> >

[] [ ]

LIrak, future Mecque des djihadites

(Tags)
 
Aprs le Brsil, les Verts en voyage la Mecque Emir Abdelkader 0 2014-07-03 03:30 PM
la Libye nouvelle Mecque des terroristes Emir Abdelkader 0 2013-12-16 02:12 PM
Limam de la mosque Al-Haram la Mecque ... Emir Abdelkader 0 2013-03-24 03:54 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-09-17
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,937 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool LIrak, future Mecque des djihadites

LIrak, future Mecque des djihadites






Lappel lunit des rangs adress hier Al Qada, au Front Nosra et lEI par Aqmi et Aqpa, les branches maghrbine et ymnite dAl Qada, laisse prsager que lIrak va devenir le nouvel picentre du djihadisme mondial.


Les membres de la coalition internationale, que le prsident amricain Barack Obama est en train de btir pour combattre le Daech (Etat islamique) en Irak et en Syrie, auront certainement du pain sur la planche. Et visiblement pour longtemps. Lappel inattendu lunit des rangs adress hier Al Qada, au Front Nosra et lEI par Aqmi et Aqpa, les branches maghrbine et ymnite dAl Qada, laisse prsager que lIrak va devenir le nouvel picentre du djihadisme mondial. Lhypothse nest pas tire par les cheveux puisquAqmi et Aqpa ont, dans un communiqu conjoint mis en ligne hier, exhort galement les musulmans, notamment ceux de la pninsule arabique, empcher leurs soldats de participer la guerre contre les djihadistes de lEI et se soulever contre leurs gouvernements.
Des gouvernements qui sont qualifis dagents de lOccident. Il est possible donc de voir trs bientt se reproduire en Irak le scnario afghan. Plus clairement, lIrak risque durant les prochaines semaines de devenir une sorte de mecque vers laquelle afflueront plus de djihadites. Mais ce scnario reste tributaire bien entendu de lvolution des rapports entre lEI et Al Qada. Et actuellement, ceux-ci sont excrables.
Sortie mdiatique trouble
La sortie mdiatique dAqmi et dAqpa est considrer justement comme une tentative de mettre fin aux diffrends qui opposent sur le terrain les deux entits. Aqmi et Aqpa insistent dailleurs sur la ncessit pour leurs frres moudjahidine en Irak et au Levant de cesser de sentretuer et de sunir contre la campagne de lAmrique et de sa coalition diabolique (). Lallusion est bien sr faite ici aux divergences entre le groupe EI, qui sest autonomis dans le sang dAl Qada et a proclam un califat sur une partie de lIrak et de la Syrie et le Front Al Nosra, la branche syrienne dAl Qada, qui est reste fidle au chef de lorganisation, Ayman Al-Zawahiri. Les deux organisations ont ainsi conseill aux uns et aux autres de faire de leur rejet de la mcrance un facteur dunit.
Si Aqmi et Aqpa arrivent le rconcilier, le couple Al Qada-EI risque, tout le moins, de donner du fil retordre la coalition internationale mise en place par Washington. Pour viter une telle perspective, le prsident syrien, Bachar Al Assad dont les troupes affrontent les deux organisations a appel, hier, faire pression sur les pays qui soutiennent le terrorisme. Depuis le dbut du soulvement populaire contre le rgime de Bachar Al Assad en mars 2011, les autorits syriennes accusent notamment des pays du Golfe et la Turquie de soutenir les rebelles syriens et de faciliter leur entre en Syrie.
Le chef de lEtat syrien redoute que le Qatar profite encore de la situation pour continuer le dstabiliser en finanant des rseaux de djihadistes. La lutte contre le terrorisme commence par des pressions sur les pays qui le soutiennent en finanant les groupes terroristes en Syrie et en Irak, et prtendent vouloir lutter contre ce flau, a dit M. Al Assad Faleh Al Fayad, conseiller la scurit nationale en Irak, qui tait en visite Damas.
Sagissant du volet oprationnel de la guerre anti-EI, les Etats-Unis ont dclar avoir lintention de viser les sanctuaires et infrastructures de lEtat islamique dans le cadre de ses futures frappes. Des frappes qui seront, prcise-t-on, intensives. En outre, le Pentagone nexclut plus denvoyer certains de ses conseillers militaires au combat pour pauler larme irakienne dans son offensive contre les djihadistes, qui contrlent de larges pans de territoires en Irak et en Syrie voisine.
La stratgie du gnral Martin Dempsey
Si nous en arrivons au point o jestime que nos conseillers doivent accompagner les troupes irakiennes dans leur offensive contre des cibles de lEtat islamique, cest ce que je recommanderai au prsident Obama, a dclar le gnral Martin Dempsey, le plus haut grad amricain lors dune audition au Snat. Mais ces missions se feront au cas par cas, a-t-il ajout. Le moins que lon puisse dire est que ces dclarations contrastent avec les assurances rptes de Barack Obama de nenvoyer aucune troupe amricaine au combat en Irak, un peu plus de deux ans et demi aprs le retrait des derniers soldats amricains du pays. Les responsables de lAdministration amricaine doivent avoir certainement compris sur le tard que leur nouvelle campagne en Irak ne sera pas une balade de sant. Surtout que leurs allis occidentaux et arabes rechignent fortement engager aussi des troupes au sol.



Zine Cherfaoui




 

()


: 1 ( 0 1)
 

LIrak, future Mecque des djihadites




04:45 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,