> >

[] [ ]

Sale temps pour la confrrie des Frres musulmans

(Tags)
 
Egypte : le Guide suprme des Frres musulmans condamn mortEgypte : le Guide suprme des Frres m Emir Abdelkader 0 2014-08-07 06:58 PM
Chute de la pub, interdiction dimpression : mutation salvatrice ou sale temps pour la presse ? Emir Abdelkader 0 2014-06-16 02:59 PM
La grande dbcle des Frres musulmans Emir Abdelkader 0 2014-02-21 06:12 PM
Égypte : les Frres musulmans saisissent la CPI Emir Abdelkader 0 2014-01-07 12:22 PM
Sale temps pour les Frres musulmans Emir Abdelkader 0 2013-12-27 06:59 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-09-15
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,962 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Sale temps pour la confrrie des Frres musulmans

Sale temps pour la confrrie des Frres musulmans






En acceptant dassouplir sa position sur le dossier des Frres musulmans, le Qatar montre bien quil cherche normaliser ses relations avec les Etats du Golfe qui sopposent clairement sa voracit gopolitique.


Les Frres musulmans, lassociation panislamiste, cre en 1928 Ismalia par Hassan El Banna, et dont lun des membres, Mohamed Morsi, avait russi prendre le pouvoir en Egypte aprs la chute du rgime de Hosni Moubarak en fvrier 2011, est assaillie de toutes parts. Aprs avoir t classs organisation terroriste par les autorits gyptiennes et saoudiennes qui se sont promis de les rayer durablement du jeu politique arabe, comme lavait fait bien avant eux Gamal Abdel Nasser, les Frres musulmans viennent de subir un srieux coup dur au Qatar.
Tamim Ben Hamad Al Thani, le nouvel mir de cette minuscule ptromonarchie du Golfe peine aussi grande que la wilaya de Batna, a en effet signifi aux responsables de la confrrie tablis dans lmirat quils taient dsormais persona non grata.
Le mouvement des Frres musulmans a lui-mme confirm samedi que sept de ses membres avaient t pris de quitter le Qatar par les hautes autorits du pays. Linformation surprend dans la mesure o il nest un secret pour personne que le Qatar est le principal protecteur et sponsor des Frres musulmans dans la rgion.

Lorganisation qui dispose de solides relais dans tout le monde arabo-musulman a, en effet, bnfici, lors des rvoltes arabes de 2011 dun soutien financier pratiquement illimit de la part de Doha. Ce soutien lui a permis dailleurs de prendre le pouvoir haut la main en Egypte et en Tunisie et de construire une imposante force politique en Libye. Les Frres musulmans sont galement trs prsents en Algrie et au Maroc. Dans ce dernier pays, ils tiennent galement les commandes du gouvernement.
En investissant dans la mouvance des Frres musulmans, il a aussi gagn au change puisquil sen est servi pour tendre son influence, asseoir sa politique arabe et carter des rivaux rgionaux. Le colonel Mouammar El Gueddafi, Hosni Moubarak et Bachar Al Assad lont dailleurs vrifi leurs dpens. Ces dernires annes, lambition du Qatar tait de devenir le centre politique du monde arabe. Autrement dit, le leader.
Le silence gn du Qatar
Mais si les autorits qataries sont restes discrtes sur les raisons de cette expulsion qui ne dit pas son nom, la direction de la confrrie gyptienne sest nanmoins dite persuade que lmir Tamim Ben Hamad Al Thani a agi sous la pression de membres du Conseil de coopration du Golfe (CCG), particulirement de lArabie Saoudite et des Emirats arabes unis. Dans tous les cas, il ne serait pas tonnant de dcouvrir que cest Riyad et Abu Dhabi qui ont effectivement pes de tout leur poids pour obtenir lexpulsion de la bande au prdicateur controvers Youssef Al Qardaoui qui na cess ces dernires annes dappeler, partir de son exil dor, la rue arabe se rebeller contre ses dirigeants.
Habitu des plateaux de la chane pro-islamiste Al Jazeera, Youssef Al Qardaoui avait mme cautionn, durant les annes 1990, le meurtre de civils en Algrie. Le soutien qatari aux Frres musulmans a, rappelle-t-on, dj t lorigine dune grave crise diplomatique rgionale en mars dernier. La crise a atteint un tel point que lArabie Saoudite, Bahren et les Emirats arabes unis ont d rappeler leurs ambassadeurs en poste Doha. Une fois de plus, les raisons sont lier avec les prches enflamms de Youssef Al Qardaoui contre Riyad, Abu Dhabi et Le Caire. Mais fondamentalement, la leve de boucliers de ces deux pays contre les Frres musulmans sexplique surtout par le fait que larrive au pouvoir de la confrrie dans plusieurs Etats de la rgion constitue une menace pour leur propre survie.
Pressions accrues
Cest dailleurs pourquoi ils sappuient sur les salafistes. Ceux-ci ne contestent pas les pouvoirs en place. Du moins pas pour le moment. En acceptant dassouplir sa position sur le dossier des Frres musulmans, le Qatar montre bien quil cherche normaliser ses relations avec les Etats du Golfe. Dans la foule, lmir Tamim Ben Hamad Al Thani, pour montrer sa bonne foi, pourrait aussi dcider de clouer le bec Al Jazeera, la fameuse chane de tlvision que la famille royale qatarie utilise pour, il faut dire les choses par leur nom, dstabiliser des pays et tendre son influence dans le monde musulman.
En tout cas, lArabie Saoudite a clairement demand son voisin de changer la ligne ditoriale de la chane, qui a pris pour habitude de prendre pour cible la monarchie saoudienne. Les expulsions de Frres musulmans dont il est question aujourdhui sont-elles suffisantes pour dire que les ponts entre le Qatar et les Frres musulmans sont dfinitivement coups ? Ibrahim Munir, un membre de la confrrie islamiste install Londres, est persuad du contraire. Il a dailleurs dclar ce propos Reuters que leur dpart ne signifiait pas une rupture des relations entre le Qatar et les Frres.
Les autorits qataries ont dit la confrrie quelles taient soumises de la pression et que les circonstances nautoriseraient pas la prsence de tous ces membres de la confrrie Doha, a-t-il expliqu. Possible que cela soit vrai sur le long terme. Mais dans le contexte actuel, il semble que le Qatar a bien compris quil navait pas du tout intrt continuer jouer avec le feu, surtout quil a en face un adversaire qui sappelle lArabie Saoudite.Un adversaire disposant dun effroyable pouvoir de nuisance et qui nest pas prs de renoncer son statut de leader au Proche-Orient. Il est vrai que Riyad a les moyens financiers et militaires suffisants pour transformer nouveau Doha en dsert aride.


Zine Cherfaoui




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Sale temps pour la confrrie des Frres musulmans




12:18 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,