> >

[] [ ]

Djihadistes : quand un coup de com vire au cauchemar...

(Tags)
 
Quand Khalifa signait sur un coup de tte Emir Abdelkader 0 2014-06-14 06:16 PM
Le cauchemar des printemps arabes Emir Abdelkader 0 2014-06-07 06:36 AM
Maghreb: Le cauchemar libyen Emir Abdelkader 0 2014-05-18 07:25 PM
4e mandat, La campagne vire au cauchemar ! Emir Abdelkader 0 2014-04-06 04:30 PM
quand la qute du 12 vire au tourisme administratif Emir Abdelkader 0 2013-10-28 02:35 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-09-25
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Djihadistes : quand un coup de com vire au cauchemar...

Djihadistes : quand un coup de com vire au cauchemar pour Cazeneuve



Le ministre a communiqu sur l'arrestation Orly des trois djihadistes prsums. Avant de se rendre compte qu'ils taient arrivs Marseille. Et avaient fil.

Le cauchemar de Bernard Cazeneuve, le ministre de lIntrieur, a commenc mardi matin vers 13h30. Cest lheure laquelle Jean-Michel Dcugis, le spcialiste "Police" de la chane dinformation continue I-tl lance un scoop lantenne : trois djihadistes franais de retour de Syrie via la Turquie viennent dtre arrts laroport et immdiatement placs en garde--vue la DGSI (Direction gnrale de la scurit intrieure). Selon la chane, parmi les suspects arrts figure un gros poisson : le mari de la sur de Mohamed Merah, le tueur en scooter de Toulouse.
Jean-Michel Dcugis est sr de son coup : il travaille sur cette information depuis plusieurs jours et vient davoir la confirmation officielle des arrestations auprs du cabinet de Bernard Cazeneuve, le ministre de lIntrieur. La place Beauvau lui a juste demand dattendre latterrissage de lavion en provenance dIstanbul, prvu 13h15, avant de rendre publique linformation.
Sitt le scoop diffus par I-tl, son concurrent BFM-TV embraye, reprenant linformation en prcisant lantenne que linformation a t confirme par la Place Beauvau. Lentourage du ministre est galement cit dans une dpche de lAgence France Presse de 14 h 22 prcisant que le lieu de larrestation est laroport dOrly.
En fait, les communiquants du ministre de lIntrieur ont tout faux. Les trois djihadistes franais ntaient pas dans lavion prvu, le commandant de bord ayant refus de les laisser monter bord Istanbul. Les suspects ntaient donc pas l, lorsque le groupe de la DGSI vient les interpeller sur le tarmac. Mais curieusement, les policiers antiterroristes nont pas jugs bon de prvenir immdiatement le ministre et son service de presse quils avaient fait choux blanc.
A Marignane, une arrive sans... encombres

En ralit, les trois djihadistes expulss par les autorits turques ont t forces dembarquer dans un autre avion pour la France, destination de Marseille, celui-ci. Mais les Turcs nont pas jugs bon de prvenir immdiatement les Franais. Et visiblement aucun des deux attachs de scurit intrieure de lambassade de France en Turquie, un commissaire de police et un lieutenant-colonel de la gendarmerie en poste lambassade, na jug bon de sassurer que les djihadistes expulss avaient bien pris place bord de lavion prvu.
Entretemps, les trois Franais, pourtant recherchs depuis la fin 2013 dans le cadre dune information judiciaire ouverte pour "association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste", ont atterrit Marseille-Marignane et, leur grande surprise, nont pas t arrts par la police de lAir et des Frontires. Leurs passeports nont semble-t-il pas t contrls, le fichier informatique de la police tant en panne cette aprs-midi l.
A ce moment-l de laprs-midi de mardi, la Place Beauvau sest dj mise aux abonns absents. Le ministre est dans le bleu. Plus personne ne rpond aux demandes dinformations des journalistes qui abondent.
Selon nos informations, pour ajouter la confusion, le ministre Bernard Cazeneuve aurait t destinataire dun premier tlgramme erron de la DGSI indiquant que les suspects franais taient rests Istanbul en centre de dtention. Avant que les autorits turques ne lavertissent mais trop tard- quils avaient pris un avion pour Marseille.
Les trois djihadistes prsums se rendent la gendarmerie de leur propre chef

Il faudra attendre 21 heures, mardi soir, pour que le service de presse de Bernard Cazeneuve diffuse un communiqu reconnaissant lchec de larrestation et en imputant le pataqus au seul retard dans la communication diffuse aux autorits franaises par leurs homologues turcs. Aucune allusion nest faite la communication dfaillante faite aux mdias.
Le communiqu officiel du ministre de lIntrieur ne prcise pas non plus que les services ont totalement perdu la trace des djihadistes de retour en France. La DGSI ne la retrouv que ce mercredi en fin de matine quand les trois suspects se sont rendus de leur propre chef une annexe de gendarmerie dans la petite commune de Caylar, dans lHrault. La gendarmerie tant ferm, les suspects de retour de Syrie ont d attendre larrive sur les lieux dun brigadier dpch de Lodve, pour pouvoir se rendre. La gendarmerie a alors pu signifier leur prsence aux policiers antiterroristes de la DGSI, qui ntaient toujours pas arrivs jusque l, les localiser
Le Ministre de lIntrieur na pas donn suite aux demandes dexplications du "Nouvel Observateur" sur toute cette affaire.
Un premier couac en mai dernier

Sur le terrain de la lutte anti-terroriste, Bernard Cazeneuve avait dj t mis en difficult en mai dernier lors du dpart en Syrie, non-dtect par les services antiterroristes, de Souad Merah, la sur de Mohamed, le tueur au scooter de Toulouse.
Il avait alors cart toute dfaillance policire et plaid "un problme juridique". Le ministre de lIntrieur avait fait valoir limpossibilit dempcher de partir une personne qui ne faisait pas l'objet d'une procdure judiciaire en France. Sa rponse avait alors t de concevoir une nouvelle loi antiterroriste interdisant toute sortie du territoire certains individus souponns de sympathie avec le terrorisme.
Cette fois-ci, le ministre de lIntrieur, qui vient douvrir deux enqutes internes sur ce rat spectaculaire, se retrouve en premire ligne. Depuis le 12 mai dernier en effet, il supervise directement les activits de la Direction Gnrale de la Scurit Intrieure (DGSI), qui nest plus rattache la Police nationale mais au ministre lui-mme.




Olivier Toscer - Le Nouvel Observateur








 

()


: 1 ( 0 1)
 

Djihadistes : quand un coup de com vire au cauchemar...




02:48 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,