> >

[] [ ]

Le rquisitoire de HRW contre les milices

(Tags)
 
Svre rquisitoire de lONU contre le Maroc Emir Abdelkader 0 2014-08-19 03:06 PM
Rquisitoire contre la rvision de la Constitution Emir Abdelkader 0 2014-06-26 06:57 PM
43 morts et 400 blesss tripoli : Colre des Libyens contre les milices Emir Abdelkader 0 2013-11-17 02:04 PM
Rquisitoire au vitriol de Mokri contre la politique de Bouteflika durant ses trois mandats Emir Abdelkader 0 2013-10-28 02:49 PM
Svre rquisitoire de Nicholas Sarkis contre Chakib Khelil Emir Abdelkader 0 2013-03-02 03:24 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-09-09
 
:: ::

  Emir Abdelkader   
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Le rquisitoire de HRW contre les milices

Le rquisitoire de HRW contre les milices






LONG des droits de lhomme, Human Rights Watch (HRW), accuse des milices libyennes davoir men des attaques assimilables des crimes de guerre contre des civils durant cinq semaines de combats Tripoli.


De la mi-juillet la fin aot, des combats ont oppos des milices rivales pour le contrle de la capitale libyenne, notamment de laroport international. Ces accusations ciblent surtout la galaxie islamiste clate en plusieurs milices, notamment Fajr Libya, une alliance htroclite de miliciens, conduite par des groupes arms de la ville de Misrata ( lest de Tripoli). Celle-ci a russi prendre le contrle de Tripoli aprs en avoir chass des milices rivales de Zenten ( louest de Tripoli) et leurs allis au prix daffrontements sanglants qui ont fait des centaines de morts et des dgts matriels considrables.
HRW souligne que les milices ont men des attaques contre des civils et des biens caractre civil, qui, dans certains cas, pourraient constituer des crimes de guerre, dans un communiqu. Lorganisation estime en outre que les milices ont arrt des civils et ont pill, incendi ou dtruit des proprits prives. Les commandants (des milices) des deux cts doivent contenir leurs forces et mettre fin au cycle des abus sous peine dtre en premire ligne pour dventuelles sanctions et des poursuites internationales, a dclar, dans le communiqu, Sarah Leah Whitson, directrice pour le Moyen-Orient et lAfrique du Nord.
Toutes les parties en conflit, ainsi que le gouvernement libyen doivent respecter leur obligation de protger les civils (...) et tenir leurs forces responsables des crimes quils commettent, a-t-elle ajout. HRW accuse notamment les milices de tirs sans discernement, ayant fait des victimes parmi les civils. Aprs avoir pris le dessus Tripoli, les milices de Fajr Libya ont commis dautres violations, contre des journalistes, des responsables gouvernementaux et des civils ordinaires souponns de soutenir ou de sympathiser avec leurs rivaux, a ajout HRW.
Fajr Libya au box des accuss
LONG des droits de lhomme accuse par ailleurs Fajr Libya davoir attaqu la tlvision prive Al Aseema, suspendant sa diffusion, et davoir incendi la maison du directeur de la chane qui avait affich son hostilit lopration contre les Zentanis. Trois employs de la chane, enlevs par les milices, sont toujours ports disparus, selon HRW. De son ct, lONU a estim la semaine dernire 100 000 le nombre de Libyens dplacs par les combats et 150 000 personnes qui ont quitt le pays, dont de nombreux travailleurs trangers, entre la mi-mai et fin aot. Depuis la chute du dirigeant Mouammar El Gueddafi en octobre 2011, le pays est sous la coupe des milices, les autorits tant incapables de les contrler.
Sur un autre plan, le juge amricain charg de laffaire contre Abou Khattala, accus dtre lun des artisans de lattaque meurtrire de Benghazi en Libye en 2012, a accd hier la demande du gouvernement de retarder nouveau la procdure contre le Libyen. Dans un bref jugement, la veille de laudience, le juge Christopher Cooper a accept de priver temporairement Abou Khattala de son droit un procs rapide en raison de la complexit de laffaire, repoussant laudience prvue mardi au 20 octobre. Abou Khattala encourt la prison vie. Il a plaid non-coupable le 28 juin de conspiration en vue dapporter un soutien matriel des terroristes lors de lattentat du 11 septembre 2012 contre le consulat amricain de Benghazi, qui avait fait quatre morts, dont lambassadeur amricain en Libye, Christopher Stevens.


Hassan Moali




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Le rquisitoire de HRW contre les milices




05:05 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,