> >

[] [ ]

Les nouvelles tactiques de Daesh face aux frappes ariennes

(Tags)
 
Limpact des frappes de la coalition en Syrie sur Daesh est nul ! Emir Abdelkader 0 2014-10-02 12:00 PM
La France a lanc ses premires frappes ariennes contre l'Etat islamique Emir Abdelkader 0 2014-09-19 08:44 PM
Daesh : Une menace aussi pour lAlgrie Emir Abdelkader 0 2014-08-22 08:44 PM
Irak : Washington a men neuf frappes ariennes... Emir Abdelkader 0 2014-08-17 11:49 AM
Face face entre un Mozabite et un Arabe sur la situation Ghardaa Emir Abdelkader 0 2014-07-06 11:53 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-10-02
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,966 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Les nouvelles tactiques de Daesh face aux frappes ariennes

Les nouvelles tactiques de Daesh face aux frappes ariennes






Daesh: La menace intacte

Daesh o ltait islamique a pris la mesure de la guerre que la coalition lui livre, par les airs uniquement. Ses chefs, parmi lesquels on compte nombre danciens officiers de larme de Saddam Hussein ont dj mis au point une srie de plans, pour viter que la troupe soit durement frappe, et pour continuer en mme temps de gagner du terrain afin dtirer la ligne de front. Ils ont un capacit dadaptation et de mutation dconcertante confie anonymement un officier dun service de renseignement militaire arabe de la coalition. Les ordres venus du haut de la pyramide sont suivis la lettre par des combattants disciplins, btes de guerre sang-froid
Ainsi, ces combattants ont renonc se mouvoir comme ils le faisaient auparavant. En longues colonnes de vhicules se suivant en plein jour, le drapeau noir flottant firement sur les vhicules militaires Les dplacements se font dsormais par petits groupes, parfois, juste une o deux voitures, qui peuvent emprunter des itinraires diffrents pour ensuite se retrouver en bloc et poursuivre leurs assauts sur des zones quils considrent comme stratgiques. Les gros 4X4 ou picks-up sont souvent dlaisss au profit de motos quils Ils utilisent rgulirement maintenant. Plus de signe extrieur ostensible de lappartenance au mouvement. Des bases abandonnes et piges, pour en construire dautre ailleurs, de plus petite taille, mieux protges. Dans les zones de feu, ils ont dvelopps lart du camouflage, celui de se cacher, et de ne pas mettre dcouvert leur armes lourdes. Fini le temps de la parade en masse celui et des multiples check-points installs aux beau milieu des routes qui leur permettaient de capturer qui ils voulaient.
De la mme manire, is adoptent dj des tactiques de gurilla urbaine. Dont les civils peuvent faire les frais, notamment dans les grandes viles quils contrlent comme Mossoul, o les gros villages. Ils rquisitionnent des maisons qui leur servent dabris. En changent rgulirement. Parfois ils laissent volontairement des drapeaux sur des maisons abandonnes, et vides. Pour tromper les moyens de reconnaissance arienne de la coalition.Ils poussent le vice jusqu laisser ces mmes drapeaux et dautres signes de prsence dans des zones civiles densment peuples. Ils jouent trs clairement la carte de la bavure, de la frappe qui viendrait tuer des innocents pris au pige dit encore lofficier de renseignement.
Au rayon communication, ils sont devenus trs prudents. les portables ne sont ouverts que de courts instants, le temps dchanger des informations essentielles. Le reste du temps, cest dbranch, et la batterie est enleve. Pour viter que les systmes sophistiqus dinterception ou de dtection de la coalition soient efficaces. Ils nhsitent pas changer rgulirement de portables, prendre ceux dhabitants qui nont dautre choix que de leur donner. Ils les utilisent parfois une seule fois puis les jettent. Ils peuvent en changer plusieurs fois par jour.
Nombre dentre eux ont dj affront larme amricaine et ses avions pendant la guerre dIrak (entre 2003 et le dpart des derniers soldats US en 2011). Ce sont au plan technique, des bons combattants, disciplins, obissants, et qui nont peur de rien au sens large dit encore un expert du renseignement. Ils savent manier les armes lourdes, les tanks, les vhicules blinds quils ont rcupr lorsque larme irakienne a fui leur avance. On compte aussi parmi eux de redoutables artificiers capables de bidouiller des engins pigs avec trois fois rien. Un engin explosif, une tlcommande de jouets denfants, des retardateurs de fortune. Rudimentaire mais efficace. En 2005, javais rencontr avec le camraman David le Marchand Bagdad un de ces hommes. Baptis lingnieur par ses compagnons darmes, il nous avait fait une loquente dmonstration de sa capacit fabriquer ce que les amricains redoutaient le plus. Des IED (Imprivise Explosive Device) ou engins explosifs improviss. Cest leur principal, leur seul ennemi au sol pour lheure quils les destinent: Les kurdes, Peshmergas o autres qui sont ceux quils craignent vritablement sur le terrain.
Ils disposent aussi de mouchards , de leurs propres agents de renseignements qui les renseigne sur les concertations de troupes irakiennes, appuyes et diriges quelques poignes dhommes des forces spciales amricaines mais franaises aussi selon un source trs bien informe.
Sils prennent autant de prcautions, pour viter de sexposer aux frappes ariennes, cest quils veulent garder leur capacit offensive. Ils encerclent toujours plusieurs villages kurdes ou des zones stratgiques, qui si elles taient gagnes leur permettraient dallonger considrablement la ligne de front, et de rendre encore plus complexe la tache de leurs adversaires.
De la mme manire, ils gardent la main sur un nombre consquent, au moins 300 otages, de toutes nationalits dont on sait maintenant le sort effroyable quils peuvent leur rserver. En mme temps, comme ils lont fait auparavant et encore rcemment, ils peuvent ngocier en secret des librations contre des ranons pharamineuses.
Tout semble indiquer quils sont prts sengager dans une guerre de longue dure. Actuellement les services de renseignement constatent quils gagnent plus de soutiens et de nouveaux combattants quils en perdent. Ainsi nombre de jihadistes dAl-Nosra, qui ont pourtant fait le coup de feu contre eux lan dernier, sont entrain de se rallier Daesh. Car, en manque de cibles, la coalition a frapp aussi le Front Al Nosra.
Les bombardements ont galement viss des installations ptrolires, et (par erreur?) des silos grains, censs rapporter des cent et des milles aux hommes de ltat islamique, mais le rsultat nest pas au rendez-vous. Au contraire dit un militaire dpit. Dabord, ce sont de petites installations mobiles dextraction et de raffinement grossier qui ont t touches pur lessentiel. Et puis cest la population qui va en ptir et trinquer. Puisque les prix vont automatiquement augmenter. Et enrichir les poches des islamistes
Et ce alors que la campagne de frappes ariennes coute une fortune. Des millions de dollars svaporent en tomahawk, missiles guidage laser, et missions de bombardement , pour un rsultat incertain, ds lors quil nest pas de troupes terres pour occuper et rcuprer le contrle des zones frappes.
A cela, prcise un ancien grand flic anti-terroriste, pass dans le priv, i faut ajouter le cout du renforcement des mesures de scurit partout, par craintes dattentats qui pourraient survenir Pensez-vous quun Medhi Nemouche, ex-geolier des otages franais, ayant frapp Bruxelles le Muse Juif, est revenu en France avec tout so attirail de mort, pour y faire du tourisme? Et quand on entend ajoute lhomme des responsables politiques dire que la campagne telle quelle est mene pourrait durer des annes, il y a de quoi srieusement sinquiter. parce que nous nous ne nous demandons pas sil y aura des attentats. Notre question cest quand et o .
Le tableau est donc des plus sombres. Ltat islamique ou Daesh, peut importe la dnomination, est toujours maitre de la situation. Il sest adapt la nouvelle donne avec une rapidit-clair. Mme sil perd des hommes ou des moyens, force est de constater que sa capacit de nuisance reste intacte. face une coalition bancale, qui malgr toute sa puissance de feu est loin, trs loin davoir teint une menace de dstabilisation et de chaos lchelle mondiale.


Frdric Helbert, le blog








 

()


: 1 ( 0 1)
 

Les nouvelles tactiques de Daesh face aux frappes ariennes




06:00 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,