> >

[] [ ]

Rvolte du 5 octobre 1988, 26 ans aprs

(Tags)
 
5octobre 1988, 26 ans aprs Emir Abdelkader 0 2014-10-06 12:31 PM
La rvolte des lycens Bjaa se transforme en insurrection Emir Abdelkader 0 2014-03-03 08:04 AM
Golfe: La rvolte oublie du Bahren Emir Abdelkader 0 2014-02-14 11:19 AM
Evenements dOctobre 1988... Emir Abdelkader 0 2013-10-06 03:04 PM
1988... Emir Abdelkader 0 2013-10-03 12:33 AM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-10-07
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Rvolte du 5 octobre 1988, 26 ans aprs

Rvolte du 5 octobre 1988, 26 ans aprs






Cela fait 26 ans jour pour jour que le 5 octobre fut. Que son onde de choc dferla sur tout le pays parsemant la mort, les larmes, les arrestations et la torture la plus abjecte sur limmensit du Polygone et promettant en retour un espoir. Plus rien ne sera, dsormais, comme avant. Tout a commenc le 19 septembre 1988, lorsque Chadli Bendjedid, dans un discours qui a surpris tout le monde, invite les Algriens se rvolter contre les augmentations des prix, tout en apostrophant le parti et le gouvernement pour leur immobilisme face la situation de crise qui stait installe depuis des mois dans le pays. Lconomie nationale, avait dit le chef de lEtat, tait subventionne par le trsor public et dautres revenus, tels que le ptrole et le gaz qui ne sont pas le fruit de leffort mais () une richesse providentielle. Je dirais quand moi, que cest probablement un frein, car nous avons beaucoup compt sur les revenus faciles. Plusieurs jours auparavant, des rumeurs persistantes ont commenc circuler propos dune marche sur Alger que comptaient organiser les 10 000 ouvriers du complexe SNVI de Rouiba.
Dautres rumeurs persistantes couraient que a allait barder le 5 octobre, prparant la population une confrontation de rue dont elle ne connaissait ni les intentions ni les intrts. En secret, plusieurs militants du PAGS (Parti davant-garde socialiste) semi clandestin, parce que ce parti tait plus ou moins tolr en raison de soutien critique la politique du systme dalors qui tait foncirement gauchisant, sont arrts par la police et torturs dans plusieurs centres, dont le fameux bois de Sidi Fredj. De nombreux autres activistes de partis tolrs connatront le mme sort. La nuit du 3 octobre, des meutes sporadiques clatent dans le quartier populaire de Bab El Oued. Le 4 octobre, cest toute la ville dAlger-Centre qui est livre aux jeunes dlinquants, lexception de quelques quartiers fortement surveills par la police, laquelle, curieusement, avait disparu des rues.
Les magasins dentreprises publiques ont t saccags, quelques difices et parcs de vhicules brls sans que la police ragisse. Seuls quelques agents des services de scurit taient affairs filmer, dans la plus grande discrtion, les pilleurs qui sen prenaient pratiquement tout ce qui avait de la valeur. Les biens privs sont pargns. Comme une trane de poudre, les meutes gagnent les villages et les villes limitrophes, dont Blida, sige de la premire rgion militaire. Pour minimiser les troubles, un des dignitaires du parti unique et non moins prsident de lAmicale des Algriens en Europe, en loccurrence Ali Amar, parlera de chahut de gamins qui a drap. La ralit est tout autre : les meutes du 5 octobre et les journes qui lui ont succd ont provoqu des milliards de dgts et caus des centaines de morts et blesss.
De nombreux citoyens furent, en outre, affreusement torturs. Le 10 octobre, les islamistes, qui ont jou un rle non ngligeable dans les rvoltes de quartiers, dcident de sortir au grand jour en organisant une imposante marche qui les mnera de Kouba Bab El Oued, prcisment devant le sige de la sret nationale, protg par des chars de larme. L, un coup de feu part en direction des militaires, et cest le massacre la mitrailleuse. Officiellement, il y a eu en tout quelque 121 morts. Des sources donnent le chiffre effarant de 500 morts, sinon davantage. Le calme revient peu peu et devant les militants du FLN runis en congrs, le 6e du genre, Chadli dit assumer devant Dieu et les hommes lentire responsabilit de ce qua pu commettre larme. Si javais laiss faire, que serait-il arriv au pays ?, avait-il dclar devant les congressistes.
Les vnements du 5 octobre sont intervenus dans une priode o lAlgrie tait sujette de frquentes pnuries de produits alimentaires. Celles-ci taient provoques dessein, confirment de nombreuses sources, et ce, pour alimenter la colre des citoyens envers le systme. La chute des recettes ptrolires, intervenue ds 1985, rendait illusoire toute reprise conomique. Lespoir dune vie meilleure tait balay. Le pays tait pratiquement au bord de la paralysie. Politiquement, les rformettes par petites doses qui ont caractris la priode 1980-1990, ont t dcides dans le but dasseoir un nouveau modle conomique libral.
On disait de Chadli quil tait un adversaire dclar de Boumediene et de son socialisme spcifique et quil sapprtait changer de systme. La constitution de 1989 libera le champ politique et mdiatique. On ne reconnaissait plus notre tlvision ni nos radios. Les dbats taient libres, les langues dlies et chacun tirait comme il pouvait et le voulait ses plans sur la comte. Des partis furent crs, dautres rhabilits et de surcrot subventionns par lEtat. Cest ainsi qu la faveur de ce quon appelait louverture dmocratique quon a permis au loup de pntrer dans la bergerie. Il sen fallut de peu pour que la dmocratie tant esprer se retrouve dans une thocratie moyengeuse.
Le FIS profitant de la brche sest engouffr pour aussitt aprs dicter aux algriennes et aux algriens de nouveaux comportements alimentaires et vestimentaires. On lavait chapp belle. Aujourdhui, 26 ans aprs, quels acquis comptabiliser lactif de cette date repre dans lhistoire de notre pays ? Certainement, elle a permis aux algriens de sparer le bon grain de livraie, dapprendre que la dmocratie nest pas un systme qui advient ex-nihilo, mais se cultive dans la tolrance et par louverture desprit.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source


Depechedekabylie
 

()


: 1 ( 0 1)
 

Rvolte du 5 octobre 1988, 26 ans aprs




10:47 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,