> >

[] [ ]

les djihadistes reculent dans plusieurs quartiers

(Tags)
 
les jihadistes de lEI prennent trois quartiers dans lest de Koban Emir Abdelkader 0 2014-10-07 12:10 PM
Les forces loyales ouvrent plusieurs fronts contre les djihadistes Emir Abdelkader 0 2014-08-20 12:59 PM
Syrie : 1.500 Marocains dans les rangs des mouvements djihadistes Emir Abdelkader 0 2014-05-05 02:39 PM
Un autre mort Ghardaa : Les heurts stendent dans les quartiers Emir Abdelkader 0 2014-01-20 01:45 PM
Protestations et actes de sabotage dans plusieurs villes tunisiennes Emir Abdelkader 0 2014-01-12 12:32 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-10-16
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,930 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
les djihadistes reculent dans plusieurs quartiers

Koban : les djihadistes reculent dans plusieurs quartiers






Au cours des 48 dernires heures, la coalition a augment le nombre de raids sur les positions de l'EI Koban.

Les combattants kurdes ont repris le contrle de certains quartiers de la ville syrienne kurde de Koban aux djihadistes du groupe Etat islamique (EI) grce aux frappes ariennes de la coalition internationale, a affirm jeudi 16 octobre un responsable kurde local.
"Les YPG [Units de protection du peuple, la principale milice arme kurde de Syrie, NDLR] a progress dans l'est et dans le sud-est de la ville", a dclar l'AFP Idriss Nassen lors d'un entretien tlphonique.
"Avant, ils [l'EI]tenaient 30% de Koban, maintenant ils en contrlent moins de 20% grce la coalition internationale", a poursuivi M. Nassen depuis la ville assige, "les YPG mnent des oprations de nettoyage dans les quartiers est et sud-est".
"La coalition internationale a frapp l'EI de faon plus efficace ces derniers jours", a galement estim Idriss Nassen.
Multiplication des frappes ariennes contre l'EI

"Nous avons besoin de plus de frappes ariennes, ainsi que d'armes et de munitions pour les (les jihadistes) combattre sur le terrain", a toutefois insist ce responsable local.
Les Etats-Unis ont annonc mercredi 15 octobre avoir tu "plusieurs centaines" de djihadistes Koban en Syrie, tout en prvenant que cette ville pourrait tomber aux mains du groupe Etat islamique (EI) qui, de surcrot, gagne du terrain en Irak.
De retour d'une tourne au Moyen-Orient pour renforcer la coalition internationale, son coordonnateur, le gnral amricain la retraite John Allen, a galement concd que l'option militaire et les frappes ariennes ne suffiraient pas pour terrasser l'EI.
Le Pentagone a fait tat de la mort de "'plusieurs centaines" de combattants ultra-radicaux sunnites la faveur de bombardements ariens " et autour de Koban", la ville syrienne la frontire turque que se disputent depuis un mois les forces kurdes et les ultra-radicaux sunnites.
L'arme des Etats-Unis y a men 18 frappes mardi et mercredi, selon le commandement militaire amricain. Au cours des 48 dernires heures, la coalition a augment le nombre de raids sur les positions de l'EI Koban, russissant freiner la progression des djihadistes qui avaient atteint lundi le centre-ville.
Mais "Koban pourrait encore tomber", a mis en garde le porte-parole du Pentagone, le contre-amiral John Kirby.
De fait, mieux arms, les islamistes contrlent environ la moiti de la ville qu'ils cherchent isoler totalement.
D'aprs l'ONG Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), les combattants kurdes des Units de protection du peuple (YPG) ont repris toutefois mercredi deux positions dans le nord de la ville.
Les frappes ne produisent "ni gagnants, ni perdants"

L'ONU avait dit craindre un "massacre" Koban, devenue un symbole international de la rsistance l'EI.
Mais comme l'avait dj laiss entendre le secrtaire d'Etat amricain John Kerry, le gnral Allen s'est dit "trs rticent affubler du terme de 'cible stratgique'" cette localit kurde de Koban, prfrant y voir une opration "humanitaire".
Aprs plus de deux mois de frappes en Irak et aprs trois semaines de bombardements en Syrie, le gnral Allen a d'ailleurs minimis le rsultat des oprations militaires de la coalition, affirmant que les frappes elles seules ne produisaient "ni gagnants, ni perdants".
Et si "l'aspect militaire est important, il n'est pas suffisant" pour venir bout de l'EI, a concd le haut grad amricain, la rputation plutt belliciste Washington.
"L'EI a ralis des avances importantes en Irak"

La stratgie contre l'EI a t aborde mercredi lors d'une vido-confrence entre le prsident amricain Barack Obama et des dirigeants europens, notamment le Premier ministre britannique David Cameron, le prsident franais Franois Hollande et la chancelire allemande Angela Merkel.
Tout en se dclarant mardi "trs inquiet" pour Koban, M. Obama avait assur que sa stratgie expose le 10 septembre "fonctionnait". Le prsident des Etats-Unis avait toutefois une nouvelle fois prvenu que la bataille contre l'EI serait longue et essuierait des "revers".
L'missaire de Barack Obama, le gnral Allen, a d'ailleurs exprim son inquitude quant au sort de l'Irak. "L'urgence en Irak est clairement en ce moment notre principale proccupation", a-t-il admis, invoquant la "stabilisation du gouvernement" Bagdad.
Il a reconnu qu'"videmment, l'EI avait ralis des avances importantes en Irak", notamment dans la province occidentale d'Al-Anbar que les islamistes arms tentent de contrler compltement.
L'arme irakienne, paule par des tribus, a cependant repouss un assaut de l'EI contre Ramadi, chef-lieu d'Al-Anbar.
Cette province majoritairement sunnite est un objectif majeur pour les djihadistes qui veulent prendre le contrle des zones qui lui chappent encore. Ils la contrleraient 85%, selon un haut responsable de la province.
L'enjeu est de taille car si la ville tombe, "la bataille se dplacera aux portes de Bagdad et Kerbala", cit sainte chiite au sud de la capitale irakienne, a prvenu un responsable local.
Avant d'arriver Bagdad, les djihadistes devront nanmoins s'emparer d'une large bande de territoire. Ces dernires 24 heures en Irak, les Etats-Unis ont lanc cinq raids: l'un prs du barrage de Haditha et quatre dans le centre, selon le Pentagone.
"Dtermination absolue" des Etats-Unis

Le ministre amricain de la Dfense a aussi finalement donn un nom -"Dtermination absolue"- sa campagne en Irak et en Syrie.
La dcision fait suite une runion sans prcdent mardi prs de Washington entre les chefs militaires de 22 des pays de la coalition. Une premire depuis la guerre contre l'EI, un groupe puissant fort de dizaines de milliers de combattants, dont des milliers d'Occidentaux.
La coalition souhaite une plus grande implication de la Turquie, en permettant l'utilisation de ses bases militaires. Mais Ankara rechigne aider les Kurdes Koban, alors que l'arme de l'air turque a bombard des positions en Turquie des rebelles du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).
Par ailleurs, les responsables de la Coalition syrienne ont reconduit Ahmad Tohm au poste de Premier ministre de l'opposition en exil. La Coalition syrienne est reconnue par plusieurs États comme la seule reprsentante lgitime des Syriens. Mais elle est accuse par des rebelles d'tre dconnecte de la ralit et d'tre corrompue.



 

()


: 1 ( 0 1)
 

les djihadistes reculent dans plusieurs quartiers




09:58 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,