> >

[] [ ]

En Algrie, les salafistes veulent nettoyer les villes ctires....

(Tags)
 
Nuit de liesse dans les villes dAlgrie et de France Emir Abdelkader 0 2014-06-27 07:50 PM
liesse dans les villes dAlgrie et de France Emir Abdelkader 0 2014-06-23 08:22 PM
Ces franco-algriens qui veulent diriger lAlgrie Emir Abdelkader 0 2014-01-20 12:09 PM
Tunisie : le terrorisme se rapproche des villes Emir Abdelkader 0 2013-10-19 03:06 PM
Les salafistes algriens veulent crer une police des moeurs Emir Abdelkader 0 2013-05-21 04:36 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-10-26
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,947 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
En Algrie, les salafistes veulent nettoyer les villes ctires....

En Algrie, les salafistes veulent nettoyer les villes ctires des bars et des lieux de dbauche !






Purifier les Wilayas ctires des lieux de dbauche, de vice et des bars . Tel est lobjectif dune campagne qui dbute ce vendredi, selon le journal Echourouk.
Sans surprise, on retrouve le chef du Front de la Sahwa, veil des mosques (non-agr), Abdelfatah Hamadache, au cur de cette nouvelle hamla (campagne) contre les bars et les lieux de dbauche dans 14 wilayas ctires dAlgrie. Une initiative dassociations, de partis, de comits de quartiers et de personnalits nationales qui veulent nettoyer le pays !
Mais, hormis, la Sahwa qui nest pas un parti agr, larticle ne cite le nom daucun autre parti participant cette campagne de purification visant, selon Hamadache, nettoyer le pays des lieux de dbauches et des maisons de rendez-vous qui se propagent dans les diffrentes wilayas du pays .
Les associations cites dans larticle sont au nombre de trois et pour les personnalits, elles se limitent Hachemi Sahnouni, un ancien dirigeant du FIS. Par contre, note le journal qui semble enthousiaste, les comits de quartiers sont la force de frappe contre les dbits de boissons et les lieux de dbauche .
Implication de cadres influents

Hamadache, dont les appels en tout genre nont jamais mobilis au-del dun petit carr dans son quartier de Belouizdad, Alger, affirme que la campagne cible plus de 5.000 maisons de rendez-vous et de lieux de dbauche dans les grandes villes ctires .
Des chiffres qui seraient le rsultat de statistiques et dtudes de terrain qui auraient t ralises par les gens de la Sahwa. Selon le cheikh salafiste, les maisons de rendez-vous poussent comme des champignons dans des quartiers de la capitale comme Alger centre, Hydra, Delly Brahim, Tlmly . Mme les quartiers populaires ny chappent pas, sest-il indign, sans compter les htels .
La campagne vise mobiliser les habitants qui ne doivent pas se taire devant ces pratiques et les inciter porter plainte auprs de la police . Selon lui, il est difficile de mettre fin ce phnomne en raison de limplication de cadres et des gens influents qui soutiennent les bars .
Les soutiens

Dans le domaine associatif, Hamadache peut compter sur Nadia Dridi, prsidente de lAssociation nationale pour la promotion et la protection de la femme et la jeunesse algrienne, qui appelle commencer la campagne par certains grands salons de th dans des htels et des quartiers hupps qui sont devenus des lieux du commerce du sexe .
Elle affirme quil faut mdiatiser le phnomne afin de dvoiler les gangs qui exploitent les femmes et ses difficults pour entretenir des bordels non rglements.
Cela commence par des salons de th grs par des femmes soutenus par des personnalits influentes agissant dans la discrtion . Elle a appel galement combattre la pratique du racolage qui nuit la femme algrienne et nos traditions .
Le prsident de lassociation des consommateurs dAlger (Apoce), Mustapha Zebdi, est cit dans larticle, comme soutenant la campagne contre les dbits de boissons dans les quartiers rsidentiels. Selon lui, il y a des points de vente de boissons alcooliss sur la voie publique quil faut liminer. Il voque une provocation ouverte contre la foi islamique et lintgrit des personnes car boire du vin, comme ne pas jener durant le ramadhan, ne peuvent se faire de faon publique sous le regard des autres .
Lancien dirigeant du FIS, Hachemi Sahnouni apporte son soutien la campagne condition quelle reste pacifique . Sellami Abdelhafid de lAssociation Alger la Blanche qui a appel lexpulsion des rfugis subsahariens de la capitale algrienne a annonc son soutien la campagne .
Les opposants
La seule parole contradictoire vient en fin darticle et elle est le fait dAbdelkrim Abidat, du Conseil national des associations pour la sauvegarde de la jeunesse, qui estime quil sagit dune opration politicienne.
Abdelkrim Abidat affirme quil ny a pas de maisons closes en Algrie et les appels les combattre ne sont rien de plus quune carte politique que certains veut exploiter leur propres fins.
Il relve que les bars activent dans un cadre lgal et quen tout tat de cause le citoyen le droit de choisir entre aller la mosque ou dans un bar en relevant quil existe des rglements qui sappliquent pour livresse sur la voie publique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source


huffpostmaghreb.com
 

()


: 1 ( 0 1)
 

En Algrie, les salafistes veulent nettoyer les villes ctires....




05:17 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,