> >

[] [ ]

Koban : "Nous sommes quasiment assigs"

(Tags)
 
SYRIE. La "rsistance acharne" des Kurdes pour sauver Koban Emir Abdelkader 0 2014-10-08 11:51 AM
"Nous avons suppli les terroristes de librer Herv Gourdel" Emir Abdelkader 0 2014-10-01 11:52 AM
Ghardaa : Nous sommes des rfugis chez nous Emir Abdelkader 0 2014-07-18 02:58 PM
Nous sommes sollicits par tous Emir Abdelkader 0 2014-05-20 02:48 PM
Pourquoi en sommes-nous l Emir Abdelkader 0 2014-02-20 11:14 AM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-10-15
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,947 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Koban : "Nous sommes quasiment assigs"

Koban : "Nous sommes quasiment assigs"






Les djihadistes de l'Etat islamique resserrent l'tau autour de la ville syrienne. Barack Obama se dit "trs inquiet".

Barack Obama a affich, mardi 14 octobre, en
prsence des chefs militaires de 22 pays, l'unit de la coalition anti-djihadistes tout en faisant part de son inquitude sur la situation dans la ville syrienne de Koban, en partie contrle par le groupe Etat islamique (EI).
Deux mois aprs le dbut des frappes en Irak et trois semaines aprs le lancement de la campagne arienne en Syrie, l'arme amricaine a annonc que les frappes menes lundi et mardi par les avions amricains et saoudiens avaient "frein la progression de l'EI" dans Koban.
L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), qui s'appuie sur un large rseau d'informateurs et de militants en Syrie, a confirm qu'une intensification des raids avait empch que Koban ne tombe entirement aux mains des djihadistes qui ont dj conquis 50% de cette ville du nord syrien, la frontire turque.
Soulignant la menace pose par l'EI la fois dans le nord de la Syrie mais aussi en Irak, dans la province d'Al-Anbar, Barack Obama a raffirm que la coalition internationale tait engage dans une campagne militaire sur le long terme qui connatrait immanquablement des "revers".
"Nous sommes trs inquiets"

"Nous sommes trs inquiets de la situation dans et autour de Koban", a-t-il affirm l'issue d'une runion sans prcdent sur la base arienne d'Andrews (Maryland) en prsence des plus haut grads de 22 pays ayant rejoint la coalition. La stratgie mise en place pour lutter contre l'EI "fonctionne", avait assur peu avant le porte-parole de la Maison Blanche.
Les djihadistes de l'EI ont resserr l'tau mardi autour d'Amriyat al-Fallouja, l'un des derniers fiefs de l'arme dans la province d'Al-Anbar.
Nous sommes quasiment assigs", a dclar Aref al-Janabi, chef de la police locale.

La ville d'Amriyat al-Fallouja est situe une quarantaine de km l'ouest de Bagdad, mais les djihadistes ont besoin de prendre de vastes secteurs aux mains de l'arme avant de parvenir aux portes de la capitale.
Combats dans le centre-ville

A Paris, le secrtaire d'Etat John Kerry a annonc avoir dcid avec son homologue russe Sergue Lavrov d'intensifier les changes de renseignements sur ce groupe sunnite ultra-radical responsable de terribles exactions dans les vastes rgions sous son contrle en Syrie et en Irak.
Aprs plus d'une dizaine de jours de raids sur la rgion de Koban, l'arme amricaine a annonc que les 21 frappes menes lundi et mardi avaient empch les djihadistes "de se rapprovisionner et de masser des combattants dans les quartiers encore tenus par les forces kurdes".
Les frappes retardent le contrle total de la ville par l'EI", a affirm Rami Abdel Rahmane, directeur de l'OSDH, mentionnant aussi "la rsistance acharne" des forces de la principale milice kurde syrienne des Units de protection du peuple (YPG) kurdes dfendant leur ville.

En soire, de violents combats se droulaient dans le centre-ville, selon l'ONG. Les Kurdes ne contrlent plus que des quartiers de l'ouest, un quartier nord et une partie du centre-ville, et tentent de reprendre pied dans les quartiers est pris par l'EI. Ils avaient russi lundi s'emparer d'une colline stratgique l'ouest de la ville.
Depuis le dbut le 16 septembre de l'offensive djihadiste pour prendre Koban, prs de 600 personnes, en majorit des combattants, ont pri selon l'OSDH, et quelque 70 villages sont tombs aux mains de l'EI. En outre plus de 300.000 habitants ont fui, dont plus de 200.000 en Turquie et des milliers en Irak.
En prenant cette ville, ce groupe responsable d'atrocits -viols, dcapitations, rapts et perscutions- veut s'assurer la matrise d'une longue bande continue de territoire la frontire syro-turque.
"A Al-Anbar, la bataille est rude"

En Irak, malgr les frappes amricaines, l'EI a avanc dans la province sunnite d'Al-Anbar (ouest du pays), qu'il contrle en partie depuis le dbut de l'anne et o l'arme a totalement perdu pied.
"85% d'Al-Anbar est sous contrle de l'EI", a dit le n2 du conseil provincial, Faleh al-Issawi, en mettant en garde contre une prochaine bataille "aux portes de Bagdad".
A Al-Anbar, la bataille est rude", a reconnu le Pentagone qui exclut des troupes au sol. Les djihadistes y "jouissent d'une relative libert de mouvement."

De plus, l'EI multiplie les attentats en Irak, o 21 personnes dont un dput chiite, ont encore pri Bagdad dans une nouvelle attaque.
John Kerry a assur depuis Paris que la Turquie autorisait la coalition internationale conduite par les Etat-Unis utiliser "certaines" de ses installations.
Nous n'avons pas besoin d'entrer dans les dtails, sauf pour dire que je ne crois pas qu'il y ait une divergence sur ce que nous ferons ou ne ferons pas", a-t-il dclar, sans autres prcisions.

La Turquie a dmenti lundi tout "nouvel accord" avec Washington autorisant l'accs de ses bases la coalition. Ankara souhaite par ailleurs la cration d'une zone tampon la frontire entre la Syrie et la Turquie, un projet soutenu par Paris mais qui n'est "pas l'ordre du jour" pour Washington.





 

()


: 1 ( 0 1)
 

Koban : "Nous sommes quasiment assigs"




01:33 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,