> >

[] [ ]

Lavocat journaliste

(Tags)
 
Ouyahia, un avocat commis doffice Emir Abdelkader 0 2014-03-17 04:05 PM
L'avocat du general toufik Emir Abdelkader 0 2014-02-23 03:43 PM
Me Ceccaldi, un avocat franais pour les victimes de Tawergha Emir Abdelkader 0 2014-02-21 06:21 PM
Jugement de lavocat de Mehdi Ben Barka :... Emir Abdelkader 0 2014-02-15 03:38 PM
L'avocat Jacques Vergs est mort 88 ans Emir Abdelkader 0 2013-08-15 11:05 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-10-22
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,947 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Lavocat journaliste

Hommage au premier ministre de lInformation de lAlgrie Indpendante au Forum dEl Moudjahid : Lavocat journaliste






La presse algrienne clbre, ce 22 octobre, sa journe nationale, en hommage la parution, le 22 octobre 1955, du premier numro dEl Mouqawama El Djazaria, Rsistance algrienne, organe de lAlgrie combattante, et prcurseur dEl Moudjahid, la voix de la Rvolution et de la lutte du peuple algrien pour la dignit, lindpendance, la libert et la souverainet.
Cette commmoration est la deuxime du genre. Elle fait suite la dcision du Prsident de la Rpublique, M. Abdelaziz Bouteflika, de dcrter cette journe en hommage au rle efficient du secteur par le pass et prsentement et eu gard la place de ce secteur dans la promotion de lhomme, la dfense des fondements de la socit et la contribution au dveloppement global.
Pour marquer la clbration de cette Journe, le quotidien El Moudjahid, qui a dit un numro spcial consacr louverture du paysage mdiatique opr dans le sillage de la Constitution du 23 fvrier 1989, et en coordination avec lAssociation Machaal Echahid, a mis lhonneur le premier ministre de lInformation de lAlgrie indpendante, Mohamed Hadj Hamou. La crmonie qui sest droule en prsence de moudjahidine, et des lves de ltablissement scolaire Kateb-Yacine, de Kouba, tait imprgne dmotion.
Lancien chef de cabinet, du dfunt Mhamed Yazid, ministre de lInformation du GPRA, Mohamed Hadj Hamou est revenu presque 60 ans en arrire.
Il se rappelle en cette anne de 1956, jeune avocat, coordinateur du collectif des avocats du FLN, sa rencontre avec la presse. En fait, il sagissait du journal El Moudjahid, imprim dans la clandestinit.
En fait chez un marchand de lgumes. Quelque temps aprs, il fera partie de lquipe rdactionnelle, qui avait lu domicile Tunis. Il fera aussi partie de lquipe de la Radio de la Rvolution, mettant partir du Caire.
Son seul lien avec sa famille, sa voix. A lindpendance, il sera nomm dans le premier gouvernement de lAlgrie indpendante, comme ministre de lInformation.
Une priode marque, par la restitution, le 28 octobre 1962, de la tlvision algrienne, un autre symbole de la souverainet nationale. Cependant, il quittera ce poste 6 mois aprs. Aujourdhui, 85 ans, il pleure lorsquil voque les noms de ses compagnons, morts pour lAlgrie.
Et sil a un message adresser aux jeunes, cest de prserver lunit nationale. Ce qui se passe en Libye, en Egypte, ou en Irak... doit nous pousser rester vigilant, et mditer, car cest la prservation de lunit nationale qui nous mettra labri.
Pour sa part le docteur Ameur Rkhila, chercheur en histoire, est revenu sur le rle jou par la presse algrienne durant la glorieuse Rvolution de Novembre. Elle a t le porte-voix de la Rvolution, et a fait face la propagande coloniale.
Cest le quotidien El Moudjahid, qui a fait connatre la cause algrienne. Les articles rdigs par Frantz Fanon, Pierre Chaulet, Rdha Malek... ont port haut le combat de tout un peuple contre une puissance coloniale.
Le confrencier est revenu sur la naissance, en pleine guerre de Libration, de lAgence Presse Service et de la rcupration, au lendemain de lindpendance, de la tlvision algrienne. Un exploit, dont le mrit revient une quipe de techniciens qui avaient relev le dfi. Et depuis ce 28 octobre 1962, le drapeau algrien flotte sur cet difice.


Nora Chergui



Mohamed Hadj Hamou :
Il faut sauvegarder lunit nationale
M. Mohamed Hadj Hamou est revenu, hier, sur les circonstances de la cration du ministre algrien de lInformation de lAlgrie indpendante. Nous vous livrons ci-aprs son tmoignage.
En 1962, il fallait monter le ministre de lInformation o jy suis rest en tout 7 mois.
Lorsque je suis arriv au rez-de-chausse du palais du Gouvernement ctait, en fait, le bureau de laction psychologique franaise il ny avait rien du tout. Le vide intgral. Jai pris avec moi, M. Baghli comme directeur de cabinet et lavocat Smail Hamdani, comme conseiller juridique. Ensuite, aprs avoir constitu la cellule de cabinet, on a cr des sections. La premire chose que jai faite tait de prendre possession du sige de la RTA en octobre 1962. Et cest ainsi que pour la premire fois, lemblme national flottait sur ldifice.
Deuxime tape, il fallait crer un directoire de la tlvision compos dintellectuels et de professeurs. Il est relever, dans ce contexte, quon tait conscient du fait quon nest pas l pour informer mais plutt pour former des citoyens. Aujourdhui, encore, il faut continuer former les gens.
Sexprimant au sujet de sa premire intervention au niveau de la presse nationale, M. Mohamed Hadj Hamou affirme : Jtais avocat Alger o lon avait cr le collectif des avocats du FLN. Pour ma part, jtais coordinateur de ce collectif. Javais comme attach de cabinet, le frre de Rdha Malek, M. Hachem Malek, qui a t mon secrtaire, mais en ralit, ctait pour lui donner une couverture pendant la Rvolution, pour activits clandestines dans la capitale. Jallais avec lui chez un marchand de lgumes de Bologhine qui avait un stock du journal El Moudjahid clandestin. A lpoque, El Moudjahid paraissait avec les signatures de Ben Mhidi, Sad Dahleb, Benkhedda, etc. Je prenais une vingtaine de journaux que je distribuais aux avocats du collectif. Ctait ma premire intervention au niveau de la presse. Ensuite, lorsque je suis all plaider Paris, en 1957, la cause du dfunt Lakhenach Mohamed, qui avait t condamn mort, et au moment o jtais en France pour cette intervention, les avocats ont t arrts Alger et envoys dans un camp. Je suis donc parti et jai quitt la France pour rejoindre Tunis. Arriv Tunis, les membres du comit de coordination et dexcution du FLN mont demand daller parler la radio du Caire, Sawt El Arab.
M. Mohamed Hadj Hamou se remmore bien des annes aprs cette poque de la Glorieuse Rvolution, de 1957 1959, durant laquelle il tait rdacteur-speaker Sawt El Arab. Jy suis all et de 1957 1959. Jtais avec Sad Dahleb, on a dirig lquipe du Caire, avec Ksouri Mohamed et Tourki Rabah, pour la langue arabe, Rebbani Rafie et Abdelkader Benkaci, pour la langue franaise. Durant ces deux annes, on a ralis pas moins de 500 missions, de 20 minutes chacune.
On travaillait sans relche. Il ny avait ni repos, ni week-end, ni mme jour de fte. Durant ces deux annes, on a press fond notre citron intellectuel. Nous, rdacteurs speakers au bureau du Caire, on glorifiait laction de nos moudjahidine combattants et fidayine et on dnonait toute la politique franaise coloniale, comme les tortures, les exactions, les bombardements au napalm, etc..
A propos de la priode du GPRA, il souligne : Aprs la cration du Gouvernement provisoire de la rpublique algrienne, le 19 septembre 1958, le ministre de lInformation a t transfr, en 1959, Tunis. On diffusait un bulletin dinformation dirig par Ahmed Boumendjel. Personnellement, jtais SG au ministre de lInformation. On faisait le journal El Moudjahid, le journal la Presse de Tunis en mme temps. On grait le budget du ministre, le contrle des dpenses et la scurit. On soutenait laction combattante, laction arme et en mme temps, on diffusait travers le monde entier les objectifs et les principes du FLN. On soutenait galement laction de nos diplomates lextrieur.
M. Mohamed Hadj Hamou conclura ses propos par un message quil voudrait lancer aux jeunes gnrations : Ce quil faut enseigner aux gens aujourdhui, plus que jamais, cest lamour du travail. Autre chose trs importante, il faut que nos jeunes sauvegardent lunit du peuple.


Soraya G.





 

()


: 1 ( 0 1)
 

Lavocat journaliste




03:10 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,