> >

[] [ ]

Washington face aux craintes dAnkara

(Tags)
 
Face face entre un Mozabite et un Arabe sur la situation Ghardaa Emir Abdelkader 0 2014-07-06 11:53 PM
Ankara a fourni des produits chimiques aux rebelles en Syrie Emir Abdelkader 0 2014-05-29 03:46 PM
Sur les rseaux sociaux, les craintes de violence ... Emir Abdelkader 0 2014-04-16 03:30 PM
Les craintes de la classe politique Emir Abdelkader 0 2014-01-16 02:22 PM
Des think tanks amricains en qute dune nouvelle approche, Washington face lquation algrienne Emir Abdelkader 0 2013-11-28 03:51 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-09-13
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Washington face aux craintes dAnkara

Washington face aux craintes dAnkara






La Turquie, voisine de lIrak et de la Syrie, refuse une participation active aux oprations armes contre les ultra-radicaux que les Etats-Unis
entendent poursuivre en Irak et en Syrie.



En tourne au Moyen-Orient pour largir la coalition anti-djihadiste contre lEtat islamiste (EI) que le secrtaire dEtat amricain, John Kerry, tentait Ankara. Il sagit pour le chef de la diplomatie amricaine de convaincre la Turquie, un alli de Washington, de soutenir activement la lutte contre lEI, ce groupe musulman. Cependant la Turquie, voisine de lIrak et de la Syrie, refuse une participation active aux oprations armes contre les ultra-radicaux que les Etats-Unis entendent poursuivre en Irak et en Syrie.
Ankara na pas sign jeudi Djeddah, en Arabie Saoudite, le communiqu commun de dix pays arabes et des Etats-Unis sengageant combattre ensemble lEI, y compris, le cas chant, en participant une campagne militaire coordonne. La Turquie ne souhaite pas non plus permettre aux Amricains dutiliser sa base arienne dIncirlik (sud), proche de la frontire syrienne, pour des missions de combat, mais uniquement des fins logistiques et humanitaires.
Craintes
La Turquie redoute de mettre en pril la vie des 46 ressortissants que les djihadistes retiennent depuis juin Mossoul, dans le nord de lIrak. Apparemment, il y a des sensibilits du ct turc que nous respectons, a comment un diplomate amricain interrog sur le refus dAnkara. Nanmoins, des responsables amricains minimisent les rticences turques, assurant que leur alli prfre agir en coulisses sur le dossier syrien, plutt que de safficher dans une coalition anti-djihadistes. John Kerry sest entretenu avec son homologue turc, Mevlt Çavusoglu, et a soulign ses cts que les Etats-Unis et la Turquie taient des partenaires importants, videmment au sein de lOTAN, mais pas seulement, insistant sur la coopration antiterroriste.
Le ministre turc sest content dvoquer les dfis et les menaces que reprsentent lIrak et la Syrie. La Turquie, qui a accueilli 1,2 million de dplacs syriens sur son sol, craint en outre quune opration militaire internationale naugmente le flot de rfugis et naggrave linscurit la frontire turque fragilise par des incidents rguliers.
A loccasion de sa visite en Turquie, John Kerry a dailleurs annonc, dans un communiqu, le versement de 500 millions de dollars supplmentaires daide humanitaire pour les victimes du conflit en Syrie. Les Etats-Unis ont ainsi allou environ 2,9 milliards de dollars pour lassistance humanitaire depuis 2011. Cette nouvelle enveloppe est la plus importante accorde par Washington. Le chef de la diplomatie amricaine est attendu aujourdhui au Caire, o il doit notamment sentretenir avec le chef de la Ligue arabe, Nabil Al Arabi. Il se rendra ensuite Paris, o il participera, lundi, une confrence internationale sur lIrak.
LEI compte dans ses rangs entre 20 000 et 31 500 combattants en Syrie et en Irak, selon la nouvelle estimation de lagence amricaine du renseignement (CIA). Lvaluation prcdente de la mme agence fait tat de 10 000 djihadistes membres de lEI. La CIA estime que lEtat islamique rassemble entre 20 000 et 31 500 combattants en Irak et en Syrie, en se fondant sur une nouvelle tude de rapports de toutes les sources de renseignement entre mai et aot, a dclar Ryan Trapani, un porte-parole de lagence, lAFP.
Prcdemment, nous avons compt au moins 10 000 combattants, a-t-il ajout. La CIA attribue cette hausse un recrutement plus vigoureux depuis le mois de juin, aprs des victoires sur le terrain et la proclamation du califat, une activit plus intense dans les combats et de nouvelles sources de renseignement, a encore expliqu M. Trapani.
LEI a proclam un califat la fin du mois de juin avec sa tte son leader, lIrakien Abou Bakr Al Baghdadi. Ce califat stend sur de larges zones dIrak et de Syrie conquises par ses combattants.

Le prsident Barack Obama a promis dradiquer lEtat islamique en sattaquant lui en Irak, mais aussi en Syrie, o lEI se bat contre le rgime de Bachar Al Assad et dautres groupes rebelles. Les Etats-Unis ont obtenu jeudi le soutien de dix pays arabes la campagne lance par le prsident amricain, mais le rgime syrien, appuy par la Russie, a mis en garde Washington contre le lancement de frappes sur son territoire sans son accord.

Rdaction internationale








 

()


: 1 ( 0 1)
 

Washington face aux craintes dAnkara




04:19 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,