> >

[] [ ]

Il y a une espce de retour du colonial

(Tags)
 
Michel Collon : Isral est un Etat colonial ... Emir Abdelkader 0 2014-08-12 01:09 AM
Lhritage colonial continue de miner lAlgrie Emir Abdelkader 0 2014-08-01 06:10 PM
Le prsident Hollande reconnat un systme colonial... Emir Abdelkader 0 2012-12-20 02:39 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-10-06
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Il y a une espce de retour du colonial

Assa Kadri : Il y a une espce de retour du colonial






Le Pr Assa Kadri est sociologue, directeur de linstitut Maghreb-Europe luniversit Paris VIII


-Quel rapport entretiennent les lites algriennes et llite politique en particulier, avec la France, ancienne puissance coloniale ?

Trs complexe analyser. Impossible en deux mots. Les Algriens en gnral et les lites algriennes en particulier entretiennent un rapport schizophrnique avec la France. Un rapport dune extrme contradiction et ambigut. Que ce soit au niveau le plus haut du politique, des lites intellectuelles agrafes au systme politique ou au niveau de la population en gnral. Un rapport dcoder la fois dun point de vue social, culturel et politique mais aussi, jallais dire : psychanalytique. Cette ambigut fait que les Algriens sont dune double contradiction : la fois, ils rcusent la France, la dnoncent au nom du nationalisme, de lhistoire nationaliste, mais en mme temps ils sont dans une forme de demande, de rapport de proximit.


A croire que les Algriens ne vont et ne rsident en gros quen France. Alors que pour limmigration marocaine, elle occupe lespace monde : en Hollande, en Espagne, au Canada, aux USA cest quasiment une diaspora qui se constitue. Les Algriens sont tous quasiment tablis en France mme si on constate un frmissement pour le Canada et les USA. Mais massivement, ils sont plus de 3 millions dAlgriens, voire 4 millions si on y ajoute les rsidents, les binationaux. Les Algriens, visiblement, ne connaissent de destination que la France o chacun, comme les Franais dailleurs, a eu un membre de sa famille qui a eu aussi affaire lAlgrie.


Donc, rapport la fois de proximit, de distance, rapport de je taime moi non plus, rapport de dfiance, de critique, voire virulente mais aussi quasiment dappropriation, possession, cest--dire au fond, cest notre monde, on le connat, ils nous connaissent. On vient sy soigner, y envoyer ses enfants pour faire des tudes. On a de la famille, des amis, on y vient passer quelques jours Cette contradiction, on la retrouve tous les niveaux y compris au niveau de la reprsentation que se font les Algriens sur leur migration. Les discours sur les binationaux sont extrmement ambigus. On les revendique, ils sont les ntres. Quand ils russissent, on les fait venir, artistes, footballeurs, mais en mme temps, on les dnonce y compris au plus haut niveau.
Ah, les binationaux ont choisi dtre l-bas, pour certains mme ce sont carrment des tratres Que dire des dirigeants algriens qui dnoncent la France mais sollicitent ses cartes de rsidence, viennent sy soigner (). Je ne sais pas si cest des discours usage interne, mais les Algriens savent trs bien que beaucoup de leurs dirigeants sont tablis en France o il ny a pas une seule famille proche ou du systme politique, ou de cette classe moyenne suprieure qui ne pense pas y scolariser ses enfants. Un cryptonationalisme satur en somme de contradictions. Des contradictions qui prennent parfois des allures incomprhensibles. Je vous donne un exemple. Jtais invit une confrence sur limmigration au centre culturel franais. Jai invit un collgue algrien la confrence, un cryptonationaliste. Il vient mais refuse dentrer au CCF : Jentre jamais dans ces lieux. Une ancienne caserne, la caserne Plissier o on a tortur je ne viens pas chez les Franais. Je lui fais remarquer que deux semaines auparavant, il tait Paris, en bord de Seine. La Seine o la police de Papon avait par ailleurs jet des Algriens. Comment expliquer ces comportements ? Il y a l assurment de la schizophrnie, du ddoublement de personnalit.


-Un peu aussi de ce complexe du colonis黅

Il y a de a. De ce que justement Albert Memmi dcrivait. Il y a surtout de la faiblesse de lautonomie de lindividu. Lindividu est pris dans de telles contraintes, impositions et problmatiques idologiques, nationalistes, sur les fondamentaux, etc., les gens taient socialiss cet ensemble de contraintes pour pouvoir y mettre de la distance, oprer les ruptures. Or, ceci ne peut se faire si lindividu nest pas libre, nest pas mme dassumer ses choix, en finir avec la double vie. La vie publique et la vie cache.


-Quels impacts peuvent entraner, selon vous, ce type de rapports dobligs, de demande et sollicitation quentretiennent justement avec la France des compartiments importants de ces lites politique, scientifique, conomique ?

La France donne des carottes finalement pour faire avaler sa domination. Ce sont des formes de leurre pour imposer sa domination mais justement, la population nest pas dans a. Elle est consciente mais si on peut penser que lAlgrie de lintrieur ce nest pas son problme ou mme pas au courant. Ces leurres servent agrafer, dominer la socit. Il sagit de formes cules de leurre. Il faudrait aller trs loin dans lmancipation de ces catgories de nationalisme et construire une socit la fois de participation citoyenne et de responsabilit pour que les gens assument ces contradictions.


Ce double discours, cest trs fort, tient de lhistoire de la guerre de Libration nationale. Il tient aussi de la construction de la mythologie nationale. Du roman national. Cest--dire : le peuple algrien a consenti un million et demi de chouhada (martyrs) ; il sest lev comme un seul homme et exit toutes les contradictions que le roman national charriait. Par exemple : au 19 mars 1962, au cessez-le-feu, il y avait dans la Wilaya III, 2200 ou 2300 djounoud encarts. De vrais djounoud qui ont survcu aux oprations militaires de pacification. Au 5 juillet 1962, ils taient 11 000 dans la mme wilaya. Pareil pour les autres wilayas o le nombre avait aussi t multipli par 5 ou 6. Cest ce qui fait quaujourdhui, on se retrouve avec un plus dun million et demi danciens maquisards. Jirai plus loin. Noublions pas que beaucoup dAlgriens taient du ct franais : 120 000 suppltifs, 24 000 engags, 20 000 appels, plus les groupes dautodfense.


-Hizb Frana, le parti de la France, est-il si majoritaire que a ?

Tous ces lments avaient t occults par leuphorie de lindpendance. Et dailleurs, au sein du systme politique, on le reconnat aujourdhui. Dans une phase de reconstruction post-indpendance, mme du temps de Boumedine, de rconciliation, on se devait de prendre tout le monde en charge. En gros, on devait accepter que des Algriens se soient agrafs au systme qui avait besoin de se lgitimer en intgrant aussi bien les dserteurs de larme franaise que ceux qui taient carrment du ct franais. Ça t fait au niveau politique, au niveau le plus haut, mais dans la socit, cest rest du domaine du refoul. Ce refoul qui se manifeste jusquau jour daujourdhui. Dans les traditions familiales, notables, on le sait, en Algrie, de grandes familles, qui ont pris part la Rvolution, taient la fois trs proches du pouvoir politique, vivent entre ici et l-bas, mais tiennent un discours hypernationaliste


Il y a certaines classes sociales en Algrie qui ont fait le choix de mettre plusieurs fers au feu. Un enfant du ct de la Rvolution et un autre ct franais. Tout sest jou vers la fin de la guerre lorsque se profilait lindpendance. Le refoul, mais il y a aussi le fait que beaucoup dAlgriens sont en France, y ont de la famille, par le fait de lhistoire concrte. Ces va-et-vient permanent et puis il y a, ce besoin de se lgitimer en permanence avec lide nationaliste qui, bien qucule, continue fonctionner encore chez certain groupes sociaux avec des arguments du genre : en France, on vient pour des soins parce que cest plus srieux etc. Et ce discours, on le tient tous et on dit souvent : ah, on a de bons mdecins qui font le bonheur de la France, que le systme de sant franais est meilleur, etc.


Des contradictions qui procdent donc de plusieurs dimensions, mais... Pour les lites politiques, si on est dans une logique encore plus radicale, je dirais quil y a une compradorisation de lAlgrie, plus grande quelle ne la t dans les annes post-indpendance. Au fond, il y a une espce de retour du colonial. LAlgrie est quasiment en lien de dpendance vis--vis du systme franais. Et de toute faon, lAlgrie est dpendante. Ce sont les Chinois qui construisent les infrastructures, les Franais qui grent les aroports, le tram, le mtro, les cimenteries, les services O sont les Algriens ? Pour les questions darbitrage, on a recours des bureaux dtudes trangers : on est dans une forme de dpendance. Luniversit algrienne ne produit rien ou peu de gens capables. Nous avons de vieilles gnrations qui se maintiennent par-ci par-l, mais le pouvoir politique a dj fait limpasse sur luniversit, sur la formation dlites comptentes. Il a anesthsi la jeunesse, la socit entire, pour se maintenir. On est donc dans une situation de dpendance fonctionnant en direction du ple classique imprialiste et dans une hirarchie de proximit : France, USA, la Grande-Bretagne et lEurope en gnral.


-Pensez-vous que la diaspora algrienne peut, comme dans les annes 20 et la naissance du mouvement national dans limmigration, tre appele jouer un rle dterminant ?

Jai toujours pens que la chance de lAlgrie rside dans ses diasporas. Cest au sein de limmigration quest ne lide dindpendance algrienne. LEtoile nord-africaine, le PPA sont ns Nanterre, au sein de cette immigration, en contact avec le monde ouvrier, des luttes sociales. Cest ici, en France, que lide dindpendance est ne. Aujourdhui, cest une chance pour lAlgrie que de disposer de ces diasporas. Regardez le rle capital jou par les diasporas indienne, chinoise dans le dcollage conomique de leurs pays dorigine. Les dirigeants de ces pays ne tarissent dailleurs pas dloges sur elles. Je pense quil peut y avoir quelque chose qui peut dmarrer dici.
Cest une immigration qui sest confronte au monde moderne, qui a dvelopp des formes dacculturation dans ces changes, ce sont des lments de progrs. Il y a des comptences partout : des jeunes, des binationaux, ns ici de parents algriens, de nationalit franaise, extrmement bien forms mais qui se trouvent tre mpriss parfois en Algrie. La diaspora peut effectivement tre un dclencheur. Et cest ce qui nourrit dailleurs les peurs du pouvoir, car cette migration dsigne une autre voie dmancipation. La schizophrnie dont on parlait tout lheure, elle sadresse aussi aux migrs qui sont motif de fiert, parfois, traits de tratres, de vendus, de Hizb Frana.
Lautre voie dmancipation quelle montre, par lextrieur, est perturbatrice de lordre national. Russir ltranger est un mauvais exemple donner pour le local. Dailleurs le pouvoir algrien a toujours cherch contrler cette migration et ce du temps dj de lAmicale des Algriens en Europe ou travers les ministres de la Communaut algrienne ltranger alors que celle-ci sest diversifie. Cette migration, pour peu quon lui fasse confiance, pour peu que les conditions lui soient runies, et que le pouvoir politique soit sincre, nest pas une chance pour lAlgrie, cest La chance de lAlgrie. Et ce vu lanesthsie gnrale dans laquelle ont t plongs les jeunes Algriens l-bas, elle peut tre un aiguillon faire voluer les choses.


-Navez-vous pas limpression que les Algriens revivent indfiniment lExodus ?

Ça fuit tous les jours. Mais, il faut tout de mme relativiser. On est dans des processus terribles : la fois de crise identitaire, de crise conomique profonde, de crise de reprsentation, de lgitimit du pouvoir, de crise de construction dun projet commun qui runit les Algriens. Et dans une situation de crise quest-ce qui reste aux Algriens si ce nest de rsister ou de se complaire dans lindiffrence ou de partir pour donner du sens leur vie en oprant les ruptures ncessaires. Si ce processus tend saggraver, cest parce que les Algriens ne voient pas se construire un projet davenir. Dans les annes 1970, en dpit du pouvoir fort de Boumedine, des pnuries, les Algriens ne voulaient pas quitter leur pays. On constate aujourdhui une espce de dlitement social, un miettement de lindividu, une perte de substance de la socit.
Cependant, ce phnomne, on le retrouve aussi dans beaucoup de rgions du monde, parce que nous sommes dans un moment de globalisation librale. Cest pour a quil faudrait relativiser. Mais dans le cas algrien, il y a les conditions favorables pour pouvoir construire, donner de lespoir aux gens. Je pense que ce phnomne va saccentuer, sauf sil y a transformation du politique mme damener les Algriens envisager et de projeter leur avenir en Algrie. Aprs la chute du mur de Berlin, en France , on parlait de dferlement imminent de hordes qui arrivaient des pays de lEst. En ralit, il nen fut peu ou presque rien. On avait prtendu la mme chose la chute du rgime de Ben Ali. Ctait pareil.
Lautoritarisme ayant disparu et le stock des 15 000 Tunisiens partis ltranger puis, les gens se sont mis construire leur avenir dans leur pays. Quand les gens ont la possibilit de participer, de se raliser dans leur socit, de lutter pour changer les choses, a donne de lespoir mais pour le moment cet espoir nest pas prsent parce quil y a un verrouillage complet de la socit, des lites empches de circuler, des groupes maffieux qui semparent de lEtat, groupes auxquels sadosse le systme et qui sont en train de le dvorer. Les Algriens ne veulent pas la lune.




Mohand Aziri




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Il y a une espce de retour du colonial




06:46 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,