> >

[] [ ]

Un quasi coup dtat policier

(Tags)
 
Menace de coup dEtat en Libye Emir Abdelkader 0 2014-05-19 01:55 PM
La Libye dnonce une tentative de coup dEtat Benghazi Emir Abdelkader 0 2014-05-18 06:01 PM
Les Libyens assaillis par des rumeurs de coup dEtat Emir Abdelkader 0 2014-02-15 03:30 PM
Tentative de coup dEtat djoue Emir Abdelkader 0 2014-02-14 06:20 PM
La Tunisie vise par un coup dEtat wahhabite orchestr par le Qatar Emir Abdelkader 0 2013-04-15 02:07 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-10-17
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,947 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Un quasi coup dtat policier

Un quasi coup dtat policier






Il nest pas dans les traditions de la police algrienne dentrer en rbellion contre sa hirarchie. Plus quindit, cest tout simplement inoue. De tellement indit que mme la socit algrienne nen revient pas de voir les policiers quitter leur units. Pire : assiger le palais prsidentiel dEl Mouradia. Symboliquement cest trs fort. Cest une action qui est de lordre dun quasi coup dtat policier pour reprendre une formule qui a fait flors ces jours-ci dans la presse.
Ainsi donc la Police dont la vocation est dtre le bouclier dfenseur des institutions de lEtat, a choisi pour le coup de passer de lautre ct de la manif . Cest dautant plus grave que cette mutinerie survient un moment o lEtat est fragilis par labsence du prsident Bouteflika. Et son absence, que daucuns, de plus en plus nombreux, assimilent une vacance du pouvoir prsidentiel, aiguise les apptits voraces pour les successions.
Les luttes entre les diffrents clans ont toujours t pris en charge en interne , loin des projecteurs de la presse, mais pas cette fois-ci, puisque depuis lundi les dagues sont tires, balle au canon, le doigt sur la gchette ! Et pour de nombreux observateurs qui ne croient pas la gnration spontane des dynamiques de foule, cette incursion subite de la police dans lespace public, nest quun symptme de la guerre qui se joue, en ce moment, en sourdine au sommet du pouvoir.
La tte du gnral Hamel, rclame cor et cri par les policiers mutins est une revendication qui nest pas de lordre du socio professionnel mme si lchelle des policiers manifestants on le tient pour responsable de la militarisation de linstitution. Dans cette guerre des clans, Hamel, un proche du cercle prsidentiel, est donn comme un prtendant la succession. Cette monte des policiers rebelles, qui exige son dpart comme pralable au retour aux casernes, serait-elle une sorte de tir de sommation contre le DGSN, enjoint ravaler son ambition prsidentielle ?
Sellal au charbon
Mais en attendant de voir les choses se prciser dans les jours qui viennent au sujet de cette guerre des clans, revenons au prsent pour constater que cest encore une fois Abdelmalek Sellal du haut de sa bonhomie qui est envoy au charbon pour dgoupiller la bombe de la police, face lincapacit de Tayeb Blaiz faire le job. Mardi, au premier jour de la mutinerie Alger, Sellal avait pourtant refus de rencontrer les policiers qui manifestaient sous les fentres du palais du Gouvernement.
Avantage donc pour Sellal dont les rapports pourris avec Blaiz et certains autres ministres poids-lourds font dlices des salons et des rdactions algroises. Cest la faon de Bouteflika de grer les hommes en les montant les uns contres les autres pour pouvoir intervenir aprs en arbitre des lgances , racontait un ancien ministre de Boumediene. Sellal a donc accept, sur instruction du prsident , a-t-il insist devant les camras se coltiner la rbellion des policiers en montant mercredi El Mouradia, o Ahmed Ouyahia, en essayant, le matin, de mettre son grain de sel, a failli en prendre pour son grade.
Au bout de trois heures de ngociations avec les dlgus des policiers, le Premier ministre, visiblement sur les dents, est sorti pour dclarer devant les camras que la quasi totalit des revendications sont acceptables et discutables. Une runion interministrielle est annonce pour dimanche. Sauf deux revendications : la cration dun syndicat de la police, suggrant la place une commission nationale et surtout le dpart de Hamel. Cest une prrogative qui appartient au prsident , a tranch de faon lapidaire le Premier ministre.
Alors Sellal a-t-il russi renvoyer les mutins dans leurs casernes ? Pas tant que a puisque ce jeudi encore ils taient quelques centaines de rcalcitrants camper devant lesplanade de la prsidence, sous lil vigilants des militaires rquisitionns pour la circonstance, avant de sengouffrer dans les bus et rejoindre leurs casernes. Mais il y a fort parier quils finiront par rentrer dans les rangs et mettre fin leur mouvement, en change de quelques dividendes sociaux que lEtat consentira au nom de la paix sociale. Une paix plus que jamais en ballotage cause de la guerre de succession qui fera de plus en plus rage.
Que Dieu prserve lAlgrie !



 

()


: 1 ( 0 1)
 

Un quasi coup dtat policier




07:26 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,