> >

[] [ ]

L'Algrie, diplomate au long cours

(Tags)
 
Libye : un diplomate tunisien enlev Tripoli Emir Abdelkader 0 2014-04-18 06:33 PM
Un processus historique long, complexe et douloureux Emir Abdelkader 0 2014-04-13 02:44 PM
Incident au cours du meeting pro Bouteflika Marseille Incident au cours du meeting pro Bouteflika Emir Abdelkader 0 2014-03-31 01:12 PM
Un diplomate US reconnait lexistence de contacts avec le pouvoir syrien Emir Abdelkader 0 2014-01-26 12:33 PM
Le Maroc veut riger un mur de 450 KM le long de sa frontire avec lAlgrie, Mohammed VI joue se Emir Abdelkader 0 2013-12-04 03:26 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-10-27
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,937 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool L'Algrie, diplomate au long cours



Principal artisan du dialogue intermalien, Alger a t mandat pour piloter la mdiation entre les belligrants libyens. Un rle de facilitateur dans lequel le pays a toujours excell.
Dj engage dans une dlicate mission de facilitateur dans le dialogue intermalien, dont la reprise tait prvue le 17 octobre avec l'ordre du jour la question dterminante du statut du Nord-Mali, l'Algrie a reu mandat de la communaut internationale - Washington, Paris, l'ONU, l'Union africaine (UA), l'Union europenne (UE) et la Ligue arabe - pour piloter une mdiation entre les belligrants libyens.
Oppos une intervention militaire trangre pour sauver l'ex-Jamahiriya du chaos, Ramtane Lamamra, ministre algrien des Affaires trangres, a t particulirement actif lors de la 69e Assemble gnrale des Nations unies, multipliant les rencontres avec ses homologues et dfendant l'initiative de son pays devant le Conseil de scurit, runi en sommet le 24 septembre.
Dans la foule, Abdelkader Messahel, ministre dlgu aux Affaires africaines et maghrbines, autre fine lame de la diplomatie d'Abdelaziz Bouteflika, a sillonn les capitales europennes les plus influentes, Bruxelles, Londres et Berlin, pour obtenir l'adhsion la solution algrienne : dialogue politique inclusif sur le modle du processus malien. L'argument cl de Messahel ? "Ce que nous avons obtenu des acteurs de la crise malienne, savoir accepter de ngocier pour une paix durable, nous pouvons l'obtenir des Libyens, pour peu que l'on donne sa chance la solution politique."


> > Consulter: Ramtane Lamamra : "L'histoire nous donnera raison"


(interview de janvier 2014)



L'Algrie comme chef de file de la mdiation avec le Mali
Mali, Libye, deux dossiers extraordinairement complexes. Si, dans le premier, l'implication de l'Algrie dans une crise vieille de plus de cinquante ans remonte au dbut des annes 1990 (le premier accord de paix entre le gouvernement malien et la rbellion arme touargue a t sign en 1992 Tamanrasset sous parrainage algrien, et sera suivi par deux autres, en 2002 et en 2006), dans le second, l'"interventionnisme" d'Alger semble droger un principe inscrit dans la Constitution : la non-immixtion dans les affaires intrieures d'un pays tiers.
"Ce n'est pas de l'ingrence, explique Ramtane Lamamra. Notre dmarche ne consiste pas imposer une solution aux parties en conflit, mais faciliter un dialogue entre elles avec le souci d'associer le plus de partenaires possible au processus. Dans le cas malien, par exemple, la feuille de route des ngociations identifie l'Algrie comme chef de file de la mdiation, en coordination avec une quipe compose de plusieurs parties : la Communaut conomique des tats de l'Afrique de l'Ouest (Cedeao), les Nations unies travers la Minusma, l'UA, l'UE, l'Organisation de la coopration islamique (OCI), ainsi que le Burkina Faso, la Mauritanie, le Niger et le Tchad. Pour la Libye, nous avons t mandats par les pays voisins, puis par l'UA et le Conseil de scurit de l'ONU."


> > Lire aussi: Algrie: cinquante ans d'indpendance et une diplomatie incontournable


"Un veto algrien"

Dans les couloirs de la Maison de verre, New York, en marge des travaux de l'Assemble gnrale, alors que l'intervention en Libye des Rafale franais semblait imminente, des diplomates voquaient un "veto algrien", comme si le pays de Bouteflika tait membre permanent du Conseil de scurit. L'explication du ralliement de la communaut internationale la position d'Alger se trouve sans doute dans le message adress le 8 octobre, l'occasion de la journe nationale de la diplomatie, par Joan Polaschik, ambassadrice des tats-Unis Alger, au gouvernement.
Ancien numro deux de l'ambassade amricaine en Libye entre 2009 et 2012, Joan Polaschik voque l'action de l'Algrie sur le plan international comme "un modle de diplomatie". propos du dnouement heureux, en 1981, la faveur d'une mdiation algrienne, de la crise des otages amricains retenus Thran, elle a lou "la crativit, la persvrance et la capacit des diplomates algriens trouver un terrain d'entente entre deux positions apparemment loignes".
Le savoir-faire diplomatique algrien avait dj fait ses preuves dans des mdiations antrieures, comme celle conduite en 1973 entre l'Irak baasiste et l'Iran du shah Mohamed Reza Pahlavi. Ne au cours de la guerre d'indpendance, l'action diplomatique algrienne tait perue par ses pionniers comme un appoint au combat librateur, et le talent de ses ngociateurs s'est raffermi durant les pourparlers d'vian, priode de gestation de la Rpublique algrienne. Il s'agit donc d'une diplomatie militante, prnant la souverainet des tats, le non-alignement et le soutien indfectible aux mouvements de libration du continent et d'ailleurs.
"Chaque fois que nous nous engageons dans une mdiation, dclare Ramtane Lamamra, nous visons le mme objectif : privilgier la solution ngocie pour loigner le spectre d'une guerre, parfois notre dtriment." La diplomatie algrienne a son lot de martyrs. Les deux derniers en date : Boualem Sayes, consul Gao (Mali), et son adjoint, Tahar Touati, enlevs le 6 avril 2012 par le Mouvement unicit et jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao), morts au cours de leur dtention. Le martyr le plus illustre reste cependant Mohamed Seddik Benyahia, ancien chef de la diplomatie dont l'avion a t abattu le 3 mai 1982 par un missile d'origine inconnu, alors qu'il faisait la navette entre Bagdad et Thran pour obtenir un cessez-le-feu entre les belligrants de la guerre Irak-Iran (1980-1988).
Quinze minents cadres de la diplomatie algrienne figuraient parmi les autres victimes du crash de l'appareil. L'administration des Affaires trangres constitue un rouage important dans le systme algrien. La nature de sa vocation et de ses missions la distingue des autres segments de l'administration, d'autant qu'elle entretient des relations troites avec les services de renseignements et, plus gnralement, avec l'institution militaire.
Son encadrement est recrut parmi les diplms de deux prestigieuses institutions : l'cole nationale d'administration (ENA), relevant du ministre de l'Enseignement suprieur, et l'Institut diplomatique et des relations internationales (Idri), plac sous la tutelle des Affaires trangres. Domaine rgalien du chef de l'tat, la diplomatie a souvent t bicphale. La cellule diplomatique d'El-Mouradia, forme par les sherpas du prsident de la Rpublique, est associe la gestion des dossiers les plus sensibles du moment.
Ramtane Lamamra, ministre au mrite

Dtenteur du record de longvit la tte de ce dpartement ministriel (1963-1979), Abdelaziz Bouteflika a marqu durablement la diplomatie de son pays et continue d'en tre le principal animateur depuis son retour aux affaires, en 1999. Mais on ne peut lui en attribuer la doctrine, qui est un hritage de la priode de lutte contre le colonialisme. Si, titre d'exemple, un Abdelkader Messahel peut tre considr comme un produit de l'cole Bouteflika, il n'en va pas de mme pour Ramtane Lamamra.
Le premier, ancien journaliste, a intgr le staff de Bouteflika en 1974, l'anne o ce dernier prsida l'Assemble gnrale de l'ONU, russissant obtenir l'exclusion de la dlgation de l'Afrique du Sud (alors sous l'apartheid) et offrir une tribune Yasser Arafat, leader de l'Organisation de libration de la Palestine (OLP), jusque-l considr comme terroriste.
Quant au second, il est un produit de l'ENA et a gravi les chelons au mrite. Comme dans d'autres rouages du systme, la mritocratie n'est pas le critre principal pour l'attribution des postes les plus prestigieux ou pour une affectation dans une capitale stratgique. Cependant, de toutes les institutions de la Rpublique, la "maison" Affaires trangres est celle qui connat le moins de parachutages. Sans doute cause des exigences qu'imposent les aspects techniques et stratgiques de la mission.











Emir Abdelkader ; 2014-10-27 11:52 AM
 

()


: 1 ( 0 1)
 

L'Algrie, diplomate au long cours




11:13 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,