> >

[] [ ]

Tunisie : Menzel Bouzaiane la rebelle

(Tags)
 
Le prince rebelle met le feu au Palais Emir Abdelkader 0 2014-04-10 04:21 PM
Un influent commandant rebelle syrien succombe ses blessures Emir Abdelkader 0 2013-11-18 02:18 PM
Rebelle | Blue-Ray 3D | Multi-Langues dvdrip seifellah 0 2013-04-28 01:30 PM
La Ferme se rebelle [BRRiP] [FRENCH] [AC3] dvdrip seifellah 0 2013-04-27 06:17 PM
Mali : Iyad Ag Ghali, rebelle dans l'me Emir Abdelkader 0 2013-03-19 06:29 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-10-03
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Tunisie : Menzel Bouzaiane la rebelle

Tunisie : Menzel Bouzaiane la rebelle




À l'avant-garde de la contestation en dcembre 2010, les habitants de cette petite localit du centre de la Tunisie n'ont gure rcolt les fruits de leur lutte. Mais ils ne dsarment pas. Reportage.
En plein centre de la Tunisie, 70 km au sud de Sidi Bouzid, berceau de la rvolution, se trouve la petite commune de Menzel Bouzaiane. Avec ses 6 000 habitants, la localit s'est peu peu impose comme le symbole de la rsistance des idaux *rvolutionnaires face la tentation *autoritaire du rgime l'approche des lections. La ville o est tomb, en dcembre 2010, le premier martyr de la rvolution subit aujourd'hui de plein fouet la rpression qui frappe l'ensemble des mouvements sociaux dans le pays. Ici, le combat pour la justice sociale et la dignit engag il y a bientt quatre ans est loin d'tre termin.
Vendredi 24 dcembre 2010, Menzel Bouzaiane est en tat de sige. Environ 1 800 policiers y ont t dploys afin de prvenir toute vellit d'insurrection, alors que, quelques kilomtres au nord, Sidi Bouzid s'est soulev peu aprs la tentative d'immolation par le feu du jeune Mohamed Tarek Bouazizi, qui dcdera le 4 janvier. Aprs l'chec des ngociations entre les habitants et les forces de l'ordre, qui refusent de se replier, des rumeurs commencent courir : "Ils vont tout simplement raser la ville, la brler et la rduire nant."
En fin d'aprs-midi, le soulvement commence. Le poste de la garde nationale et ses vhicules sont incendis. Un premier manifestant tombe sous les balles de la police, suivi bientt d'un deuxime, qui succombera ses blessures l'hpital. Les policiers se replient enfin. La rbellion gagne progressivement le pays, puis la capitale, o les jeunes s'empressent de rejoindre les manifestations qui feront chuter, le 14 janvier 2011, le rgime Ben Ali.
Devoir de mmoire
Encore aujourd'hui, les jeunes de Menzel Bouzaiane ressassent l'envi le film de la rvolution. Safouane Bouaziz, une figure de la contestation locale, raconte qui veut l'entendre le droulement de ces folles journes de dcembre. "C'est important de se souvenir, de rpter la vrit contre ceux qui voudraient modifier l'Histoire, explique-t-il. Les jeunes de la rvolution, c'est nous !" De son ct, Jamel, 33 ans, s'est improvis archiviste des protestations. Ce photographe et militant garde prcieusement chez lui les vidos et les photos des vnements du 24 dcembre. Assis devant son ordinateur personnel, il revit l'histoire et, sous le regard de son jeune fils, se souvient "du sifflement des balles et du sang des martyrs".
Depuis, les habitants de Menzel Bouzaiane ne cessent de tirer la sonnette d'alarme. Alors que la Tunisie s'enfonait petit petit dans les mandres institutionnels de la transition, la situation sociale et conomique dans les rgions intrieures n'a en effet pas vraiment chang. Touche par un chmage endmique et une prcarit grandissante, la jeunesse, qui fut l'origine de l'tincelle rvolutionnaire, a du mal se reconnatre dans les tractations politiciennes l'oeuvre dans la capitale.
Aujourd'hui, Menzel Bouzaiane, le climat insurrectionnel est toujours palpable. Rejaillissant rgulirement, la colre s'exprime par soubresauts, comme le 25 juillet 2013 quand, aprs l'annonce de l'assassinat du dput Mohamed Brahmi, le poste de police a t brl pour la troisime fois. Mais la rvolte s'exprime aussi de manire plus pacifique, dans les nombreux tags et pochoirs qui ornent les murs de la ville.
Lorsque le train du phosphate entre en gare et qu'il soulve sur son chemin des nuages de poussire jaune, Menzel Bouzaiane prend de faux airs de dcor de western. Quatre fois par jour, le train traverse la ville de part en part pour relier les mines de Gafsa, l'ouest, au port de Sfax, sur la cte est. Parfois, ce ballet ferroviaire est interrompu par des protestataires qui maintiennent le train quai.
Depuis que le gouverneur de la ville a t "dgag", le blocage du phosphate est l'un des derniers moyens pour les habitants de faire valoir leurs droits. Si cela entrave son travail, Tahar, chef de gare originaire de Gafsa, comprend leur colre : "Bien sr, a perturbe le trafic. Mais la situation n'est pas tenable, les gens d'ici ont le droit de protester pour leur dignit."
Cette protestation quasi permanente n'est videmment pas du got des autorits, qui aimeraient tourner une fois pour toutes la page de la rvolution. D'o la loi d'amnistie du 2 juin 2014 pour les auteurs de violences lies aux actes rvolutionnaires entre le 17 dcembre 2010 - date de l'immolation par le feu de Bouazizi - et le 28 fvrier 2011. Safouane Bouaziz aura bientt 31 ans.
Le jour de son anniversaire, il est appel comparatre pour la nime fois devant le tribunal de grande instance de Sidi Bouzid. Comme douze autres jeunes de Menzel Bouzaiane, il est accus ple-mle d'atteinte au drapeau, de menace contre fonctionnaire, mais aussi de l'incendie du poste de la garde nationale et d'entrave la circulation d'un train de marchandises.
Jugs pour des faits remontant un peu moins d'un an, ces jeunes ne sont pas protgs par la loi d'amnistie. Pour beaucoup, celle-ci tend circonscrire la rvolution une priode limite et concourt clore les dbats autour des questions de justice sociale et d'galit. Et criminaliser les mouvements sociaux. "Ce sont tous les mouvements rvolutionnaires tunisiens, actuels et futurs, qu'il faut arrter de criminaliser", plaide Safouane, qui voit dans la succession de procs autant "d'indices du retour de la dictature".
Sur les murs du bureau de poste des inscriptions appellent les citoyens ne plus payer leurs factures d'eau et d'lectricit.
Pour lui, il ne fait aucun doute que le verdict sera en grande partie conditionn par les rsultats des lections d'octobre et novembre prochains. "Si les islamistes passent, pour moi c'est la prison assure", affirme-t-il. Dans l'attente de son jugement, il reste libre de circuler dans le pays. Un moindre mal pour ce jeune homme qui a d se cacher plus d'un an et demi dans sa ville pour chapper la police.
Autogestion ? Pourquoi pas.

En attendant, la petite localit a appris ne plus compter ni sur la police ni sur le gouvernement pour grer ses affaires. "Depuis un an et demi que les forces de l'ordre ont quitt la ville, il n'y a eu aucun problme", explique un habitant. Sur les murs du bureau de poste, en face du btiment dsaffect de la garde nationale, des inscriptions appellent les citoyens ne plus payer leurs factures d'eau et d'lectricit. Un certain nombre d'initiatives ont galement vu le jour pour donner aux jeunes une alternative aux cafs, seuls lieux de runion et de divertissement de la localit.
Saloua Chnenni, 31 ans, est coordinatrice Radio MB, une radio locale qui met sans autorisation depuis le 24 dcembre 2013. "On a choisi cette date symbolique pour lancer la premire mission", explique-t-elle. Diffusant sur internet et sur la bande FM partir d'un petit metteur bricol, Radio MB donne la parole aux citoyens et propose quotidiennement des missions sur les ralits locales.
"Nous tions trois bnvoles au dpart. Maintenant, nous sommes douze, dont 90 % de jeunes femmes", se flicite la coordinatrice. Dans l'ancien local de l'ex-parti au pouvoir transform en maison de jeunes, on diffuse dsormais des documentaires sur la rappropriation des usines en Argentine. L'ide fait son chemin. À la sortie du village, un tag en noir le confirme : "Autogestion ? Pourquoi pas."




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Tunisie : Menzel Bouzaiane la rebelle




08:51 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,