> >

[] [ ]

Mutinerie de policiers: de la ncessit de...

(Tags)
 
Policiers-gouvernement : Qui reculera ? Emir Abdelkader 0 2014-10-18 01:17 PM
Les policiers crient victoire Emir Abdelkader 0 2014-10-15 01:54 PM
La protestation de policiers Ghardaa... Emir Abdelkader 0 2014-10-15 12:36 AM
Lutte anti terroriste : Necssit dun retour aux valeurs Emir Abdelkader 0 2014-09-26 10:39 PM
M. Bouteflika appelle la ncessit de retrouver l'esprit patriotique Emir Abdelkader 0 2014-02-18 05:16 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-10-27
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Mutinerie de policiers: de la ncessit de...

Mutinerie de policiers: de la ncessit de dmler lcheveau de cette grave affaire






Les langues commencent se dlier aprs la mutinerie de quelques centaines de policiers des units rpublicaines de scurit ( URS) sur un effectif de plus de 200.000 agents. On sait aujourdhui avec certitude que cette rbellion nest pas tombe du ciel pas plus quelle ne relve dune manifestation spontane. Bien au contraire, cette agitation tait bien prmdite, manigance et trame ont confi Algrie1 des sources bien informes au cours dun entretien btons rompus
Ses commanditaires se trouvent au ministre de lintrieur, ses prolongements au sein de la sret nationale et les acteurs Ghardaia affirment nos sources. Pourquoi cette ville ? parce que prcisment cest l o la manipulation peut sexercer avec beaucoup de facilits du fait que les policiers des units rpublicaines dans cette ville du sud sont sur la brche depuis quelques mois, loin de chez eux, victimes des meutiers, travaillant dans des conditions extrmement difficiles, se mouvant dans un environnement hostile, donc des proies faciles pour les initiateurs de la jacquerie .
Des ressorts psychologiques efficaces et persuasifs
Il faut prciser tout de mme quen 2012, pour face aux affrontements qui secouaient la ville et ses environs et qui narrtaient pas de traner en longueur, il a fallu dans lurgence construire pour les URS et les GIR de la gendarmerie des baraquements, des cuisines, des douches etc avec le concours de Batimtal soulignent t-on.
Fatalement ces policiers de Ghardaia taient donc les plus aptes et les plus vulnrables pour succomber cette emprise et ce contrle sur leurs esprits et leurs comportements. Les manipulateurs ont ainsi utilis des ressorts psychologiques efficaces et persuasifs en touchant la corde sensible, cest dire, les salaires, le logement, les primes, lloignement et il nen fallait pas plus pour emporter ladhsion du plus grand nombre indiquent les mmes sources.
La stratgie reposait sur trois postulats, refuser de discuter avec le patron de la police, le rcuser en demandant son dpart et enfin exiger la prsence du ministre de lintrieur prcisent t-on.
Celui-ci, dailleurs, ne sest pas fait prier deux fois, puisquil prit lavion immdiatement pour Ghardaia, du moment que sa valise tait dj prte pour ce voyage prometteur qui avait deux objectifs : Montrer lopinion publique et au prsident de la rpublique quil tait le sauveur de la rpublique et obtenir la tte du gnral Hamel quil na pas pu obtenir auparavant affirment les mmes sources.
Sur place, il ngocia avec les mutins, acceptant toutes leurs revendications tel que prvu dans le plan initial ajoute t-on.
Houalef la cheville ouvrire de ce complot
A Alger le lendemain, cest au tour de quelques centaines de policiers mutins de sortir dans la rue scandant Hamel dgage , un slogan emprunt au printemps arabe, Boufellaga DGSN , un lapsus rvlateur, du genre trahi par les siens . Quant linspecteur gnral, Mohamed Houalef, en fait le numro deux, originaire du mme patelin que le ministre de lintrieur, et nanmoins son poulain, il apparu trs vite comme la cheville ouvrire de ce complot affirment t-on.
Un autre fait, troublant celui l, tait la prsence au milieu des mutins rassembls en face de la prsidence de la rpublique, quils ont tent dinvestir, dun conseiller du ministre de lintrieur. Interrog dailleurs par la presse sur sa bizarre prsence au milieu des mutins, Djamel Bouzertini a affirm, sans rire, tre prsent pour couter les proccupations et les revendications des agents protestataires . Ce conseiller, ntait pas seul au milieu des mutins puisque le Directeur des ressources humaines au ministre de lIntrieur, Abdelhalim Merabti tait galement prsent comme pour apporter son soutien cette sdition en multipliant les dclarations favorables aux policiers rebelles ajoutent nos sources.
Cette proximit et cette connivence avec des policiers qui ont occup illgalement la rue renseigne plus dun titre sur la manipulation dont ont t lobjet ces agents des units rpublicaines .
Tout le monde aura remarqu que les policiers dAlger, contrairement ceux de Gharadaia, nont pas exig la prsence du ministre de lintrieur mais celle du Premier ministre. Ce mme ministre de lintrieur dont laffichage Ghardaia tait trop visible, donc dangereux, car cette visibilit pouvait tel un boomerang lui revenir sur la figure. Cest pour cette raison quil a t demand aux mutins dexiger de parler Sellal et doublier le ministre de lintrieur.
Mouvement trs minoritaire
Évidemment que des journaux et des partis dopposition se dchanrent lunisson en versant des larmes de crocodile sur ces malheureux policiers, faisant ainsi accroire quailleurs les travailleurs algriens taient des gens heureux. Demandez donc aux mtallos de Gni Sider, aux ptroliers et gaziers de Sonatrach, aux cheminots de la SNTF, ceux du btiment et aux travailleurs des autres entreprises du secteur public et priv de vous dcrire leurs conditions de travail ! Demandez aussi aux para-mdicaux de vous dcrire leur raz le bol ! Approchez vous des gardes communaux qui ont investi par dizaines de milliers Alger plusieurs reprises pour vous indiquer leur mal tre ! Interrogez les enseignants sur leur difficult de travailler dans des classes surcharges ! Dites aux dizaines de milliers de chmeurs de vous faire part de leur dpit ! Approchez vous des agents de la protection civile, des gendarmes et des militaires et renseignez vous sur leurs conditions de travail ! Interrogez les journalistes sur leurs salaires de misre alors que leurs patrons sont devenus des milliardaires grce la manne publicitaire de lÉtat et du priv tonnent nos interlocuteurs.
Si ces policiers taient les plus malheureux et les plus dsavantags a se saurait. Salaires doubls, avancement dans les grades, rvocation de milliers de policiers ripoux ou auteurs de violences et de dpassements sur des citoyens, quotas importants de logements distribus Cest pour cela que la mutinerie est reste trs minoritaire, voire insignifiante ntait le tapage mdiatique qui lavait entoure, alors que certains esprits chagrins ont continu distiller de fausses informations sur une reprise du mouvement, tandis que dautres ont carrment regrett que ces policiers ne soient pas alls jusquau au bout. Au bout de quoi ? de la dstabilisation du pays pardi ! et cest l o le bat blesse ajoutent nos sources.
A ce propos, le ministre de lintrieur, tentant de se ddouaner, a tenu minimiser les faits en leur donnant une connotation socio-professionnelle, alors quil sagissait dune cabale dordre politique, qui aurait pu mettre le feu la maison Algrie en dclarant aujourdhui (hier samedi) au Conseil de la nation, Je tiens prciser que les revendications des policiers taient purement sociales et professionnelles et, aujourdhui, tout est rentr dans lordre .
Les comploteurs reconnaissent ainsi leur chec en soulignant que tout est rentr dans lordre mais restent embusqus dans les institutions de la rpublique, en agents dormants qui seront rveills le jour J pour une dstabilisation plus large, genre printemps arabe affirme t-on.
Identifier les manipulateurs
Cette grve de la police, il y a exactement quinze jours, cest effectivement dj du pass et les choses semblent tre bien rentres dans lordre, aprs la runion du Conseil interministriel. Les policiers ont tous rintgr leurs units, mais pour autant le dossier nest pas dfinitivement clos, car il sagira de dmler lcheveau de cette grave affaire pour identifier les parties qui ont tent de manipuler les frustrations lgitimes des jeunes policiers, partir de Ghardaa, pour exprimer des revendications dordre politique. Prcisment la tte dAbdelghani Hamel, un proche du cercle prsidentiel et potentiel prtendant la succession, probablement le mieux plac selon les observateurs de la scne politique algrienne, objet de multiples accusations derrires lesquelles se profilent les ombres furtives de ceux qui nont jamais digr sa nomination la tte de la police, aprs lassassinat dAli Tounsi, et qui sont vent debout de faon aussi brutale quindite pour lui enjoindre de ravaler ses ambitions.
Le nom du chef de la sret de wilaya dAlger (Boufellega), sorti brusquement de nulle part pour tre propos comme successeur de Hamel est une indication majeure quant la machination orchestre, travers cette rbellion de la police.
La presse a annonc quune commission denqute, confie par le prsident Bouteflika au gnral Bachir Tartag, aura lucider tous les non-dits de cette affaire qui a vritablement provoqu un sisme au sommet de lÉtat. Sisme, parce que personne na rien vu venir, donc problme, mais surtout quil sagit dune institution sensible dont la vocation est dtre, avec linstitution militaire les boucliers protecteurs de la nation. Il y a aussi le contexte rgional caractris par une tension sur quasiment la totalit des frontires du pays.
La dstabilisation de linstitution policire, cest la dstabilisation de lÉtat
Et cest l, notre sens quintervient la responsabilit, o prcisment lirresponsabilit dune partie de la classe politique qui a cherch a surfer sur ce mouvement de policiers pour polluer davantage le climat politique, dj suffisamment malsain. Visiblement, les parties qui ont cru jouer fond la rvolte de la police pour en tirer des dividendes se trompent lourdement de calculs, car la dstabilisation de linstitution policire, cest la dstabilisation de lÉtat dans son ensemble, au del du gouvernement, au-del mme du prsident de la rpublique.
Les mmes parties ont cherch mettre profit cette situation pour porter atteinte au Premier ministre, accus de cder facilement aux convulsions sociales en dliant les cordons de la bourse pour acheter la paix sociale. Aujourdhui, si la paix sociale un cot, elle na pas de prix en revanche, ds lors quil sagit de la stabilit des institutions, du pays dans son ensemble.
Lopposition politique, du reste consacre par la Constitution du pays est elle-mme partie intgrante de cet État quelle est par consquent en devoir de dfendre. Car sans lÉtat, pas de majorit, ni dopposition. Que chacun se remmore de cette formule gniale et patriotique de feu Slimane Amirat qui avait dit un jour si je devais choisir entre lAlgrie et la dmocratie, je choisirai lAlgrie . Tout est dit dans cette phrase qui place lAlgrie par-dessus tout .
Do aujourdhui plus que jamais la ncessit dun pacte de responsabilit qui doit simposer tous les acteurs politiques, dans les traves du pouvoir, dans ses clans antagoniques, dans lopposition. On le voit dans les grandes dmocraties, quand il sagit de la dfense de lÉtat, surtout quant il y a pril en la demeure, les chapelles partisanes sont mises entre parenthses au nom de la dfense de la Rpublique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source
algerie1.com
 

()


: 1 ( 0 1)
 

Mutinerie de policiers: de la ncessit de...




03:01 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,