> >

[] [ ]

Etat islamique : le bilan comptable des massacres

(Tags)
 
L'Etat islamique: de pre inconnu? Emir Abdelkader 0 2014-08-30 03:20 PM
Canada : un imam se dit menac par lEtat islamique Emir Abdelkader 0 2014-08-23 11:16 AM
L'Etat islamique revendique... Emir Abdelkader 0 2014-08-20 09:47 AM
Le numro un de lEtat islamique en Syrie abattu Emir Abdelkader 0 2014-08-12 01:03 AM
Qui est ltat islamique en Irak et au Levant ? Emir Abdelkader 0 2014-06-12 02:24 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-09-23
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,971 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Etat islamique : le bilan comptable des massacres

Etat islamique : le bilan comptable des massacres






Fiers de leur rsultats, les terroristes singent les moeurs du business et produisent un rapport annuel. Assassinats et enlvements sont prsents en tableaux et graphiques. Effrayant.

C'est un rapport d'activit sur papier glac, comme en publient toutes les grandes entreprises pour sduire les investisseurs. Un document de 400 pages, disponible en ligne, plein de donnes chiffres et de graphiques. Intitul "Al-Naba", "les nouvelles" en arabe, il montre en couverture un combattant en treillis dans le dsert, regard martial, kalachnikov l'paule.
A l'intrieur, prsents avec un luxe de dtail, les 7.681 "oprations militaires" de l'Etat islamique, comme prtend dsormais s'intituler ce mouvement terroriste qui rgne sur un territoire plus grand que la France, entre l'ouest de l'Irak et le nord-est de la Syrie : en 2013, il y aurait ainsi eu, juste en Irak, 1.083 assassinats, en hausse de prs de 50% par rapport 2012 ; 4.465 attentats la bombe ; 537 attentats la voiture pige ; 160 commandos suicides ; plusieurs centaines de prisonniers librs... L'Etat islamique liste aussi par le menu le nombre de villes occupes, d'"infidles" liquids, de quartiers "nettoys", de repentis.
Publi en arabe, pour la deuxime anne conscutive, ce document est cens mettre en perspective la croissance de l'activit, la stratgie de l'organisation et ses objectifs. Certes, cette comptabilit macabre, qui n'est bien sr certifie par aucun cabinet d'audit, vaut ce qu'elle vaut : selon le think tank amricain ISW (1) spcialis dans les questions militaires, c'est "un pur outil de propagande, ne reposant sur aucun fait vrifiable".
Un marketing ultracibl

Mais qu'importe : tous les objectifs du mouvement terroriste sont atteints. Un : mettre en avant la puissance, la bonne sant de "l'entreprise" et l'efficacit de son management pour attirer des financiers ou des mcnes. Deux : convaincre le public que les combattants ne sont pas des terroristes isols, mais bel et bien une vritable arme en ordre de marche au service d'une ambition politique... Trois : faire la diffrence avec leurs concurrents, comme Al-Nosra, une filiale d'Al-Qaida, ou d'autres groupuscules plus modrs.
Rien n'est laiss au hasard. En mme temps qu'il gagne des parts de march, l'Etat islamique dploie un marketing ultracibl.
Pour frapper les esprits et imposer sa marque, les vidos barbares postes sur YouTube repoussent au-del de l'imaginable les frontires de l'horreur, mais gnrent des millions de clics. Pour recruter de nouveaux combattants, des clips mettant en scne des rappeurs montrent quel point le djihad ou les dcapitations sont "cool". Et ce rapport digne du dpartement financier d'une multinationale. Bref, "Etat islamique Inc." veut se prsenter comme une organisation professionnelle, organise, qui matrise sur le bout des doigts les logiciels les plus sophistiqus et les arcanes de la communication professionnelle :
Ils copient jusqu' la caricature le fonctionnement des multinationales, confirme Andrew Liepman, analyste en chef l'institut de recherche Rand, spcialis dans l'intelligence conomique et le terrorisme. Rien de tout cela n'est compltement nouveau. Les groupes terroristes se professionnalisent depuis plusieurs annes dj. Les logiciels modernes, trs sophistiqus, leur facilitent la tche, d'autant que de jeunes diplms, passs par les Etats-Unis, la Grande-Bretagne ou l'Allemagne, ont rejoint leurs rangs."

Fini l'poque des oprations artisanales la Ben Laden, des cachettes dans des grottes et des fuites en Mobylette. Entr de plain-pied dans l're de la globalisation, le groupe est pass la vitesse suprieure. Un million de dollars aurait suffi Ben Laden, dont la fortune tait estime 300 millions de dollars, pour mettre sur pied les attentats du 11-Septembre. Avec un trsor de guerre estim entre 1 et 2 milliards de dollars et des sources de revenus rcurrentes, l'Etat islamique est de loin la plus riche et la plus puissante des organisations terroristes.
C'est une erreur de comparer Al-Qaida et l'Etat islamique, commente Andrew Liepman. Ils n'ont pas les mmes moyens, mais pas non plus les mmes besoins. D'un ct, vous avez une organisation dont le seul objectif est de semer la terreur en commettant des attentats ponctuels, ce qui ne cote pas trs cher. De l'autre, c'est une logique d'occupation et de gestion des territoires, pour laquelle il faut normment d'argent."

Le groupe terroriste, qui revendique un statut d'Etat, doit acqurir des armes, payer ses combattants, mais aussi financer une administration, avec des coles et des hpitaux, prendre en charge les familles des martyrs.
Un trsor de guerre

Tout cela demande des moyens, de trs gros moyens. Pour des raisons de querelles internes, les sources de financement venues d'Arabie saoudite seraient peu ou prou taries. Le groupe dirig par le leader Abou Bakr al-Baghdadi, "qui n'obit qu' Dieu", doit donc compter sur ses propres moyens et ils sont normes. Ranons, extorsions de fonds, pillages, mainmise sur les puits de ptrole, trafic d'armes et de carburant, l'organisation est aujourd'hui la tte d'un vritable trsor de guerre.
Comme les armes de Gengis Khan, ses combattants raflent tout sur leur passage. A elle seule, la prise de Mossoul, deuxime ville irakienne, aurait rapport 400 millions de dollars confisqus la banque centrale. D'aprs une tude de Rand, les puits de ptrole syriens assurent un revenu d'au moins 1 million de dollars par jour. Les recettes augmentent. Mais les besoins de l'organisation aussi.
La logique d'expansion est inhrente leur mode de fonctionnement. C'est une logique de prdateur, qui doit conqurir de nouveaux territoires pour accrotre ses revenus", explique Andrew Liepman.

Grossir pour ne pas mourir. C'est son moteur. Et sa faiblesse


.
Natacha Tatu - Le Nouvel Observateur
(1) Institute for the Study of War.








 

()


: 1 ( 0 1)
 

Etat islamique : le bilan comptable des massacres




11:12 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,