> >

[] [ ]

Larme en guerre contre la communication

(Tags)
 
Nous sommes en guerre contre Isral, pas contre le Hamas Emir Abdelkader 0 2014-07-21 12:43 PM
Le ministre de la Communication porte plainte contre Numida News Emir Abdelkader 0 2014-07-17 11:43 PM
le RCD alerte contre la guerre des clans Emir Abdelkader 0 2014-04-06 11:43 PM
Documentaire : Tiguentourinela guerre contre lAlgrie Emir Abdelkader 0 2014-01-01 04:16 PM
Guerre du Rif, guerre chimique et de la civilisation contre la barbarie Emir Abdelkader 0 2013-10-27 04:51 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-10-03
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,944 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Larme en guerre contre la communication

Larme en guerre contre la communication






Les no-terroristes matrisent davantage que leurs ans les nouveaux circuits de communication. Largue, notamment sur les rseaux sociaux, larme algrienne na dautre choix que dentamer sa mue.


Le terroriste ne veut pas que beaucoup de gens meurent. Il veut que beaucoup de gens sachent. La phrase est attribue au philosophe franais Raymond Aron, dcd au dbut des annes 1980. Trente ans plus tard, elle rsonne avec acuit au regard des outils adopts par Jund Al Khilafah. En huit jours, les disciples de Daech ont post trois vidos sur internet. La premire pour revendiquer lenlvement de lalpiniste franais Herv Gourdel. La seconde met en scne sa sordide dcapitation. La dernire en date renouvelle le serment dallgeance lEtat Islamique. Les terroristes y sont une trentaine, dix fois plus nombreux que sur le premier enregistrement.
Surtout, une quinzaine apparat visages dcouverts. Comme pour narguer le pouvoir au moment o le ministre de la Justice, Tayeb Louh, annonce quune partie des ravisseurs a t identifie. L encore, Raymond Aron la crit : le terroriste recherche davantage limpact psychologique que militaire. Les rcents travaux des allemands Birgit Bräuchle, Michael Schnegg et Julia Pauli le confirment. Limage nest plus seulement un moyen dinformation, mais une arme dans le conflit pour internationaliser une situation locale et amasser des soutiens lextrieur.
Do cette question : Jund Al Khilafah a-t-il gagn la guerre de la communication ? Trop tt pour le dire. Mais le groupe a assurment remport la premire bataille. 29 septembre. Nous tentons de joindre le ministre de la Dfense nationale (MDN) pour savoir si le ratissage progresse dans le Djurdjura. Nous parlons un premier interlocuteur, qui nous en passe un second, puis un troisime, jusqu atterrir la Direction de la communication, de linformation et de lorientation (DCIO), seule interface dchanges entre larme et les journalistes. Est-il possible de parler au porte-parole ? Silence au bout de la ligne. Euh Madame, il ny a pas de porte-parole larme. Et le Gnral Boualem Madi ? Je lai entendu la radio publique avant lt.
Rponse immdiate : Cest le directeur de la communication, pas le porte-parole. Mais vous ne pouvez pas avoir accs lui comme a. Une procdure stricte a t tablie, dcline par notre interlocuteur : Vous voulez des informations ? Pas de problme. Vous nous envoyez un fax ou un mail avec votre demande. On vous rappellera pour vous fixer un rendez-vous Ben Aknoun. Vous venez au rendez-vous. Vous dtaillez votre demande. On ltudie. Et aprs on vous dit si cest possible ou pas. Inou ? Kafkaen ? Hors du temps ? Les qualificatifs manquent. A lheure du web et des chanes dinformation en continu, la communication de lArme nationale populaire parat en dcalage avec le tempo mdiatique. Quand on a une information donner, on envoie un communiqu par fax aux rdactions, ajoute la DCIO. Difficile de faire moins ractif.
Rseaux
Linstance est pourtant dote dinstruments pour communiquer efficacement. Il y a dabord lEtablissement des publications militaires, qui dite depuis 1963 la revue El Djeich. Il existe aussi une Entreprise militaire de production audiovisuelle, qui fabrique les supports son et vido. Sur le papier, cest suffisant pour nourrir le robinet images et le flux continu dinformation. Mais les lenteurs ne viennent pas tant des outils existants que des circuits de validation. Exemple avec la rdaction dun communiqu de presse. A la DCIO, nous demandons qui en a linitiative. Je ne comprends pas votre question, lude la personne au bout du fil. Nous insistons : Qui les crit ? Une plume de la DCIO ?
Le directeur de la communication lui-mme ? Un membre du cabinet du ministre ? Qui tient le stylo et qui dcide du contenu ? Gn, linterlocuteur finit par nous faire savoir quil nest pas habilit rpondre la question. A la Dfense aussi, la bureaucratie dnonce par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, fait fureur. Les consquences sont beaucoup plus graves. Face aux terroristes, larme semble largue, malgr les victoires enregistres sur le terrain, comme lopration mene avec succs en janvier 2013 Tinguentourine pour mettre fin la prise dotages sur le site gazier.
Le diplomate amricain Richard Holbrooke se demandait en 2002 comment un type dans une caverne pouvait gagner la bataille de la communication contre les socits dinformation. Cest l tout le paradoxe des groupes terroristes : russir sapproprier les nouvelles technologies pour faire rayonner une idologie moyengeuse. Au dbut des annes 2000, Al Qada envoyait ses vidos la chane qatarie Al Jazeera. Oussama Ben Laden expliquait alors au mollah Omar que 90% de la bataille a lieu dans les mdias et 10% sur un champ de bataille. Aujourdhui, Daech se sert de YouTube pour diffuser ses vidos, Twitter pour transmettre ses messages dans plusieurs langues, et Facebook pour enrler de jeunes recrues. En comparaison, larme algrienne est peu prsente sur les rseaux sociaux. Certes, il existe une page facebook de lANP. Non certifie, elle est en outre trs peu alimente. Les photos postes font penser aux affiches de lex-URSS. Un paradoxe de plus : quand les terroristes font de la communication, les autorits semblent se cantonner la propagande.
Crise
Au dynamique, la DCIO prfre le statique. En tmoigne larchitecture mme du site web du MDN, dvelopp en Flash. Un format inadapt aux sites de contenu. Mme logique quand le communiqu est privilgi la confrence de presse. Au lendemain de lenlvement dHerv Gourdel, une question se pose : combien dhommes sont dploys sur le terrain ? Chaque titre de presse avance un nombre. Nous appelons une source proche de la Prsidence. Auprs de qui est-il possible davoir linformation ? Une cellule de crise a-t-elle t installe au ministre de la Dfense ? A lIntrieur ?
La personne clate de rire : Sans vouloir vous offenser, je ne crois pas que lon fasse ce genre de choses. Cela a pourtant exist par le pass. Un pass pas si lointain. En plein mois de juillet, le vol AH5017 affrt par Air Algrie scrase au Mali. A son bord, une centaine de personnes. Pas une ne survit. En quelques heures, les ministres du Transport, des Affaires trangres et de la Communication se mettent en branle pour organiser la prise de parole. Amar Ghoul sera le visage mdiatique de la crise. Ramtane Lamamra et Hamid Grine tiennent une confrence de presse commune avec lui pour aborder les diffrents volets de lenqute. La veille, les tlvisions sont autorises filmer le centre nvralgique des oprations.
A laroport Houari Boumedine Alger, une salle est transforme en cellule de crise. Une war room comme on en voit dans les sries amricaines. Pourquoi ce qui est possible dans le civil semble si compliqu dans le militaire ? La communication obit pourtant quelques rgles simples. Comme celle de la reprsentation et du symbole. A cet gard, The Situation Room est un chef duvre. La clbre photographie prise par Pete Souza au sous-sol de la Maison-Blanche montre Barack Obama au ct de lquipe de scurit nationale le jour de llimination dOussama Ben Laden. Les terroristes aussi se conforment des codes. Sur leur dernire vido, les membres de Jund Al Khilafah sont en arc de cercle autour de lun des chefs. A limage, divers emblmes : le Coran, les armes, les munitions et le drapeau de Daech. Le choix de leur victime est lui-mme symbolique. Herv Gourdel ntait pas une personnalit publique.
A travers lui, cest la France en tant quEtat qui est vise. La dimension symbolique est lun des points faibles de la communication militaire en Algrie. Autre lacune : lincomprhension du fonctionnement des rdactions qui engendre une mfiance rciproque dvastatrice en priode de crise. Dans dautres pays, des stages de pression mdiatique sont organiss par larme. Hier par exemple, le ministre de la Dfense franais organisait une simulation de cyberattaque terroriste. Les journalistes participent ces exercices. Le bnfice est double. Les mdias apprennent connatre le monde militaire. Les militaires se prparent tre assaillis de questions de journalistes. On appelle cela un mediatraining. Une pratique quasi-inexistante en Algrie. Larme algrienne a assurment un savoir-faire. Ne reste plus qu le faire savoir.

Neila Latrous




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Larme en guerre contre la communication




07:47 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,