> >

[] [ ]

France : musulmans au bord de la crise de nerfs

(Tags)
 
Nous, musulmans de France, disons halte la barbarie Emir Abdelkader 0 2014-09-26 07:15 PM
les musulmans de France appels se rassembler Emir Abdelkader 0 2014-09-25 12:04 PM
Le Mondial des Fennecs et la vague de racisme anti-Algriens en France France Emir Abdelkader 0 2014-07-09 08:52 AM
Crise diplomatique entre le Maroc et la France Emir Abdelkader 0 2014-06-20 08:51 PM
Crise Maroc-France : des milliers de manifestants Rabat Emir Abdelkader 0 2014-02-26 02:45 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-10-07
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,937 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool France : musulmans au bord de la crise de nerfs

France : musulmans au bord de la crise de nerfs




Condamner de la manire la plus nette les atrocits du prtendu État islamique ? Bien sr, a va de soi. Mais tre en permanence somm par les islamophobes de se "dsolidariser" des barbares est assurment exasprant.
Ds l'annonce, le 24 septembre, de l'assassinat en Kabylie du guide de montagne Herv Gourdel, les mdias se sont empresss de faire ragir les musulmans de France cette ignominie. Jamais on avait autant vu, lu et entendu de reprsentants de la deuxime religion du pays ! Les manifestations devant la Grande Mosque de Paris ou dans les rues de la capitale n'ont en revanche pas attir grand monde. Il n'y a qu' Lyon, le 1er octobre, que le recteur de la mosque, Kamel Kabtane, le cardinal Philippe Barbarin et le grand rabbin Richard Wertenschlag sont parvenus mobiliser les foules.
Oui, les musulmans interrogs ont dit leur indignation face la barbarie. Ils ont cri "nous sommes tous des Herv Gourdel". Comme leurs coreligionnaires britanniques, inventeurs sur Twitter d'une campagne #NotInMyName, ils ont clam que ce meurtre ne pouvait pas avoir t commis en leur nom. Et ils ont pleur de compassion pour "Herv" et sa famille. Mais non, mille fois non, ils ont refus de se justifier et de se "dsolidariser" de ces pratiques barbares pour la simple raison qu'ils n'en ont jamais t "solidaires".
>>Mort d'Herv Gourdel : la justice algrienne a lanc des poursuites contre 15 suspects
Ils ont vu, juste titre, dans ces exigences une manifestation d'islamophobie, la palme revenant une tribune publie par Le Figaro sous le titre "La barbarie oblige l'islam l'autocritique". Et une question pose sur son site figaro.fr : la condamnation par les musulmans de France des exactions de l'État islamique est-elle "suffisante" ? On sait que la plupart des victimes de cette organisation sont musulmanes...
Unanimes, ils ont rpondu qu'ils condamnaient lesdites exactions en tant que citoyens franais et/ou en tant qu'tres humains, mais certainement pas en tant que musulmans. Le site de l'Observatoire national contre l'islamophobie a mis en ligne la photo d'un bonze bouddhiste avec cette simple question : "Dois-je m'excuser pour le gnocide des Rohingyas [une ethnie musulmane] en Birmanie ?" Et aussi la photo d'un couple de Juifs franais interpell en ces termes : "Doit-on s'excuser pour le massacre de civils en Palestine ?"
Directrice du Centre de prvention contre les drives sectaires lies l'islam (CPDSI), Dounia Bouzar enfonce le clou : "Est-ce qu'on demande au pape de se dsolidariser des suicides collectifs du Temple solaire ? Non, parce qu'on sait trs bien que cette secte ne reprsente pas la foi catholique. De mme, les fous qui se prtendent jihadistes et manipulent les versets du Coran ne sont pas reprsentatifs des musulmans."
Psychopathologie
Comment une telle drive a-t-elle pu se produire ? "À l'cole, l'hpital ou dans le milieu des travailleurs sociaux, on est dans l'incapacit de distinguer l'orthodoxie religieuse de la drive radicale. On a donc islamis des comportements qui n'avaient rien voir avec l'islam, estime Dounia Bouzar. Nous devons fournir aux parents des indicateurs qui annoncent le glissement d'un jeune vers un comportement sectaire. Oublions les signes religieux : un gamin peut, midi, manger des petits pois aux lardons et, le soir, se consacrer au jihad. Cela relve de la psychopathologie, pas de la religion."
La communaut musulmane avait jusqu'ici tendance faire le gros dos face l'islamophobie ambiante. "C'est en train de changer, analyse l'universitaire Olivier Roy. On assiste l'mergence d'une classe moyenne dont les membres essaient de se dfinir la fois comme citoyens et comme croyants. Ce sont eux qu'on a entendus et lus aprs l'assassinat de Gourdel. Mais ils ne se reconnaissent pas dans les institutions officielles qui dbitent un discours sur "l'islam, religion de paix", ritournelle laquelle personne ne croit."
Olivier Roy incrimine les gouvernements, de droite comme de gauche, qui ont "coopt la tte de ces institutions des Algriens et des Marocains, mais pas des Franais musulmans reprsentatifs de cette classe moyenne". Ne peut-on envisager la cration de nouveaux organismes qui fassent la part plus belle aux jeunes las des querelles de minaret ? "Il va y en avoir, rpond-il. Beaucoup sont favorables la cration d'une sorte de Crif [Conseil reprsentatif des institutions juives de France] musulman. Le problme est que ces musulmans sont devenus de vrais Gaulois. Trs diviss, ils ont du mal se mettre d'accord !"
Certains, tel Abderrahim Hafidi, animateur de l'mission Islam sur France 2, qui se rclame de feu Mohammed Arkoun, professeur d'histoire de la pense islamique la Sorbonne, veulent aller plus loin dans l'volution doctrinale. "Si l'on veut sortir de ces tragdies rptition, explique-t-il, et empcher le dvoiement de notre Coran par des fous, nous devons lever les cltures qui paralysent la pense, refonder la place de la religion dans le monde moderne et, par-dessus tout, proclamer un humanisme religieux. Ce qui veut dire accepter l'autre avec ses diffrences, comme nombre de musulmans le font d'ailleurs depuis un sicle."






 

()


: 1 ( 0 1)
 

France : musulmans au bord de la crise de nerfs




05:12 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,