> >

[] [ ]

Tunisie : un scrutin plac sous le signe de la morosit Lire l'article sur Jeuneafrique.com : Lgi

(Tags)
 
Afrique du Sud : un diplomate marocain assassin Pretoria Lire l'article sur Jeuneafrique.com : Emir Abdelkader 0 2014-10-08 11:05 AM
Libye : les islamistes annoncent la formation prochaine de leur propre gouvernement Lire l'article Emir Abdelkader 0 2014-08-26 11:34 AM
Des islamistes tentent de stopper un "Harlem Shake" Tunis Lire l'article sur Jeuneafrique.com Emir Abdelkader 0 2013-02-28 11:32 PM
Le patron de la chane Ettounsiya TV suspend sa grve de la faim Lire l'article sur Jeuneafrique.co Emir Abdelkader 0 2012-12-31 03:39 PM
Archives de J.A. : juillet 1962, la fin d'une Algrie Lire l'article sur Jeuneafrique.com : 1962- Emir Abdelkader 0 2012-07-07 08:31 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-10-21
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Tunisie : un scrutin plac sous le signe de la morosit Lire l'article sur Jeuneafrique.com : Lgi

Tunisie : un scrutin plac sous le signe de la morosit






Quelques jours avant les lections lgislatives, la Tunisie semble se prparer troquer la transition contre une situation alatoire.
La campagne lectorale pour les lgislatives sachve. Le 26 octobre, les Tunisiens vont mettre fin une transition en cours depuis 2011 en choisissant des lus qui officieront durant les cinq prochaines annes.
Le moment est encore une fois historique mais leuphorie sest dissipe pour laisser place une atmosphre la fois morose et tendue. Les formations politiques jouent leur va tout et lapproche du scrutin multiplient les appels au consensus et la cration dun gouvernement dunion nationale (GUN).
>> Lire aussi : Lgislatives tunisiennes, lobby tout-terrain
Des appels perus comme autant de signes du grand dsarroi des partis, qui savent dsormais que les urnes du 26 octobre ne donneront aucun dentre eux une majorit absolue. Do leur qute dalliances pour se faire entendre la future Assemble et participer au gouvernement qui en sera issu.
Si la Tunisie vit le temps des paris incertains, en revanche il est sr que, comme en 2011, prs de 50 % des citoyens niront pas voter. Cette abstention, qui s'explique en partie par la non-inscription sur les listes, en dit long sur la dfiance suscite par la politique.
Les programmes sans reliefs ont fini par lasser.
"Bien sr il sagit de manque de confiance, mais aussi une manire sanctionner la pauvret des propositions. On ne vote pas pour une absence de projet", affirme un diteur.
Une campagne atone et confuse, des querelles pseudo politiques, les rglements de comptes entre ex-amis ou encore les programmes sans reliefs ont fini par lasser. Surtout quand tous les partis assurent vouloir venir bout de la pauvret, amliorer le pouvoir dachat, juguler les disparits rgionales, tablir une relle justice sociale ou encore rduire le dficit des finances publiques pour remettre la Tunisie flots sans jamais chiffrer leur projet ou en donner les dlais de ralisation.
Effectivement, ce serait inutile. Aucun parti ne pourra imposer sa vision et devra se contenter den dfendre quelques lments lAssemble. Les programmes attendront donc et les lus devront remettre plat la situation du pays avant de lancer dindispensables rformes et mettre en uvre la nouvelle Constitution.
>> Lire aussi : lgislatives : que font les patrons tunisiens en tte de listes ?
Alors que les plus pessimistes des observateurs assurent que la configuration sera telle que la Tunisie sera ingouvernable durant au moins la premire partie du quinquennat, les autres misent sur le bon sens des lus qui ne peuvent sciemment couler le navire.
Tous saccordent cependant pour appeler au vote : soit au voye utile par crainte des effets de lparpillement des voix et pour dgager une majorit, soit voter comme bon semble chacun, car seules des urnes reprsentatives du pays permettront un semblant de stabilit. Lannonce des rsultats provisoires le 30 octobre dira sils ont t entendus.









 

()


: 1 ( 0 1)
 

Tunisie : un scrutin plac sous le signe de la morosit Lire l'article sur Jeuneafrique.com : Lgi




03:56 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,