> >

[] [ ]

Lutte antiterroriste, La stratgie a-t-elle chang ?

(Tags)
 
Lutte antiterroriste en kabylie : Des failles combler Emir Abdelkader 0 2014-10-01 01:52 PM
La lutte antiterroriste a fait prolifrer le sanglier Emir Abdelkader 0 2014-05-16 03:02 PM
Lutte antiterroriste Washington : LAlgrie est un partenaire-cl Emir Abdelkader 0 2014-05-03 02:31 PM
Lutte antiterroriste lanp sur la trace des rsidus du gspc Emir Abdelkader 0 2014-04-24 02:38 PM
Washington loue les efforts de lAlgrie dans la lutte antiterroriste Emir Abdelkader 0 2013-05-31 06:09 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-10-13
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,937 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Lutte antiterroriste, La stratgie a-t-elle chang ?

Lutte antiterroriste, La stratgie a-t-elle chang ?






La lutte antiterroriste connat un regain dintensit depuis lenlvement et lexcution sauvage du ressortissant franais Herv Gourdel par un groupe terroriste ayant prt allgeance lorganisation de lEtat islamique en Irak et au Levant (EIIL).
Accompagnes dune mdiatisation adquate, les oprations militaires menes ces derniers jours et celles toujours en cours tmoignent dun front intrieur encore loin dtre totalement scuris. En Kabylie, dans le massif imposant et escarp du Djurdjura, lieu du rapt du randonneur franais, larme sest dploye en masse.

On voque une mobilisation de 1 500 soldats pour mener la traque la cellule locale de lEIIL, dirige par le sinistre Abdelmalek Gouri. La progression des hommes en vert engags dans cette traque sest solde, pour linstant, par la dcouverte dun campement terroriste. Un campement qui aurait t vacu la hte par Abdelmalek Gouri et ses acolytes, en tmoignent les objets retrouvs sur place.
En mme temps que cette grande offensive militaire dans le massif du Djurdjura, dautres oprations sont menes par lANP un peu partout dans ce primtre gographique qui regroupe les trois wilayas du Centre, Tizi- Ouzou, Bouira et Boumerds. La plus spectaculaire de ces oprations est celle qui a permis llimination de 8 terroristes au total Lakhdaria, dans la wilaya de Bouira.
Lopration est toujours en cours. Autant que le ratissage qui a lieu dans le massif du Djurdjura, lopration antiterroriste de Lakhdaria est largement mdiatise. Une mdiatisation qui fait ressentir une rorientation de leffort militaire antiterroriste vers le front intrieur que le discours autour de la rconciliation nationale prsentait comme grandement scuris, voire totalement apais.
La promotion de la rconciliation nationale et le leitmotiv de la paix revenue ne pouvaient saccommoder du feu des canonnires sans souffrir la contradiction. Ds lors que le discours officiel devait vanter la russite de loption rconciliatrice, imagine ds 1999 comme substitut au tout scuritaire, lengagement militaire sur le terrain devait apparatre considrablement rduit. Cet tat de fait a presque russi crer lillusion de maquis grandement dgarni. En mme temps que cette illusion, la dgradation de la situation aux frontires, suite aux guerres que connurent le Mali et la Libye et le basculement de la Tunisie dans linscurit, fournit suffisamment de contenus pour alimenter la rubrique scurit.
Lurgence apparaissait, en effet, dans la scurisation diligente des frontires. Et pour ces digues scuritaires sur les larges bandeaux des frontires, il tait ncessaire de mobiliser un surcrot de soldats, dautant que ce qui y est apprhend est plus important que celui que prsentaient les poches terroristes restant encore dans les maquis intrieurs. Or, la rconciliation nationale, plutt que de prmunir contre la rsurgence de la menace terroriste, na fait que baisser la vigilance gnrale, laquelle sest accompagne du rtrcissement du renseignement. Consquences : des maquis terroristes se sont rgnrs lombre de la rconciliation nationale et des diverses amnisties quelle a gnres.
Lon dcouvre avec Jund Al Khalifah la cellule locale de lEIIL, que des terroristes amnistis dans le cadre de la rconciliation nationale ont repris le maquis en compagnie de nouvelles recrues. Le chef de Jund Al Khalifah, Abdelmalek Gouri, a fait partie des terroristes qui ont repris le maquis aprs avoir bnfici de la clmence. Natif de Si-Mustapha, il a repris les armes immdiatement aprs sa sortie de prison en 2000, aprs avoir purg une peine de 3 ans pour activits terroristes.
S. A. I.
BOUIRA-TIARET: Deux oprations antiterroristes lies

Un vritable coup de matre vient dtre russi par les services de scurit Bouira. Les services de scurit, qui ont men lopration de bout en bout, ont russi, sur la base dinformations recueillies auprs dun terroriste captur vers la fin de la semaine dernire Tiaret ce qui explique la synchronisation des deux oprations , venir bout dun groupe terroriste valu huit lments qui activait dans la rgion de Lakhdaria, 50 kilomtres au nord-ouest de Bouira, et dans lequel figurent lmir de la phalange Al Farouk, un certain Alouane Noureddine, et un chef de groupe, identifi comme tant un certain Ferhat Abdenour.
Cette opration, qui a permis llimination de ce groupe, sest droule en deux temps, avec la mise hors dtat de nuire, dans un premier temps, de trois terroristes et la rcupration de leurs armes, deux kalachnikovs et un Seminov, au lieudit Douar-Amir, situ aux frontires entre les communes de Lakhdaria, Mala et Zbarbar.
Le lendemain, aprs que les mmes lments des services de scurit eurent traqu le restant du groupe valu quatre lments, auquel sest vraisemblablement joint un cinquime qui tait jusque-l un soutien au groupe et non list comme terroriste, a eu lieu une autre opration aux environs de 16 heures, sur les monts dEl-Mokrani, aux frontires entre les communes de Zbarbar et El-Mokrani, 60 kilomtres au nord-ouest de Bouira. Parmi les cinq terroristes abattus et sur lesquels taient rcuprs deux kalachnikovs, un pistolet automatique, deux lments faisaient partie du rseau de soutien.
En outre, dans ce groupe figurait un certain Ferhat Abdenour, considr comme tant le chef de ce groupe appartenant la phalange Al Farouk et qui activait dans ce vaste primtre dans la rgion de Zbarbar et stendant sur les communes de Lakhdaria, Mala, Guerrouma et Zbarbar, jusqu El-Mokrani, relevant de la dara de Souk-Lekhmis, au sud de Lakhdaria et au nord dAn Bessem.


H. M.
Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source



 

()


: 1 ( 0 1)
 

Lutte antiterroriste, La stratgie a-t-elle chang ?




06:53 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,