> >

[] [ ]

Les policiers pousss bout Ghardaa

(Tags)
 
Huit policiers blesss dans des affrontements Ghardaa Emir Abdelkader 0 2014-07-11 12:36 AM
prts suivre Abdelaziz Bouteflika jusquau bout Emir Abdelkader 0 2014-04-07 06:22 PM
Belloumi: "Je soutiendrai Bouteflika jusqu'au bout "! Emir Abdelkader 0 2014-03-14 12:35 AM
Tab djnana ou A bout de souffle version algrienne Emir Abdelkader 0 2014-03-11 04:21 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-10-14
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,947 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Les policiers pousss bout Ghardaa

Les policiers pousss bout Ghardaa






Quelque 1500 lments des Units rpublicaines de scurit (URS) originaires de 28 wilayas du pays ont manifest, pour la premire fois, contre leur hirarchie.


Ghardaa. Lundi, 3h. Une heure o les policiers sont gnralement dans les zones tampon de la ville pour viter de nouvelles drives scuritaires. On savait que Berriane renouait avec des violences non encore matrises, mais ds que la rumeur (non encore confirme) du dcs dun de leurs collgues sest propage telle une trane de poudre, des centaines dlments des Units rpublicaines de scurit, communment connues sous le nom de forces antimeute, se sont rassembls devant le sige de la sret de wilaya de Ghardaa, dnonant leur conditions de travail et surtout la prcarit de leur situation sociale et de leurs conditions de vie et dexercice du mtier dans la valle du Mzab. Affluant de plusieurs communes de la wilaya, abandonnant leurs positions et issus des URS de 28 wilayas du pays ramens depuis novembre 2013 pour rtablir le calme Ghardaa aprs les violents affrontements intercommunautaires qui ont branl la rgion, ils se sont retrouvs pour crier leur colre contre le directeur gnral de la Sret nationale, le gnral-major Abdelghani Hamel, qui ils imputent leurs lamentables conditions de travail.
Tmoignages accablants
Nous effectuons 12 heures de travail par jour et nos responsables dclarent que nous travaillons sous le rgime des 3x8, ce qui est un mensonge, crie un jeune policier de Constantine avant dajouter : Je voudrais bien que vous veniez voir o nous dormons, sous des tles par 45, comme des animaux. Ne sommes-nous pas des tres humains ? Et un autre dajouter : Hamel a dclar devant des trangers, la runion avec Interpol, que les policiers algriens sont bien rmunrs et que la plupart dentre eux peroivent 60 000 DA ? Eh bien, dites-lui que je ne touche que 32 000 DA et que mes collgues et moi, nous mettons nos vies en danger ici. Les tmoignages sont crus et relatent un quotidien difficile, un sentiment dabandon : Agresss, tabasss, nous sommes aussi bien les victimes des meutiers que des retenues sur salaires sans aucune absence de nos postes de misre devant des bandes criminelles encagoules usant dune violence inoue.
Debout pendant plus de quatre heures face la sret de la wilaya, les manifestants ont subitement chang de position pour donner le dos aux responsables sortis sur les marches de limposant difice, les regardant sans oser approcher. Aprs presque une demi-heure dans cette posture, ils se sont dirigs dans une parfaite organisation vers le sige de la wilaya de Ghardaa, une centaine de mtres, aprs avoir entonn lhymne national, toujours donnant le dos aux responsables. Les Ghardaouis saluent une lite qui proteste
Les URS ont t acclams tout au long du parcours par la population, notamment les jeunes Ghardaouis agglutins sur les deux cts du parcours.

Les policiers, dans un silence entrecoup par des applaudissements et les encouragements de la population saluant ce geste de courage de ces enfants de la Rpublique, ont emprunt le boulevard Didouche Mourad avant de dboucher sur lavenue Talbi Ahmed, au bout de laquelle se trouvent le foyer de la police et le sige du tribunal. Sans sarrter, ils ont, encore une fois, entonn lhymne national avant de dboucher sur lavenue du 1er Novembre.
Arrivs sur lesplanade qui donne sur le sige de la wilaya et le sige de la cour de Ghardaa, ils se sont assis par terre dans le calme, pendant prs de 45 minutes, avant de reprendre le chemin inverse vers le sige de la sret de wilaya.
Sur le chemin du retour, la dtermination tait plus forte. Quatre policiers placs au devant de la procession portaient des pancartes sur lesquelles on pouvait lire, en arabe : Hamel dgage, Nous voulons un syndicat autonome, Nous voulons le ministre et 10 mois, barakat.

Vers 14h, le DGSN, Abdelghani Hamel, est arriv Ghardaa en catimini et la sret de wilaya a publi un sibyllin et laconique communiqu transmis par mail la presse pour informer que le patron de la police est arriv Ghardaa pour une visite de travail et dinspection et quil a rendu visite quelques policiers blesss sur leurs lits dhpital, ludant superbement la situation explosive dans laquelle sest retrouve la valle du Mzab avec son lot dincendies, de blesss et de lendemains incertains. Aucun contact avec la presse, relgue au rang de curieux indsirables.


Les prcisions de la DGSN

La direction gnrale de la Sret nationale (DGSN) a apport des prcisions relatives laction de protestation observe par des agents de police Ghardaa, pour dnoncer les agressions rptes quils subissent dans lexercice de leurs fonctions. Dans un communiqu remis notre rdaction, la DGSN dment catgoriquement le dcs dun policier suite aux derniers affrontements qui ont clat Berriane ; elle indique cependant avoir dnombr trois policiers blesss.
Le directeur gnral de la Sret nationale, le gnral-major Abdelghani Hamel, en visite de travail dans la wilaya de Ghardaa, a t attentif aux proccupations des policiers en colre contre ces agressions rcurrentes dont ils sont victimes. Lors de sa rencontre avec eux, M. Hamel les a rassurs en sengageant prendre en charge lensemble de leurs proccupations et inquitudes. Il a cependant insist, ajoute le communiqu, sur la nature du mtier de policier en rappelant loccasion les sacrifices consentis quotidiennement par les agents constamment exposs de multiples risques et dangers.
Le DGSN a exhort les policiers poursuivre leur noble mission avec efficacit et honntet, dans le respect et lapplication des lois de la Rpublique. M. Hamel sest rendu, lors de son dplacement, lhpital de la ville de Ghardaa o il sest enquis de ltat de sant des deux policiers blesss la veille. Un geste apprci par les concerns et leurs collgues.



(R. P.)


K. Nazim et Houria Alioua




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Les policiers pousss bout Ghardaa




01:30 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,