> >

[] [ ]

5leons tirer du soulvement policier

(Tags)
 
USA : Un policier blanc tue un ado noir... Emir Abdelkader 0 2014-10-10 11:05 PM
Le Maroc espre tirer profit de la menace d'une guerre contre l'Algrie Emir Abdelkader 0 2014-07-19 08:38 AM
Bahren : un policier tu dans une explosion terroriste Emir Abdelkader 0 2014-07-05 11:50 AM
Syrie: des terroristes entrain de tirer des obus chimiques (vido) Emir Abdelkader 0 2013-08-26 06:05 PM
Égypte : les Frres musulmans appellent au "soulvement" contre l'arme Emir Abdelkader 0 2013-07-08 03:52 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-10-17
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,954 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool 5leons tirer du soulvement policier



5leons tirer du soulvement policier






Au-del de la gravit du prcdent et des images-chocs de policiers assigeant un Palais prsidentiel abandonn par son locataire, les manifestations des policiers antimeute marqueront durablement le pays, la politique, les institutions et la socit et mettent nu la fragilit dun Etat otage de luttes de clans.


1-Lappareil rpressif sest enray
La gestion dmocratique des foules, concept cher au gnral-major Abdelghani Hamel, vient de se casser les dents sur les pavs dAlger, Ghardaa, Khenchela et Oran. La projection massive de troupes antimeute pour contenir la foule avec installation durable des policiers de lURS sur place avait un cot exorbitant, selon les tmoignages des policiers frondeurs : lpuisement et les conditions dhbergement. Aussi en cause : les rgles dengagement. La police a reu lordre de ne pas employer la force ou les balles relles, mme en cas dagression, comme ce fut le cas Ghardaa. Dun point de vue technique, la logique militaire de Hamel, qui sappuie sur une endurance spartiate des forces de police, a vite puis ses ressources. Dun point de vue politique, lengagement systmatique des forces antimeute pour pallier le dficit de gouvernance est dcri par les policiers eux-mmes.

2-Les luttes de pouvoir pigent toute la vie politique et sociale
La logique occulte des luttes de pouvoir parasite toute analyse de lactualit. Si tous les ingrdients sont runis pour que les policiers, rgulirement mobiliss pour des crises depuis les meutes de 2011 (campagne prsidentielle, affrontements dans la valle du Mzab), accumulent de la fatigue et des griefs contre leur hirarchie. Cette crise indite survient dans un contexte de tensions lies la succession du chef de lEtat, o le chef de la police est lun des principaux protagonistes. Hamel est un fidle de Bouteflika et le dernier bastion scuritaire rsister au DRS, souligne un conseiller dEl Mouradia, qui cautionne la thse de la manipulation.
Linstantanit de ce mouvement montre quil est foment depuis un moment, sinon, comment expliquer que plusieurs rgions aient aussi rapidement gagn Alger ? affirme Mourad Goumiri, prsident de lAssociation des universitaires algriens pour la promotion des tudes de scurit nationale. Et dajouter : Tout augure dune rvolution de palais. Le leader du MSP, Abderrezak Makri, en est aussi persuad : On ne peut isoler ce qui ce passe avec les luttes des diffrentes parties du pouvoir. Ils sont en train de jouer avec le feu. Consquence directe : chaque initiative de la socit civile se voit automatiquement discrdite par des lectures parfois paranoaques, lui niant toute vellit dautonomie et de maturit.
Cest la raison pour laquelle le MDS, tout en ne croyant pas une vritable insurrection au sein dun corps qui na pourtant pas rompu la discipline rpublicaine aux pires moments du terrorisme et lors de la crise de Kabylie qui a dur 4 annes, refuse de prter flanc aux thses qui dlgitiment la contestation en cours et voquent une menace sur lordre rpublicain ou des luttes dappareils qui mettraient en jeu la cohsion dans la gestion de lEtat. Mme si la sant de Bouteflika ravive, priodiquement, les spculations les plus diverses. Le rgime est donc condamn fonctionner, en raison de son dficit de lgitimit et defficacit, en tant que sphre mine par la paranoa qui le paralyse lui-mme. Aucun responsable nassumera un chec tant quil ne croira pas aux raisons objectives de cet chec lattribuant un sale coup de lautre bord.

3-Il y a une distinction entre le pouvoir et ltat
Paradoxalement, ce sont des policiers antimeute qui viennent de rappeler que lEtat nest pas le pouvoir, alors que le rgime joue essentiellement sur lamalgame entre les deux concepts afin de mieux sauto-lgitimer. Les compagnies dURS rvoltes tracent une ligne bien claire entre, dun ct, leur mission de dfense des institutions et de lordre public et, de lautre, leur rejet de la mauvaise gouvernance au sein de la police et de la justice et les dpassements des enfants de et des nouveaux puissants. Ils disent clairement quils ne veulent parler quau Premier ministre, vitent dinvoquer le Prsident absent, sadressant ainsi la machine excutive et non pas aux reprsentants du Prsident absent. Ils sadressent ladministration centrale et non aux symboles du rgime (mme si la personne de Sellal, pour nuancer ce propos, reprsente malheureusement un Excutif paralys par le pouvoir prsidentiel).

4-La formule du mandat Bouteflika ne marche plus
Certains commentateurs ont tenu souligner la concidence entre la rvolte des URS et la chute des prix du ptrole sur les marchs mondiaux sous la barre des 83 dollars le baril. Ce nest pas anecdotique : par un concours de circonstances, le dispositif de la gestion du front social est en train de seffriter : la carotte (les budgets consacrs lachat de la paix sociale) et le bton.

5-La socit civile est en train de se construire
A la fin des annes 1980, en pleine vogue du rformisme du prsident Chadli, lide dun syndicat de la police avait timidement vu le jour chez les patrons mmes de la DGSN. Mais lide a vite t enterre par les tenants du statu quo et le terrorisme. Aujourdhui, cest curieusement dans les corps de mtiers les plus inattendus (imams, avocats), les plus idologiquement marqus, que la question de la reprsentation syndicale se pose avec acuit, rorganisant les corporations (mme proches du rgime) en forces de proposition indpendantes. Cest assurment une victoire pour le combat des syndicats autonomes qui ont impos le syndicalisme hors-UGTA comme vecteur des luttes sociales. Une ide soutenue par Rachid Malaoui, prsident du Snapap : Depuis lIndpendance, la police est gre par les militaires. Quand un agent souhaite partir ltranger, il doit demander lautorisation son directeur, qui est un militaire. La police doit devenir civile, comme en Tunisie ou en France, avec des droits (celui dorganiser des marches) et des devoirs (nappartenir aucun parti politique ni aucune centrale syndicale), et sinscrire dans une logique de reconnaissance des droits fondamentaux.

Les policiers disperss par dautres policiers

Dernier sursaut de la dmonstration policire entame mardi : environ 150 policiers des Units rpublicaines de la sret (URS) ont observ, hier, un sit-in devant le Palais prsidentiel. Rassembls vers 11h, ils ont fini par se disperser vers 16h sous la pression des services dploys autour du Palais. Pour scuriser les lieux, un dispositif impressionnant a t dpch la Prsidence.

De lunit arme de la Garde rpublicaine aux agents de la Brigade de recherche et dintervention (BRI) en passant par les lments des Services de protection et de scurit (SPS), El Mouradia tait trs protg. La sortie mdiatique du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, na pas convaincu les protestataires. Hier, ils ont dclar la presse navoir sign aucun accord avec le Premier ministre et que toutes les discussions menes taient verbales.

Pour tenter une mdiation et convaincre les policiers protestataires de quitter les lieux et de gagner les bus prpars pour les transporter en dehors de la zone occupe, les autorits ont fait appel au chef de la sret de la wilaya dAlger, appuy par les divisionnaires de la Sret nationale. La prsence permanente de la presse inquitait aussi les services de scurit, mobiliss pour empcher les policiers de parler aux journalistes. Cinq protestataires ont pu chapper la garde et ont soulev des pancartes sur lesquelles on pouvait lire : El Hamel dgage et Ennahar dgage.

(Bouzid Ichalalene)


Prochaine runion dimanche

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, qui a rencontr mercredi des reprsentants des policiers, a indiqu lissue de cette rencontre, que parmi les proccupations souleves par les protestataires, 12 ont t prises en charge. Elles portent sur les indemnits, les promotions et lorganisation du travail. La rencontre, intervenue sur instruction du prsident de la Rpublique Abdelaziz Bouteflika, prcde une runion annonce pour dimanche avec les ministres concerns pour examiner les revendications.
De son ct, le directeur de la communication la Direction gnrale de la Sret nationale, le commissaire divisionnaire Djilali Boudalia a dclar lAPS que plusieurs mesures ont t prises en faveur des fonctionnaires de la Sret nationale, notamment au sujet du logement, des horaires de travail, de la prime de zone ainsi que du travail dans les wilayas du Sud.
Les dcisions de la DGSN sont intervenues suite la rencontre du ministre dEtat, ministre de lIntrieur, Tayeb Belaz et le premier responsable de cette institution, le gnral-major, Abdelghani Hamel, lissue de leur rencontre Ghardaa avec les reprsentants des protestataires. Pour ce qui de lavancement dans la carrire, un systme de rgularisation dont la gestion est informatise, a t mis en place permettant, chaque six mois, des fonctionnaires dtre promus sur la base de critres bien dfinis.



(APS)

Adlne Meddi







Emir Abdelkader ; 2014-10-17 06:29 PM
 

()


: 1 ( 0 1)
 

5leons tirer du soulvement policier




12:13 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,