> >

[] [ ]

deux ex-officiers de la DGSE seront entendus par un juge algrien Paris

(Tags)
 
Deux officiels syriens Paris pour la premire fois depuis le dbut de la guerre Emir Abdelkader 0 2014-05-31 02:15 PM
Mme Zhira Yahi directrice du Centre culturel algrien de Paris ? Emir Abdelkader 0 2014-05-19 02:51 PM
Le gnral Yala: Si des officiers la retraite ... Emir Abdelkader 0 2014-03-09 10:37 PM
Un juge espagnol largit les poursuites contre des officiers suprieurs marocains Emir Abdelkader 0 2014-02-14 08:27 AM
Les lucubrations d'un officier de la DGSE sur le DRS Emir Abdelkader 0 2013-12-09 10:24 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-09-14
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,948 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
deux ex-officiers de la DGSE seront entendus par un juge algrien Paris

Moines de Tibhirine : deux ex-officiers de la DGSE seront entendus par un juge algrien Paris



Selon lhebdomadaire franais Valeurs actuelles, deux responsables franais, Jean-Charles Marchiani, ancien prfet du Var et ex-officier de la DGSE, et Jacques Dewatre, ancien patron de la DGSE, devraient tre entendus en France en qualit de tmoins par un juge dinstruction algrien dans le cadre de lenqute sur la mort des moines de Tibhirine en 1996. Leur audition devrait se drouler dans les prochaines semaines, prcise le journal. Il sagirait de la premire tape de la mission du juge dinstruction algrien prs la cour dAlger. Cette mission intervient aprs un nime report de la venue du juge antiterroriste franais en Algrie Marc Trvidic pour poursuivre son enqute. En juillet dernier, le juge franais a exprim son dsappointement sur les multiples reports de sa visite quil ne sexpliquait pas. En septembre-octobre, une bonne fois pour toutes, il va falloir savoir si on se moque de nous ou pas, a-t-il lch devant la presse. Un juge qui fait une enqute est oblig de faire une autopsie dans une affaire criminelle, a-t-il dit, laissant sous-entendre que les autorits algriennes refuseraient sa demande. Dans une commission rogatoire internationale adresse aux autorits algriennes, les juges Marc Trvidic et Nathalie Poux veulent notamment exhumer et faire autopsier les ttes des moines Tibhirine par deux mdecins lgistes, en prsence dun expert en empreintes gntiques et dun photographe de l'identit judiciaire. Ils ont galement demand couter certains tmoins directs de cette affaire, dont Abderrezak El-Para, actuellement en prison, qui serait un des commanditaires de cet assassinat, avec Djamel Zitouni, le chef dalors du GIA. Pour sa part, le ministre de la Justice, Tayeb Louh, avait affirm quil ny a aucun diffrend entre lAlgrie et la France au sujet de cette affaire et que la justice algrienne a charg un juge dinstruction prs le tribunal dAlger pour mener une enqute. Longtemps prsente comme une affaire franaise, elle est pour une fois prise en charge par la justice des deux pays. Mais cela na pas lair de plaire aux Franais et plus particulirement aux milieux anti-algriens qui cherchent orienter lenqute sur une seule piste, celle dune bavure militaire. Ces milieux inspirs sappuyaient sur de prtendues rvlations publies dans la presse prtendant que les sept moines auraient t abattus par des tirs dun hlicoptre de larme algrienne, puis sur des allgations dun flon des services algriens, Abdelkader Tigha, rsidant aux Pays-Bas, selon lesquelles lenlvement des moines aurait t prmdit par son ancien service, avec laide de membres du GIA qui auraient t retourns. Viendra ensuite une dclaration, tout aussi suspecte, de lex-attach militaire lambassade de France Alger, le gnral Franois Buchwalter, en juin 2009, qui ravivera chez le nouveau juge Trvidic, qui succdait alors Jean-Louis Bruguire, toutes les vieilles suspicions.

R. Mahmoudi




 

()


: 1 ( 0 1)
 

deux ex-officiers de la DGSE seront entendus par un juge algrien Paris




08:27 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,