> >

[] [ ]

O est pass le Prsident ?

(Tags)
 
Condolances du Prsident Bouteflika au Prsident Mohamed Moncef Marzouki Emir Abdelkader 0 2014-07-19 02:00 PM
O est pass le candidat-prsident Bouteflika ? Emir Abdelkader 0 2014-03-17 09:21 AM
le prsident Bouteflika flicite le prsident Mohamed Abdelaziz Emir Abdelkader 0 2014-02-26 05:44 PM
que se passe-t-il en Libye ? Emir Abdelkader 0 2014-02-14 10:38 PM
Lorsque la dmocratie passe par la rue! Emir Abdelkader 0 2013-08-01 01:04 AM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-10-08
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
O est pass le Prsident ?

Labsence de Bouteflika alimente la rumeur : O est pass le Prsident ?






Abdelaziz Bouteflika absent ? Les autorits politiques restent muettes. Les Algriens se posent des questions sur la gestion de lEtat et de la nation.


Labsence prolonge du chef de lEtat, Abdelaziz Bouteflika, alimente les rumeurs les plus folles dans le Tout-Alger. O est pass Bouteflika ? sinterroge-t-on dans les milieux politique et mdiatique. Est-il en Algrie ou ltranger ? Comment se porte-t-il ? Reprend-il ses forces ou son tat de sant sest dgrad ? Les autorits politiques nprouvent aucune ncessit dclairer les Algriens sur autant de questions concernant directement la vie de lEtat et de la nation.
La dernire apparition remonte au 21 septembre
Trs affaibli par la maladie, le Prsident a disparu des crans radars, laissant ainsi la rumeur laborer les scnarii les plus improbables. Lincertitude politique plane alors que le pays fait face des dfis, voire des risques multiformes. En labsence dinformation et de communication officielle sur ltat de sant du Prsident, la rumeur et les spculations prennent le relais. Les cercles politico-mdiatiques susurrent que Bouteflika fait des allers-retours en Suisse pour suivre des examens et des contrles mdicaux en raison dune dgradation subite de son tat de sant que lon sait dj dclinante. Depuis sa prestation de serment au lendemain de sa reconduction pour un 4e mandat dans une atmosphre absurde, Bouteflika na depuis plus pris la parole publiquement. Cest un cas indit dans les annales politiques.
Et pour palier cette carence, son entourage le montre de manire intermittente recevant des dlgations trangres avec des images de la tlvision tatique honteusement truques, comme ce fut le cas quand il a reu le chef du dEnnahdha tunisien, Rached Ghannouchi. Hier encore, la prsidence de la Rpublique, contrastant avec les rumeurs persistantes sur laggravation de ltat de sant du chef de lEtat, a fait part dun mouvement partiel dans le corps de la magistrature. Serait-ce un cas avr dune activit prsidentielle ?
En tout cas, la dernire apparition de Bouteflika, g de 77 ans, remonte au 21 septembre dernier prsidant une runion consacre la scurit. Les Algriens, qui le guettaient le jour de lAd Al Adha pour savoir sil allait accomplir la prire, comme le veut la tradition, ont pu constater quil a brill par son absence. Mais bien avant cela, le prsident franais, Franois Hollande, stait entretenu au tlphone avec le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, et non avec le chef de lEtat. Ce qui aurait fait dire au locataire de lElyse dans les coulisses de lAssemble gnrale de lONU que Bouteflika ne peut plus parler. Une phrase lourde de sens et qui renseigne sur lambiance dominante tant en Algrie que chez les partenaires trangers.
Absent lors de la prire de lAd El Adha
On sinstalle dj et par anticipation dans laprs-Bouteflika. Des scnarii sont chafauds dans les salons feutrs du pouvoir, et dans les capitales occidentales les spculations vont une grande vitesse. Des informations sur des noms de successeurs sont subtilement distilles.Pour une bonne partie de la classe politique algrienne, la vacance du pouvoir est de fait et exige dactionner rapidement larticle 88 de la Constitution pour constater la vacance du pouvoir.
Dautres acteurs politiques, et pas des moindres, ne manquent pas de sinterroger sur la manire avec laquelle sont gres les affaires du pays, tant le Prsident concentre des pouvoirs normes entre ses mains, mais surtout sur lidentit de ceux qui les grent.
Les dcideurs qui psent lourdement dans les choix majeurs se prparent-ils lventualit dune disparition subite du chef de lEtat ? Je crains malheureusement que non, a gliss, sous le couvert de lanonymat, un des candidats potentiels la succession.

Une autre preuve que les dtenteurs du pouvoir politique sont dans un dangereux courtermisme. La reconduction de Abdelaziz Bouteflika pour un 4e mandat, alors quil tait en incapacit avre dassumer ses fonctions prsidentielles, tait une option prilleuse pour le pays.
A court dune alternative mais surtout pas unis sur la dmarche suivre, les dcideurs ont reconduit le statu quo pour traverser la tempte. Mais au final, ils nont fait que reporter la crise. La consquence savre encore plus grave alors que le contexte politique et conomique interne et externe est des plus dfavorables.


Justice Promotions et nomination des chefs de cour

Avec un retard de trois mois, le mouvement des chefs de cour a finalement t effectu hier. Ainsi, 48 nouvelles promotions et nominations ont t dcides par la Prsidence sur proposition du ministre de la Justice, au niveau de la Cour suprme, du Conseil dEtat, des tribunaux et des cours. Parmi les nouvelles promotions figurent 7 femmes, dont lune est nomme, pour la premire fois dans lhistoire de la justice algrienne, procureur gnral prs la cour de Boumerds. Il sagit de la prsidente de la chambre daccusation prs la cour dAlger, qui se voit ainsi hisse au plus haut rang de responsabilit. A signaler galement que ce mouvement comporte des fins de mission de chefs de cour, ainsi que des mutations. De mme quil est important de prciser que le procureur gnral prs la cour dAlger, Belkacem Zeghmati, a t maintenu son poste.

(Salima Tlemani)


Hacen Ouali




 

()


: 1 ( 0 1)
 

O est pass le Prsident ?




08:36 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,