> >

[] [ ]

LAlgrie est immunise contre toute tentative dinstrumentalisation de la religion

(Tags)
 
LAlgrie djoue une tentative dassassinat contre Al-Sissi Emir Abdelkader 0 2014-07-21 08:05 PM
Le flon Samraoui se joint au nouveau complot contre le DRS : que se trame-t-il contre lAlgrie ? Emir Abdelkader 0 2014-02-09 05:40 PM
Énorme liesse populaire dans toute lAlgrie Emir Abdelkader 0 2013-11-20 03:41 PM
LAlgrie refuse toute coopration avec les milices armes libyennes pour scuriser les frontires Emir Abdelkader 0 2013-10-23 04:08 PM
LAlgrie est dtermine riposter toute tentative de dstabilisation Emir Abdelkader 0 2013-08-18 03:40 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-09-10
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,948 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
LAlgrie est immunise contre toute tentative dinstrumentalisation de la religion

Mohamed Aissa : LAlgrie est immunise contre toute tentative dinstrumentalisation de la religion






Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Assa, a affirm, que lEtat accorde une grande importance la prise en charge des plerins, dont le nombre a atteint 28.800 lchelle nationale. Tous les dispositifs et les mesures ont t mis en place pour prendre en charge les hadjis, que ce soit sur le plan du transport, au niveau dArafat et Minene, prcise le ministre en faisant savoir quil sagit dun contrat entre les autorits algriennes et les compagnies commerciales saoudiennes, et cest pourquoi je rencontre les membre de la dlgation, je les invite dfendre lhonneur du plerin, notamment ses intrts , a soulign le ministre hier, lors de son passage sur les ondes de la Radio algrienne. Il a toutefois not quil a charg des imams et des muftis dimmuniser les hadjis contre certaines sectes.
Il prcise que cette contagion ne vise pas uniquement la religion, mais aussi le reniement des Algriens de leur appartenance patriotique. Il indique que toutes les sectes sont prsentes dans les Lieux saints pendant la priode du hadj. Jai interpell les imams et les muftis pour tre aux cts des plerins et les protger contrer ces sectes .
Ce ne sont pas les croyances religieuses de ces sectes qui drangent mais linstrumentalisation de ces dernires pour un usage politique visant dstabiliser lEtat algrien via une conviction religieuse instrumentalise , a-t-il prcis. Selon lui, la situation sest aggrave ces dernires annes, car ce qui tait du domaine des ides sest transforme en groupements et organisations , citant lexemple de lEIIL, devenue une organisation arme.
Interrog sur les courants islamistes et extrmistes trangers qui tentent de sinfiltrer en Algrie travers les campus universitaires, le ministre affirme sa volont de mettre labri ces espaces en collaboration avec le ministre de lEnseignement suprieur pour contrecarrer ces sectes , nes de greffes, de dviations de pratiques des religions musulmane et autre que musulmane comme lAhmadisme, le takfirisme, bahasme.
Il existe aussi linfiltration chrtienne-sioniste qui essaye de prendre place en Algrie. Ce sont des courants qui ont profit des perturbations intervenues dans le monde arabo-musulman via ce qui est appel le Printemps arabe pour conforter leur place en Algrie et tenter de dstabiliser le pays explique-t-il en annonant la cration dassociations caractre religieux rorganises la faveur de la promulgation prochainement dun dcret prsidentiel, Il sagit dun dcret qui va rorganiser la cration dassociations caractre religieux, ce qui permettra de prendre en charge lactivit religieuse lintrieur et en dehors des mosques, mais aussi dans les lieux de culte autres que musulmans , a-t-il rvl en ajoutant que lactivit religieuse va tre rgule et encadre par les lois de la Rpublique, la rigueur de ladministration et la bienveillance des imams. Il a toutefois affirm que lobjectif principal de cette action est de scuriser et immuniser lAlgrie dans sa pratique religieuse contre les courants extrmistes . A ce propos, le ministre a assur que lAlgrie sest prmunie de la tentation dutiliser et dinstrumentaliser la religion des fins politiques, comme cest le cas dans dautres pays . Il a ajout que le dcret stipule la rorganisation de la loi associative. Il touche la rorganisation des associations caractre religieux (musulman ou non musulman), le cahier de charges et les attributions de ces associations, leur relation avec le chef de prche et dimam lorsquil sagit de mosque, tous cela va tre sous lil bienveillant de lEtat de ladministration, du suivi et du contrle, de laudit et des rapports mensuels et annuels pour que lAlgrie soit scurise dans sa vie intellectuelle et dans sa pratique religieuse dira le ministre, en annonant quil va tre programm durant une sance du conseil du gouvernement trs bientt.
En guise de rempart contre toute tentative de manipulation, l'invit de la Chaine 3, a mis laccent sur le renforcement du rfrent religieux national, en le codifiant par des textes qui bannissent les sectes, en dveloppant la formation des imams et enfin en guidant la socit dans sa qute de rponses des questions cultuelles travers les supports lectroniques et les chanes satellitaires .
Il a toutefois affirm que LAlgrie a pu, par le cautionnement des imams et des mosques, dfendre son rfrent religieux national. Il faut bien quon prcise que le rite malkite pratiqu chez nous demeure un rfrent ouvert et modr qui accepte libadisme, le hanafisme et mme le hanbalisme. Cest un rfrent qui a immunis lAlgrie et renforc les rangs de son peuple algrien , sest-il flicit en faisant savoir que les imams ont t interpells pour que les mosques soient des centres dcoute pour les jeunes, en raison que cette frange est expose lenrlement aux abords des mosques , souligne-t-il, en prcisant que cet enrlement vers des mouvances armes et extrmistes internationales nengagent pas beaucoup dAlgriens qui sont de plus en plus conscients, en raison des terribles vnements durant la dcennie noire. Nous sommes trs vigilants et nous dfendons la scurit intellectuelle via les mosques. Nous allions nos efforts avec les institutions de lEtat, ce qui a fait de lAlgrie une le immunise contre les tentations de destruction et de dstabilisation , a-t-il affirm. Le ministre a en outre indiqu que les autorits algriennes dtiennent toutes les donnes sur tous ceux qui ont choisi des doctrines extrmistes comme le chiisme.
A une question relative la rouverture des lieux de culte non musulmans ferms depuis les annes 1990, le ministre, qui est galement prsident de la commission nationale de la gestion des cultes autres que musulmans a fait savoir quil est le ministre des Affaires religieuses, et que cela englobe toutes les religions autres que musulmane . Il a rappel que le Prsident de la Rpublique Abdelaziz Bouteflika, a dj insist sur une Algrie multiple et plurielle . Notre Prsident sest inscrit dans la dmarche du FLN qui a fait appel aux Algriens juifs pour quils regagnent leur Algrie et ne cautionnent pas le colonisateur durant la Rvolution du 1er Novembre 1954. Cest un comportement qui sinscrit dans le cadre religieux, nationaliste et patriotique ainsi que dans les lois de la Rpublique, la Constitution stipulant que lislam est la religion de lEtat qui garantit la libert de conscience, a-t-il expliqu. Sagissant par ailleurs, des lieux de culte qui font office de bibliothques municipales ou autres, il a indiqu quil ne sagit pas dun dtournement et que cet usage bnficie du consentement de lArchevch dAlger . Pour la demande de rouverture des lieux de culte judaque, le ministre a fait savoir que jusquau jour daujourdhui, aucune demande na t formule . Si la demande nous est formule nous la soumettrons en fonction des lois de la Rpublique et conformment au dcret 02-06 qui exige que la prsence dune entit autre que musulmane soit claire, dclare et enregistre et que la demande soit rationnelle , a expliqu en prcisant que le nombre de cette communaut juive en Algrie est trs minime et louverture dune synagogue relve de lobsolte , selon ce que jai compris via des correspondances manant dautorits religieuses internationales qui concernent cette religion , a-t-il conclu.


Kafia Ait Allouache





 

()


: 1 ( 0 1)
 

LAlgrie est immunise contre toute tentative dinstrumentalisation de la religion




01:02 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,