> >

[] [ ]

Hypothtique compromis

(Tags)
 
Libye : Ali Zeidan annonce un "compromis" avec des ex-rebelles Emir Abdelkader 0 2014-02-19 11:15 AM
Élections prsidentielles, Sellal candidat du compromis ? Emir Abdelkader 0 2014-01-08 11:03 AM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-10-23
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,937 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Hypothtique compromis

Repre : Hypothtique compromis



Cest linfranchissable foss qui la spare du pouvoir que lopposition politique sattelle, son corps dfendant, rduire dans la perspective de parvenir un compromis historique. Un pralable pour amorcer un processus de changement dmocratique. Convaincu de limpossibilit dengager le pays sur la voie de la transition par les moyens classiques les lections lopposition, dans ses variantes, sest engage forger dabord en son sein une coalition pour affronter le pouvoir en bloc. La rencontre de Zralda, en juin dernier, a t le point de dpart, qui a donn naissance la Coordination nationale pour les liberts et la transition dmocratique (CNLTD). Lobjectif est de dmontrer que lopposition est capable de se rassembler et dlaborer un projet alternatif, mais surtout de construire un rapport de force pouvant permettre de ngocier avec le pouvoir une sortie de crise, a expliqu Abdelaziz Rahabi, un des animateurs de la CNLTD.
De toute vidence, le systme, se barricadant derrire une fausse stabilit, nmet plus. Il nenvoie aucun signal indiquant une prdisposition allant dans le sens du changement, alors que toutes les analyses convergent sur lurgence de sortir rapidement le pays de limmobilisme mortifre. Incapable douvrir de nouvelles perspectives, le rgime, dans ses diffrentes strates, choisit le statu quo. Tel est le sens que les acteurs politiques les plus srieux ont donn la reconduction de Abdelaziz Bouteflika pour un quatrime mandat. Signe que le rgime lui-mme est dans une impasse qui peut conduire jusqu leffondrement du pays. La rcente rvolte au sein de la police en est lillustration clatante. Les dcideurs font une grave erreur danalyse. Nous ne sommes pas dans une stabilit, cest plutt un statu quo prilleux pour le pays, estime Nacer Djabi.
Cest dans ce contexte quintervient une autre initiative politique, celle du FFS, pour faonner ce que le parti appelle le consensus national. Une dmarche qui prend le contre-pied des forces de lopposition regroupes dans la CNLTD et favorise une approche bilatrale. Sans poser de condition pralable, le parti de Mohamed Amokrane Cherifi tend la main aux partis du pouvoir en affirmant que sa mission consiste jouer au mdiateur entre lopposition et le rgime. La dmarche du FFS est diffremment apprcie.
Les partis du pouvoir sen flicitent. Tactiquement, ils tirent un profit politique dans le sens o le rapprochement quopre le FFS les rend frquentables, alors quils souffrent dun dficit de crdibilit aux yeux dune grande partie de lopinion. Sur le plan stratgique, loffre du FFS ne les sduit gure. Amar Saadani a bien signifi au prsidium du FFS quil est hors de question de dbattre des questions de fond devant conduire au changement de rgime. Le parti du vieux routier de lopposition, Hocine At Ahmed, qui, ds 1989, plaidait pour un changement radical du rgime, se lance dans un pari haut risque. Pour les plus incrdules, ce parti est en passe doprer sa reconversion, de trouver son chemin de Damas.
Pour Mohand Arezki Ferrad, animateur de la CNLTD, lopposition na pas besoin dune quelconque mdiation entre elle et le pouvoir. Notre dmarche est claire, si rellement les dcideurs font preuve de volont politique. Il est vrai que le FFS ne lve pas totalement le voile sur les objectifs quil poursuit, ce qui laisse la porte ouverte toutes les interprtations. Dautres acteurs politiques ne manquent pas de se demander si, rellement, la cl du rglement de la crise se trouve chez lex-parti unique ou son alter ego, le RND. Hocine At Ahmed qui, durant des annes, identifiait clairement les centres de dcision en usant dun vocable qui lui est cher, le pouvoir rel.
Une formule qui a disparu du lexique du parti. Nest-il pas risqu pour le FFS de se voir ainsi utilis par un pouvoir plus rompu des arrangements claniques qu des conciliations fondes sur la ngociation politique srieuse ? Son appel la raison se semble pas parvenir au srail, du moins pour linstant. Les seuls signaux qui proviennent de la citadelle du rgime assurent que le changement, ce nest pas maintenant.

Hacen Ouali






 

()


: 1 ( 0 1)
 

Hypothtique compromis




05:06 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,