> >

[] [ ]

Algrie - Maroc : une relation dsesprment borne

(Tags)
 
Algrie - Maroc : la dchirure Emir Abdelkader 0 2014-09-01 04:04 PM
LAlgrie, le Maroc et la politique Emir Abdelkader 0 2014-07-21 12:51 PM
LAlgrie, lAfrique et le Maroc Emir Abdelkader 0 2014-04-06 04:10 PM
Affirmer que lAlgrie et le Maroc... Emir Abdelkader 0 2013-04-02 02:52 PM
Maroc - Algrie : on ne choisit pas son voisin Maroc - Algr Emir Abdelkader 0 2013-01-08 03:14 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-09-09
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,943 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Algrie - Maroc : une relation dsesprment borne

Algrie - Maroc : une relation dsesprment borne




Tranches d'un ct, clture de l'autre. Alors que le foss entre les deux voisins ne cesse de se creuser, J.A. a enqut, vingt ans aprs la fermeture de la frontire, sur cette aberration gographique, conomique et humaine.
Combien seront-ils, le 31 octobre, assister au match de volley-ball opposant deux quipes de jeunes amateurs marocains et algriens, de part et d'autre d'un filet plant sur le trac de la frontire commune, porte de shoot d'Oujda et de Maghnia ?
Personne ne le sait, commencer par l'initiateur de ce projet symbolique - et pour l'instant trs hypothtique -, un informaticien tangrois. Mais le succs qu'a rencontr son appel sur les rseaux sociaux (plus de 3 000 demandes de participation en deux semaines manant d'Algrie et du Maroc) dmontre quel point l'occlusion, il y a vingt ans, de la frontire algro-marocaine est vcue par une partie de la jeunesse des deux pays comme une aberration.
Elle n'est pas la seule dmarcation ferme de la plante mais elle est, avec ses 1 601 km (Sahara ex-espagnol inclus), la plus longue et celle dont les effets conomiques et humains sont sans doute les plus consternants. Le Maghreb reste aujourd'hui l'une des rgions les moins intgres au monde et les nouvelles gnrations de ces deux "peuples frres" ne se connaissent plus.


>> À lire Ct marocain : "Les Algriens tirent vue sur nos mulets" et Ct algrien : "Les Marocains ont le kif, nous avons le karkoubi !"

Choc des orgueils
Certes, la fermeture de la frontire, fin aot 1994, a t une dcision unilatrale algrienne. Mais elle fut prise la suite d'un attentat commis au Maroc dont Rabat rendit publiquement responsable son voisin, sans en avancer l'poque de preuves convaincantes. Le choc des orgueils nationaux sur fond de lourds contentieux accumuls depuis les indpendances a fait le reste.
D'un ct, une conception de la marocanit, du sentiment national, qui repose sur la volont de Dieu, sur la terre, les morts et le sang vers transmis par hrdit. Une vieille nation donc, qui pendant un millnaire n'a (presque) pas connu de servitude, mais avec sa tte un roi jeune. De l'autre, une Rpublique adolescente au regard de l'Histoire, au pass morcel par les conqutes et les occupations, ne dans la lutte, avec une vision de la nationalit tout autre : celle du choix des hommes, de leur volont et de leurs sacrifices, mais avec un chef d'État au crpuscule de sa longue carrire.
Depuis vingt ans, les positions sont figes. Le Maroc appelle rgulirement la rouverture de la frontire au nom de l'unit maghrbine. L'Algrie, qui n'ignore pas que son voisin a beaucoup plus y gagner sur le plan conomique, rpond en posant des pralables inacceptables vus de Rabat : des excuses pour avoir t accuse tort en 1994 et, surtout, un dblocage concomitant de l'imbroglio saharien via un rfrendum d'autodtermination.


>> Lire aussi : Algrie - Maroc : faut-il rouvrir la frontire commune ?
Climat passionnel
Plus rcemment sont venues s'ajouter des accusations plus pernicieuses, Alger reprochant son voisin de faciliter l'introduction sur son territoire de cannabis et Rabat alignant les saisies de stocks de comprims psychotropes en provenance d'Algrie. Depuis deux mois, ce jeu de ping-pong empoisonn a pris une autre dimension. En raction au creusement par les Algriens de tranches anticontrebande et l'intensification des patrouilles de gendarmerie, les Marocains ont entrepris l'rection d'une clture quipe de capteurs, de Sadia jusqu'au sud d'Oujda, sur une centaine de kilomtres.
"La cration d'un climat passionnel, les insultes, non seulement entre les dirigeants mais surtout entre les masses encore sensibles au particularisme et au nationalisme, creusent un foss qu'il sera difficile de combler", crivait en 1964 un certain Mohamed Boudiaf, qui sera le seul chef d'État algrien vouloir solder le conflit du Sahara avec le Maroc - et le paiera de sa vie. Un demi-sicle plus tard, hlas, il n'est nul besoin de changer une ligne ce triste constat.


>> Lire aussi : Maroc - Algrie : la rconciliation attendra...


 

()


: 1 ( 0 1)
 

Algrie - Maroc : une relation dsesprment borne




08:11 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,