> >

[] [ ]

Alors que la France met en scne ses Rafale contre daech

(Tags)
 
Loffensive contre Daech est une mesure de containement Emir Abdelkader 0 2014-09-17 02:53 PM
France : l'Observatoire contre l'islamophobie ... Emir Abdelkader 0 2014-07-31 01:40 AM
Manifestations en France dnonant la guerre contre Gaza Emir Abdelkader 0 2014-07-14 08:26 AM
La France na pas arrt sa guerre secrte contre lAlgrie Emir Abdelkader 0 2014-05-30 10:47 PM
Plaintes en France contre un scuritaire marocain... Emir Abdelkader 0 2014-03-05 08:58 AM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-09-21
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Alors que la France met en scne ses Rafale contre daech

Alors que la France met en scne ses Rafale contre daech

La coalition peine faire bouger sa partie arabe






Parmi la vingtaine de pays membres de la coalition internationale contre lÉtat islamique en Irak et en Syrie, identifis le 15 septembre Paris lors de Confrence internationale sur lIrak, sa composante arabe est reste dans lexpectative.

Pour le moment, Washington et Paris procdent des frappes ariennes, en appui des contre-offensives engages sur le terrain par larme irakienne, les milices chiites et les peshmergas kurdes. Mais ni Riyad, ni Doha, ni Le Caire, ni Amman, pour ne citer que les capitales arabes plus significatives dans la coalition internationale contre le terrorisme, dans la version Barack Obama de la stratgie de W. George Bush en 2003, son prdcesseur qui a plutt fait monter la pte djihadiste, ne se sont hasards confirmer publiquement leurs opinions une participation militaire directe.
Malgr lacquiescement de la Ligue arabe prsente la revue des forces de la coalition par le prsident franais Franois Hollande depuis son palais de lElyse, do il annonait lentre dans la nouvelle guerre en Irak de ses Rafale stationns dans la base de la Dfense franaise dans les mirats arabes unis.
Une guerre dirige par le gnral amricain la retraite John Allen, ancien commandant des forces amricaines en Afghanistan et homme cl de la guerre contre Al-Qada dans lOuest irakien entre 2006 et 2008. Le secrtaire dEtat amricain, John Kerry, na toujours pas rendu publics les contours de la participation de Amman, de Riyad, du Caire et dAnkara, dont il stait assur personnellement au cours dune tourne diplomatique la semaine du 8 septembre. Pour les autres capitales du Golfe arabe, Obama avait dpch son ministre de la Guerre et le boss du Pentagone. Certainement pour prciser la nature de leur contribution.
Donc jusque-l, cest encore le flou quant la participation arabe, probablement laune des intrts assez contradictoires de chacun de ses membres.
Ce silence dans les capitales arabes concernes et dans celles du commanditaire de la coalition et de ses principaux allis, la France, la Grande-Bretagne, le Canada et lAustralie, pour de nombreux spcialistes, nest pas li au seul souci des dirigeants arabes de ne pas susciter de colre chez eux en manifestant trop de proximit avec les Occidentaux dans une nouvelle guerre en Irak.
Ces rgimes du Golfe et du Moyen-Orient ne sont pas eux-mmes sur la mme longueur dondes pour dclarer la guerre idologique lislamisme-djihadiste, ni sur la question des destinataires des armes pour la rbellion syrienne.
Autre contradiction : le volet syrien de la lutte contre lÉtat islamique, qui reste une inconnue. LArabie Saoudite sest engage quiper et former sur son territoire des rebelles syriens anticalifat, sans plus. Et les États-Unis comptent sur lÉgypte pour mobiliser lopinion publique arabe sunnite travers son universit dAl-Azhar, voir si ses cheikhs vont le faire.
La Jordanie a promis de continuer collaborer dans le domaine du renseignement et de la formation des rebelles syriens.
En outre, la Turquie, État membre de lOtan, na pas sign Djeddah le communiqu de dix pays arabes et des États-Unis sengageant combattre ensemble lÉtat islamique. Erdogan devenu prsident de la Turquie, un islamiste proche des Frres musulmans, a refus de mettre sa base arienne dIncirlik, proche de la Syrie, la disposition des Amricains pour des missions de combat.
Et John Kerry na pas russi persuader Ankara de contrler plus troitement le flux des combattants trangers rejoignant la Syrie et lIrak travers ses frontires, ni la contrebande de ptrole vendu sur le march noir turc par lÉtat islamique.




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Alors que la France met en scne ses Rafale contre daech




03:10 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,