transition.
Concernant ses estimations pour les rsultats des lections, ce cacique de lancien rgime pense que la campagne lectorale dterminera lordre de sortie des urnes le soir du 26 octobre entre Ennahdha et Nidaa Tounes. Les autres partis ne rcolteront que des miettes. Je ne pense pas quun autre parti puisse obtenir plus de 10 siges dans le prochain Parlement.

Constituante rejete
A noter que 124 membres (sur les 217) de lactuelle Assemble nationale constituante se reprsentent leur propre succession. Dans le groupe dEnnahdha, il ny a que 33 lments qui ont t reconduits sur les 89 membres islamistes de lactuelle ANC. Nidaa Tounes, nayant pas de membres lANC, puisquil a t cr en 2012, prsentera deux ttes de liste seulement, appartenant lactuelle Chambre. Khemaies Ksila et Abdelaziz Kotti ont rejoint Nidaa Tounes la fin de 2012 aprs avoir t lus sur les listes dEttakattol et du CPR. Les autres partis ont pratiquement reconduit la majorit crasante de leurs reprsentants, car ils nont pas de relve, ce qui prouve que bien des choses diffrencient Ennahdha et Nidaa Tounes des autres partis en lice pour les lections.
Par ailleurs, le politologue Slaheddine Jourchi attire lattention sur le rejet citoyen de lactuelle ANC, trop laxiste par rapport aux attentes citoyennes, que ce soit pendant ou aprs ladoption de la Constitution, ce qui pourrait se traduire par un vote massif contre les membres de cette Chambre. Il y a un sentiment chez un large segment de la population que la Constitution a t arrache lANC et que les constituants ne pensent qu leurs propres intrts, ajoute Jourchi. Labsence de Nidaa Tounes de lANC peut servir la cause des candidats du parti de Bji Cad Essebsi, plus libres dans la critique de lexercice prcdent, conclut le politologue.
Toutefois, avec la discipline connue parmi les troupes de sympathisants des partis islamistes comme Ennahdha, la partie sannonce serre. La Tunisie jouera son avenir le 26 octobre 2014, jour du scrutin lgislatif. Le rgime politique choisi par la Constitution tunisienne est plutt quasi parlementaire, puisque le Parlement dispose du gros du pouvoir, mme si le prsident de la Rpublique sera lu le 23 novembre prochain.

Mourad Sellami




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Les dmocrates peuvent-ils bousculer les islamistes dEnnahdha ?




07:39 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,