> >

[] [ ]

Des revendications socio-professionnelles ?...

(Tags)
 
Les manifestants revoient la hausse leurs revendications Emir Abdelkader 0 2014-03-23 02:46 PM
Les revendications sociales dans le Sud algrien pourraient devenir des sources de terrorisme Emir Abdelkader 0 2014-02-26 04:42 PM
/Rflexion prliminaire sur les mutations socio-politiques Emir Abdelkader 0 2013-09-17 05:11 PM
/Rflexion prliminaire sur les mutations socio-politiques Emir Abdelkader 0 2013-09-17 05:10 PM
Egypte : l'arme donne 48 heures pour "satisfaire les revendications du peuple" Emir Abdelkader 0 2013-07-01 06:36 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-10-17
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,944 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Des revendications socio-professionnelles ?...

"Des revendications socio-professionnelles ? Oui, mais le fonds du problme est politique"

-Depuis 1962, les seuls interlocuteurs face auxquels le pouvoir a d chercher des compromis sont ceux qui ont eu recours au rapport de force. Les islamistes dans les annes 90, les meutiers, et aujourdhui... les policiers. Comment expliquer cela ?

La courroie de transmission entre Etat et socit, pouvoir et peuple, lite et citoyens, lus et lecteurs, est bloque, la machine est en panne. Il ne reste plus alors que lmeute pour se faire entendre, les manifestations de la police en sont une nouvelle illustration. Dans les rgimes autoritaires, les institutions lectives sont des coquilles vides : les lus locaux et nationaux ne sont pas issus de scrutins libres et transparents, ils sont coopts sur une base dallgeance la tribu, la famille ou au chef. Ils nont pas de compte rendre aux lecteurs.
Un poste lectif est une rente de situation. Le parlement algrien na pas pratiquement initi de lois, il a pourtant fait passer plusieurs centaines de lois. Il est l avaliser les dcisions prises en son nom sous dautres cieux. A lchelle locale, le dernier code communal a compltement supprim les dernires prrogatives attribues aux APC. Ce pouvoir local appartient un bureaucrate qui ne sort pratiquement pas de son bunker. Il ne connait pas la ralit de son territoire. Dans un tel contexte, les citoyens nont pas dinterface, ils ne rencontrent que silence, mpris et hogra. Le pneu brl devant les locaux des APC ou sur les autoroutes devient lintermdiaire entre ladministration et les citoyens. Lmeute est devenue une culture politique.


-Pourquoi des revendications des policiers, la demande politique (le dpart dEl Hamel) prend -elle le dessus sur les demandes sociales ?

Toutes les corporations ont des revendications sociales, mais cette corporation est beaucoup plus complexe. On voit bien en filigrane un lment dordre politique qui se rvlra dans lactualit des prochaines semaines.


-Quest-ce que cela dit de lopposition politique ?

Aprs la victoire du prsident Bouteflika un 4e mandat, une nouvelle dynamique politique, indite, par ailleurs, sest enclenche. Des partis politiques, chefs de gouvernement et militants islamiques de lex-FIS qui cherchent se refaire une virginit, tentent de sorganiser en une opposition politique. Mais cette opposition de tendance islamique na pas de programme politique. Son objectif immdiat est de sopposer au clan prsidentiel auquel chaque groupe ou dirigeant a fait allgeance un moment donn. Ses membres taient une clientle loyale de ce clan, pour certains, durant un mandat, pour dautres deux ou trois mandats.
Cette opposition issue du srail est inoffensive. Il aurait t, par exemple, plus logique de voir cette dynamique se mettre en place pour demander lapplication larticle 88 de la Constitution invalidant la candidature du Prsident pour incapacit gouverner. Le tort de lopposition est destimer que le clan prsidentiel est tout le problme. En ralit, le clan prsidentiel nest quun problme parmi tant dautres. Le DRS, le pouvoir occulte, est aussi un autre problme structurel. Cette opposition que chacun des chefs gouvernement tente de saccaparer son profit personnel, donne finalement une certaine lgitimit au clan prsidentiel, quil n a pas pu acqurir par les urnes. De ce point de vue, elle fait de la diversion pendant que le pouvoir la laisse travailler dans un cadre quil a lui-mme dfini, et quau niveau international, il peut se servir de cette opposition structure et reconnue comme preuve de sa nature dmocratique.


-Pourquoi a-t-on limpression que cette opposition narrive pas smanciper des cadres fixs par le pouvoir. Par exemple, quand il dit on ne manifeste pas, personne ne sort dans la rue. Or le propre de lopposition nest-il pas de saffranchir de ces contraintes ?

Cette opposition ne peut pas smanciper du cadre tabli par le pouvoir parce quelle fait partie du srail. On assiste une autre forme de lutte des clans pour saccaparer des leviers de commandes de la distribution de la rente. Je le redis : certains membres de cette opposition ont t au pouvoir pendant plusieurs annes, dautres, deux trois dcennies ! Objectivement ils portent une part de responsabilit dans cette crise de lgitimit. Les partis politiques de cette opposition ont bnfici de quotas dlus et de postes gouvernementaux. Ses membres bnficient encore de rentes, passes droit et privilges. Tout compte fait, cette opposition nest pas crdible aux yeux des Algriens. Elle doit descendre dans la rue et simpliquer dans les luttes si elle veut acqurir ses lettres de noblesse.



-La plus grande force de ce systme ne tient-elle pas sa capacit mettre en face de lui -on le voit lors des ngociations avec les syndicats, ou les consultations avec les partis politiques et la socit civile- des contre-pouvoirs quil a lui-mme crs, et qui, de fait, nen sont plus vraiment... ?

La plus grande particularit du systme algrien tient de sa capacit atomiser les lites. Chaque groupe au pouvoir depuis 1962 jusqu nos jours a tent de phagocyter toute action juge prjudiciable ses intrts immdiats. A cette fin, il a mis en uvre plusieurs mcanismes et techniques, rpression physique, intimidation, cooptation, manipulation, postes honorifiques, passes droits et privilges. En plus clair, la politique de la carotte et du bton est utilise tous azimuts. La police politique est lacteur clef de cette stratgie de pouvoir. Tout compte fait, le pouvoir a cr un vide abyssal autour de lui. Trs arrogant et sr de lui, il na pas jug utile de crer des contre-pouvoirs salutaires pour lintrt national. Qui nest pas avec moi est contre moi : lallgeance doit tre totale et absolue. A cette fin, il a cr autour de lui un monde virtuel, partis politiques, syndicats, baltaguis, associations, dputs, snateurs, PDG, journalistes Tout ce beau monde se rencontre dans le grand bazar mais non pas dans le champ social. La crise des ressources humaines est plus terrible que la crise conomique.


-En quoi le soulvement de la police alimente votre thorie sur la crise de lEtat scuritaire ?

Aprs les manifestations des patriotes, des retraits de lANP, ce sont les policiers qui descendent aujourdhui dans la rue ; demain probablement ce sera le tour des gendarmes, un dpartement de lANP ou un autre. La crise de lEtat scuritaire a atteint son paroxysme. Pris entre deux contestations interne et externe, lintelligence politique exige la ngociation avec tous acteurs pour un consensus national. LAlgrie est la veille dun grand drapage.




Rachid Tlemani

Professeur luniversit dAlger III depuis 1984, Rachid Tlemani a aussi enseign dans plusieurs tablissements ltranger, comme Georgetown University et Harvard University. Il a publi plusieurs ouvrages, dont State and Revolution in Algeria ; Etat, Bazar et Globalisation ou encore Elections et lites en Algrie. Il a aussi publi de nombreux articles dans des revues spcialises comme Etudes internationales, Journal of Asian Studies.

Mlanie Matarese






 

()


: 1 ( 0 1)
 

Des revendications socio-professionnelles ?...




03:56 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,