> >

[] [ ]

L'Ecosse dit "non" son indpendance

(Tags)
 
Ecosse : 10 questions qui vont srieusement se poser si le "Yes" gagne Emir Abdelkader 0 2014-09-18 02:51 PM
Lindpendance de lEcosse... Emir Abdelkader 0 2014-09-18 02:14 PM
"" "" "" "" Emir Abdelkader 0 2014-03-14 12:24 AM
" " " " "" "" Emir Abdelkader 0 2013-09-12 10:13 PM
"""""""" 18 2012-05-19 06:10 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-09-19
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool L'Ecosse dit "non" son indpendance

L'Ecosse dit "non" son indpendance



Le camp du "oui" admet sa dfaite. Le "non" arrive en tte avec plus de 55% des suffrages, selon les rsultats dfinitifs.



Ils ont dit "non". Les Ecossais ont rejett l'indpendance de leur pays lors d'un rfrendum historique marqu par une participation massive hauteur de l'enjeu historique.
La victoire confortable du "non" a t dfinitivement tablie vendredi 19 septembre aprs dpouillement des 32 circonscriptions. Le "non" recueille alors 55,23% des suffrages et le oui 44,70%.
Pour remporter le rfrendum, l'un des deux camps devait obtenir plus de 1.852.828 votes. Le camp du non en compte 2.001.926 contre 1.617.989 pour le oui, tandis que le taux de participation s'tablit au niveau record de 84,6%.
Le rsultat constitue une immense dception pour le Premier ministre de la rgion semi-autonome Alex Salmond - qui avait paru effectuer une remonte spectaculaire en fin de campagne - et un norme soulagement pour le chef du gouvernement central David Cameron "hant" par la perspective d'un clatement du Royaume-Uni.
Le camp du "oui" a admis sa dfaite. Alex Salmond, chef de file des indpendantistes cossais, le concde :
L'Ecosse a dcid, la majorit, de ne pas devenir un pays indpendant", a-t-il dit lors d'une dclaration publique Edimbourg.

Le leader sparatiste peut cependant se targuer d'avoir conquis en cours de campagne une plus large autonomie pour le pays des Scots qu'il dirige depuis sept ans.
Appel au rassemblement de Cameron

Le Premier ministre britannique, David Cameron, a appel ce matin le Royaume-Uni se "rassembler".
Il est temps pour notre Royaume-Uni de se rassembler et d'aller de l'avant", a dclar David Cameron lors d'une dclaration au 10, Downing Street Londres.

Et d'estimer que la question de l'indpendance de l'Ecosse tait dsormais rgle pour "une gnration".
Peu avant, David Cameron avait accrdit la victoire du camp du "non" dans un tweet au responsable de la campagne du non, soutenue par les trois partis traditionnels britanniques (conservateur, libral-dmocrate et travailliste d'opposition) et par une majorit la City. "J'ai parl Alistair Darling - et je l'ai flicit pour une campagne bien mene", a-t-il crit.
L'intress a salu en retour sur son compte "une nuit extraordinaire", depuis Glasgow, la deuxime ville du pays qui a vot oui.
Participation record

Le scrutin, qui s'annonait trs serr, s'est traduit par une participation record de l'ordre de 85%.
Avec ses allis gouvernementaux libraux-dmocrates et le chef de l'opposition travailliste Ed Miliband, David Cameron a promis des prrogatives supplmentaires au parlement rgional d'Holyrood, en matire fiscale notamment, au cas o les Ecossais renonceraient l'indpendance.
Le cadeau fait dj des envieux parmi les Anglais, Gallois et Nord-Irlandais majoritairement unionistes, mais qui sollicitent aussi des comptences largies. Une victoire du "oui" aurait mis le Premier ministre en extrme difficult.
Il devra cependant encore rendre des comptes ceux qui dans son camp lui reprochent des concessions trop gnreuses, et s'employer favoriser la rconciliation en Ecosse, aprs une campagne trs clivante.
La livre un sommet en deux ans face l'euro

Les chroniqueurs royaux attendaient quant eux un commentaire de la reine dans l'aprs-midi depuis son chteau cossais de Balmoral, dans l'extrme nord-est de l'Ecosse. La reine, inquite selon son entourage, est reste muette pendant la campagne. La constitution non-crite du Royaume-Uni l'oblige la neutralit.
La Bourse de Londres avait anticip dans l'aprs-midi de jeudi un rejet de l'indpendance. "Les investisseurs sont convaincus que les Ecossais vont rester dans l'Union", avait ainsi comment Fawad Razaqzada, analyste chez Forex.com.
La livre sterling a atteint vendredi vers 3h30 du matin son plus haut niveau en deux ans face la devise europenne, 78,10 pence pour un euro.
Seuls les 4,2 millions d'lecteurs rsidents en Ecosse taient habilits voter. Les 95,8% de Britanniques restants, Anglais, gallois et nord-Irlandais, ont t rduits au rang de spectateurs.
Majoritairement unionistes, ils ont suivi avec fascination et inquitude le dbat sur l'avenir de l'Ecosse, qui a chang de statut une dizaine de fois en 1.400 ans d'histoire mouvemente.
Son attachement ses voisins du sud remonte l'acte d'Union de 1707. Des centaines de personnes ont pass la nuit devant le Parlement rgional d'Holyrood, majoritairement tenants du "oui", et les pubs sont exceptionnellement rests ouverts jusqu' une heure avance.


 

()


: 1 ( 0 1)
 

L'Ecosse dit "non" son indpendance




11:58 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,