> >

[] [ ]

Le grand mensonge de lÉtat islamique : Les terroristes cest nous

(Tags)
 
"Nous avons suppli les terroristes de librer Herv Gourdel" Emir Abdelkader 0 2014-10-01 11:52 AM
Obama : "Nous chasserons l'Etat islamique o qu'il soit" Emir Abdelkader 0 2014-09-11 06:12 PM
Ghardaa : Nous sommes des rfugis chez nous Emir Abdelkader 0 2014-07-18 02:58 PM
Rapprochons-nous de tout ce qui nous unit Emir Abdelkader 0 2014-02-03 11:56 AM
Le gros mensonge du RCD sur le gnral Khaled Nezzar Emir Abdelkader 0 2013-01-09 02:57 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-10-11
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,948 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Le grand mensonge de lÉtat islamique : Les terroristes cest nous

Le grand mensonge de lÉtat islamique : Les terroristes cest nous



Sous les auspices du Conseil de scurit des Nations Unies, lors dune session prside par Obama, les États-Unis ont appel la communaut internationale adopter des mesures fortes, aux niveaux national et international, afin de limiter le recrutement de combattants pour lÉtat islamique.










Les reportages mdiatiques ne mentionnent toutefois pas que les chefs dÉtat et de gouvernement, conseills par leurs services secrets respectifs, ont approuv la campagne tasunienne contre lÉtat islamique en tant pleinement conscients que le renseignement tasunien tait lartisan tacite de ce groupe, issu dun vaste rseau dentits terroristes djihadistes soutenues par les États-Unis. Les pays sont soit contraints dappuyer la rsolution chapeaute par les États-Unis ou ils sont complices de leur programme terroriste.

Rappelons que lArabie saoudite et le Qatar ont financ et form les terroristes de lÉtat islamique (EI ou EIIL) pour le compte des États-Unis. Isral hberge lEI dans le plateau du Golan et lOTAN, en liaison avec le haut commandement turc, est impliqu depuis mars 2011 dans la coordination du recrutement des combattants djihadistes envoys en Syrie. En outre, les brigades de lEIIL en Syrie et en Irak sont intgres par des forces spciales occidentales et des conseillers militaires.

Tout cela est connu et document, mais pas un seul chef dÉtat ou chef de gouvernement na eu le courage de souligner labsurdit de la rsolution du Conseil de scurit des Nations Unies propose par les États-Unis et adopte lunanimit le 24 septembre.

Absurdit est un euphmisme. Il sagit dune entreprise criminelle sous les auspices des Nations Unies.

Alors que la diplomatie internationale est souvent base sur la tromperie, les mensonges de la politique trangre tasunienne ne sont plus crdibles. Nous assistons leffondrement total des pratiques diplomatiques tablies. La vrit interdite est que lÉtat islamique est un instrument de Washington, un atout du renseignement tasunien. LEIIL nest ni une entit indpendante, ni un ennemi extrieur qui menace la scurit mondiale, telle que le vhiculent les mdias occidentaux.

Alors que tout le monde sait cela, le grand mensonge domine et devient vrit.

La rsolution du Conseil de scurit des Nations Unies invite les États membres mettre un terme au recrutement, lorganisation, au transport, lquipement et au financement des combattants terroristes trangers . La rsolution souligne la ncessit urgente et particulire de mettre en uvre la prsente rsolution lgard de ces combattants terroristes trangers associs lEIIL [État islamique d'Irak et du Levant], au FAN [Front Al-Nosra] et dautres cellules, groupes affilis, dissidents ou drivs dAl-Qaida [...] Mais ces derniers ne sont-ils pas prcisment les combattants de la libert de lopposition forms et recruts par lalliance militaire occidentale dans leur tentative de renverser le gouvernement de Bachar Al-Assad?



Runion du Conseil de scurit des Nations Unies le 24 septembre 2014, prside par le prsident Obama

Les combattants de lEIIL sont les fantassins de lalliance militaire occidentale. Leur mandat tacite est de faire des ravages et de dtruire la Syrie et lIrak en agissant pour le compte des États-Unis. Le but ultime consiste transformer des pays en territoires.



Photo gauche : John McCain avec des dirigeants des entits dAl-Qada en Syrie

Les chefs politiques prsents la session du Conseil de scurit des Nations Unies ont applaudi linitiative des États-Unis contre le terrorisme. Le prsident franais Franois Hollande a soulign le fait que le terrorisme a pris une autre dimension et veut dornavant conqurir des territoires .

Plusieurs allis des États-Unis, dont la Jordanie, la Turquie, lArabie saoudite et le Qatar, lesquels appuient lheure actuelle lEIIL et Al-Nosra, sont maintenant impliqus dans les raids ariens des États-Unis qui cibleraient lEIIL en sol syrien.

La Turquie et la Jordanie ont des frontires communes avec la Syrie. LArabie saoudite et la Turquie partagent des frontires avec lIrak. Limplication militaire directe de ces pays indique un scnario descalade et de guerre confessionnelle stendant de la Mditerrane lAsie centrale.

À cet gard, la Turquie a dj annonc quelle sera implique dans des oprations au sol lintrieur de la Syrie et de lIrak. Le premier ministre Ahmet Davutoğlu, lu rcemment, a annonc (un jour avant la runion du Conseil de scurit des Nations unies) que son gouvernement cherchera obtenir lapprobation du Parlement turc pour intervenir militairement en Irak et en Syrie.

Les enjeux sont une soi-disant zone dexclusion arienne dguise et une justification pour bombarder lIrak et la Syrie en vertu dun mandat de lutte contre le terrorisme, ciblant principalement les infrastructures conomiques ainsi que la population civile. Les artisans politiques de lÉtat islamique, dont le prsident Obama, le premier ministre Cameron et leurs homologues franais, turc, saoudien, qatari, et. al, mnent en ce moment une campagne militaire contre lÉtat islamique, quils ont eux-mmes cr. On envisage galement des troupes au sol. Selon des sources du gouvernement irakien, les États-Unis enverront quelque 13 000 troupes en Irak.

Les dirigeants des pays occidentaux sont-ils totalement ignorants et stupides ou totalement corrompus et complices? Les terroristes cest nous *. Par ailleurs, ils semblent totalement ignorer les vastes implications de leurs actions.

La propagande de guerre est un acte criminel en vertu des principes de Nuremberg : il sagit dun crime contre la paix. En soutenant les mensonges et les fabrications de la politique trangre tasunienne, les mdias de masse sont complices de crimes de guerre.

Le premier ministre britannique David Cameron portera laffaire devant le Parlement britannique [le 26 septembre le Parlement britannique a approuv les frappes ariennes]. Au Canada et en Grande-Bretagne, on envisage de rvoquer la citoyennet des personnes souponnes dappuyer le mouvement jihadiste. Alors que le premier ministre britannique a appel le gouvernement de Sa Majest limiter ou annuler les passeports des djihadistes britanniques [] la ministre de lIntrieur, Theresa May, a menac de priver de leur citoyennet les Britanniques luttant dj avec lÉtat islamique .

Ironie du sort, le premier ministre Cameron est complice puisquil a facilit et organis le recrutement de djihadistes britanniques au Royaume-Uni. En attendant la formulation daccusations criminelles, on pourrait en effet suggrer que son passeport soit rvoqu pour appui au mouvement djihadiste .

George W. Bush a dclar en 2001, vous tes avec nous ou vous tes avec les terroristes . La vrit interdite est que les États-Unis sont impliqus dans une entreprise diabolique: ils ont cr un rseau terroriste islamique dans le but de dtruire des pays souverains et maintenant ils mnent une guerre contre leur propre rseau de terreur. Sans la propagande des mdias, ce programme militaire sous couvert de lutte contre le terrorisme tomberait plat, seffondrerait comme un chteau de cartes.

Les terroristes sont le prsident des États-Unis et son indfectible alli de Grande-Bretagne, ce sont ces États qui appuient le terrorisme dans le but de mener une guerre de conqute et lOrganisation des Nations Unies est complice dans ce projet.

* Jeu de mot avec la chane de magasin de jouets tasunienne Toys R Us, Terrorists R Us



Michel Chossudovsky




 

()

« " " | »

: 1 ( 0 1)
 

Le grand mensonge de lÉtat islamique : Les terroristes cest nous




01:09 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,